Corée du Sud

NETSTREAM – Votre propre galerie d’art virtuelle – K-Metaverse 2022

Dans le cadre du K-Metaverse 2022, nous avons interviewé plusieurs startups dans le monde de la VR, AR et XR. Le Metaverse Content Global Cooperation est un projet soutenu par le ministère des Sciences et des TIC de Corée du Sud afin que les entreprises nationales du métaverse puissent se développer à l’international. La sixième entreprise que nous avons rencontré est NETSTREAM et interviewé Kim EUN GEE. Une startup coréenne qui propose de créer des galeries d’art 100% virtuelles et personnalisables.

Qu’est-ce que NETSTREAM ?

Il y a eu beaucoup de buzz autour du métaverse ces derniers temps, et il est assez juste de dire que la plupart d’entre eux ont jusqu’à présent été absurdes. Mais un domaine où le métaverse pourrait avoir un sens est celui des galeries virtuelles où les artistes numériques peuvent exposer leur travail, ou les musées peuvent montrer des œuvres d’art numérisées de leurs collections. Voici NETSTREAM, la startup coréenne à l’origine de Netstarium, une plate-forme d’exposition dans le metaverse utilisable sur navigateur.

Pourquoi NETSTREAM est une solution unique ?

Un lien suffit à un créateur (particulier ou entreprise) pour partager son travail sur Netstarium. La plateforme prend en charge l’art 2D et 3D, ainsi que du contenu vidéo et audio. Ainsi des créations artistiques de tout genre, peinture, dessins, rendu 3D, musique, vidéos ou même de la mode virtuelle. Les créateurs peuvent facilement concevoir et organiser leur galerie virtuelle directement depuis la plateforme sans avoir à télécharger de logiciel spécial. Les galeries peuvent être publiques ou privées, permanentes ou temporaires. Les créateurs peuvent facturer un droit d’entrée pour les galeries privées.

Les visiteurs ont accès gratuitement aux galeries publiques, tandis que les membres paient un droit d’entrée pour les galeries privées. Les créateurs paient un abonnement mensuel (actuellement 50 $ par mois pour cinq œuvres d’art 2D, deux œuvres d’art 3D et une vidéo) pour chaque galerie qu’ils gèrent, aussi longtemps qu’ils le souhaitent. Étant donné que Netstarium est actuellement basé sur le Web, il s’agit essentiellement d’une vue 2D dans un espace 3D, mais NETSTREAM prévoit de prendre en charge les casques VR à l’avenir.

Quelle évolution pour cette entreprise du metaverse ?

Actuellement, la plate-forme ne permet pas aux créateurs de vendre leur art (ou des galeries entières), mais c’est quelque chose que NETSTREAM envisage, y compris la prise en charge des cryptomonnaies. Mais également une ouverture à l’étranger, en effet, aujourd’hui la plateforme est principalement réservée aux étudiants d’une école d’art en Corée, car encore en bêta. La version finale devrait sortir d’ici l’été avec une version en anglais plus stable, l’ajout d’un audio chat, le support du paiement et un UI amélioré.

Le futur de la société va se faire en priorité avec les galeries voulant exposer des collections de manière virtuelle, les galeries NFT physiques aujourd’hui font le contraire. Mais aussi pour des marques voulant exposer des produits et les promouvoir.

Tags
metaverse news

Léo

Geek depuis toujours, Master en Informatique de Tsinghua University à Pékin en Chine et fan des nouvelles technologies. Journaliste et reporter pour Le Café Du Geek, Je suis ici pour vous faire découvrir des accessoires innovants. Je m’occupe de faire évoluer le site, de gérer l’équipe de rédacteurs mais surtout je suis présent sur un maximum d'événement INTERNATIONAUX pour découvrir toujours plus de choses ! J'adore également rencontrer et juger des startups, vous retrouverez souvent ce genre de contenu avec moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page