Les 3 jeux vidéo de la semaine, Zombie Army, Blair Witch et Psikyo Shooting Stars Bravo

Dans les méandres de la production des jeux vidéo de Zombies, Le Café du Geek sélectionne pour vous les 3 sorties les plus marquantes de la semaine. En ce dimanche nous replongeons dans une série Z vidéoludique à base de Zombie-Nazis dans Zombie Army 4. Puis nous allons nous amuser à nous faire peur avec Blair Witch qui après une première apparition PC arrive enfin sur console et terminer par une bonne dose de Moi Voir, Moi Tirer très rétrogaming avec Psikyo Bravo.

Zombie Army 4 : Dead War – Le jeux vidéo de Zombies à ne pas rater

Alors que l’Allemagne Nazi est encerclée par les Alliées, Hitler décide de sortir son arme ultime. Il transforme son armée, son peuple en zombies assoiffés de chaire humaine. L’europe devient donc une terre infestée et perdue… Sauf que ce qui reste des alléies et de la résistance s’organise pour tenter de sauver le monde.

Un scénario de série Z particulièrement tordu, qui nous change un peu des mises en situations classique et promet surtout un jeu qui ne se prend pas trop au sérieux. De toute façon, l’histoire est un simple prétexte à ce qui reste un FPS très classique. Le jeu offre tout son potentiel en coopératif, par équipe de quatre. Ce petits tour d’Europe des horreurs vous fera visiter les ccanaux de Venise, un chateau, les alentours d’un voclan, un zoo, une gare, offrant une belle variété de décors. toutefis, cela cache surtout des cartes qui se ressemblent beaucoup. Peu de surprises dans les dédales que vous allez parcourir, accomapgné d’un mode de jeu au final très classique.

Par contre visuellement, même si ce titre n’est pas une démo technologique, la direction artistique est jouissive. Les lieux visité respirent la pourriture, la décadence, les ennemeis sont tr_s variés. Les zombies en unifrme nazis cotoient des nécromanciens, des bombes vivantes, des bouchers et autres soldats équipés de lances-flammes. C’est tellement gore et ridicule que cela en devient drole. Mention sépcial aux tirs d’élites, une balle est suivit au ralentie et les dégats de l’imapct apparaissent en transparence avec explosions d’os et d’organes.

Notre avis sur Zombie Army 4 : 4/5

Un jeux vidéo de Zombies qui ne se prend pas au sérieux, qui est très classique dans sa structure et manque clairement d’un travail de fond. Toutefois, l’aspect série Z, les délires visuels sont vraiment amusants. Les missions en coopératif fonctionnement bien. Bref, ce n’est pas le FPS du siècle, mais il fait passer le temps avec plaisir si on garde un minimum de recul.

Just for Game

Blair Witch – Une autre référence du jeux vidéo d’horreur mais sans zombies

Sortie en version dématérialisé sur PC, Blair Witch Project vient faire trainer ses guetres démoniaques sur Xbox One et PS4 en version physique. L’ocasion de revenir sur un titre inspiré du film d’horreur du même nom. Or la console, sur grand écran, au milieu de son salon est ce qui se prête au mieux pour une immersion que l’on espere flippante.

Deux ans après les événements du film, un jeune garçon disparaît dans les bois. Une battue est alors organisée, à laquelle participe Ellis un ancien flic. Accompagné de son fidèle toutou (un compagnon très important et rassurant), il part avec téléphone mobile, talkie-walkie, lampe torche et surtout une camera vidéo. Vous partez à la recherche du jeune garçon, avec deux dangers devant vous. Votre passé qui vous hante et les forces étranges qui se cachent dans les bois.

Le jeu alterne des zones très scriptés et des balades en forets totalement libres. VOus allez chercher ce petit garcons et vous rendre compte que qeulque chose rode dans ces bois. La camera donne accés à des choses invisibles à l’oeil nu, ce qui permet des enirgmes originales et offre un avancement bien mené. Techniquement, le titre est ptorpe, avec une belle modélisation 3D mais surtout une direction artistique proche de celle du film. Ce qui apporte une immersion plaisante, surtout associé à la bande son très immersive.

Notre avis sur Blair Witch : 3,5/5

Sur plusieurs aspects, Blair Witch est un bon jeu, techniquement, scenaristiquement, mais s’il réussit à maintenir une ambiance oppressive. Il n’arrive pas à vraiment faire peur, à terrifier. Nous avons eu quelques coups de flippe, en jouant tard le soir, bien fatigué, mais rien de plus. Cela reste une expérience réussie et bien que courte captivante.

Lionsgate Games

Psikyo Shooting Stars Bravo

Psikyo Shooting Stars Bravo est le second volet d’une compilation réunissant le meilleur du Shoot’em Up des années 90/2000. Une époque où le studio Psykio a marqué les esprits des titres légendaires en borne d’arcade et qui ont fait le succés de bien des consoles de salon. Après Alpha, voici Bravo avec 6 titres dans leur jus et c’est cela qui plait.

Au menu nous avons les trois Samurai Aces, les deux GunBird et enfin Gunbarich qui à la particularité d’être un spinoff de la série Gunbird. Il se présente comme un mixe de shoot et de cassbrique très coloré et migon

Ne cherchez pas de mise à jours, d’optimisation visuelle, nous avons les jeux d’origines aux pixels apparents et cest cela qui fait leur charme. Jouer en nomadisme est un délice sur les jeux à l’horizontale, mais pour profiter au mieux du gameplay à la verticale mieux vaut avoir un Flip-Grip. Pour une expérience arcade, mieux vaut jouer sur son téléviseur et cela sera bien plus agréable pour jouer à deux. Car à certains moments, l’écran de la Switch est trop petit pour s’y retrouver au milieu de déluge de pixel.

Notre avis sur Psikyo Shooting Stars Bravo : 3,5/5

Nous sommes face à un must-have pour les amateurs de rétro-gaming et de shoot’em up. En bonus nous avons un véritable musée virtuel inclus dans le jeu et dans l’Édition Limitée les BO sur 3 CD, un artbook et des illustrations. Des heures de jeux vous attendent et rassurez-vous, les jeux restent accessibles, il est possible de paramétrer finement la difficulté. Enjoy et shootez bien !

Retrouvez d’autres de nos selection jeux vidéo !

Les Sorties jeux vidéo de 2020 que nous attendons :

Notre selection jeux vidéo de la semaine dernière :

Geek, gamer, esthète et bon vivant, un principe tout se Bench ! Si en plus je m’amuse que demander de plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *