ActuJeux vidéo

Microsoft : le rachat d’Activision Blizzard bloqué par les États-Unis

Juste avant les Game Awards 2022, une mauvaise nouvelle est tombée pour Microsoft. En effet, la Federal Trade Commission (FTC) est venue bloquer le rachat du groupe Activision Blizzard King. Nous apprenons en effet que l’autorité américaine de la concurrence poursuit contre la firme de Redmond en précisant que cette opération viendrait directement nuire à la concurrence « dans le secteur des consoles de jeux et des services d’abonnement ».

En janvier 2022, Microsoft a annoncé le rachat du groupe Activision Blizzard King pour la modique somme de près de 69 milliards de dollars. Cependant, ce dernier doit être approuvé par les différentes autorités à la concurrence. Mauvaise nouvelle, le Federal Trade Commission (FTC) vient de bloquer l’opération.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de souligner que Microsoft avait tenté d’apaiser la situation depuis quelques mois, voire même ces derniers jours. En effet, la firme américaine a déclaré que la franchise Call of Duty resterait disponible sur PlayStation pendant 10 ans, mais aussi qu’un contrat avait été signé avec Nintendo à ce sujet. L’objectif ici était très clair, prouver que le rachat ne nuirait pas à la concurrence en portant les jeux vidéo du groupe Activision Blizzard King sur les autres plateformes.

Un communiqué de presse de la FTC publié ce jeudi 8 décembre 2022 vient cependant de préciser que cela n’était pas suffisant. En effet, l’autorité américaine de la concurrence a expliqué qu’avec ce rachat, Xbox « prendrait le contrôle des meilleures franchises de jeux vidéo ». Elle ajoute ainsi que cela « nuirait à la concurrence dans le secteur des consoles de jeux et des services d’abonnement en refusant ou en dégradant l’accès de ses concurrents à son contenu populaire ».

La Federal Trade Commission ajoute que le Xbox Game Pass vient aussi poser problème. En effet, le service par abonnement permettant d’accéder à une large bibliothèque de jeux vidéo, avec l’arrivée des titres des studios Microsoft le premier jour de leur sortie, n’a pour le moment pas de concurrent, d’après l’autorité américaine.

Elle ajoute qu’Activision Blizzard King est « l’un des très rares développeurs de jeux vidéo au monde à créer et publier des jeux vidéo de haute qualité pour plusieurs appareils ». De plus, la FTC déclare que Microsoft conçoit des jeux exclusifs pour ses propres plateformes (Starfiel, Redfall…). L’autorité estime ainsi qu’il n’est pas possible de faire confiance à l’entreprise.

À noter, Lulu Cheng Meservey, vice-président exécutif et directeur de la communication chez Activision Blizzard King, a réagi à cette situation sur Twitter en déclarant : « Nous sommes impatients de prouver notre affaire au tribunal et de conclure notre accord avec Microsoft ».


Encore un peu de temps ? Découvrez notre article : Call of Duty: Warzone 2.0 arrive le 16 novembre 2022, suivi d’une version mobile en 2023 !

Via
Frandroid
Tags
Activision blizzard Etats-Unis microsoft news rachat

Alexandre Scotti

Scotti, 26 ans, rédacteur en chef. Passionné de nouvelles technologies et jeux vidéo indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page