Actualités

Nouveau malware sur Facebook Messenger, nos conseils !

Les utilisateurs de Messenger sont invités à faire preuve de méfiance ces temps-ci sur la toile. Facebook informe qu’il y aurait un logiciel malveillant qui se cacherait derrière des liens ou des vidéos partagés sur sa messagerie instantanée. Il s’agirait d’un malware qui permettrait à des pirates d’accéder aux données personnelles des internautes et d’en prendre possession après les avoir totalement effacés des terminaux de stockage. Une nouvelle attaque qui devrait susciter une prompte réaction du réseau social.

Facebook Messenger logo

Messenger soumis à la propagation d’un nouveau malware

Un média belge révèle qu’un logiciel malicieux serait en train de se propager sur Facebook Messenger. Le malware aurait un mode d’action particulier. Les hackers le partagent en masse sous forme de liens ou de vidéos sur la messagerie instantanée. Une fois que l’internaute clique là-dessus, il est redirigé vers des plateformes de rencontres ou pornographiques. Avant que l’utilisateur, occupé par ce que lui procure le site artéfact, n’ait le temps de s’apercevoir de la ruse, le malveillant software s’installe sur le système d’exploitation du terminal d’accès. Le téléphone, l’ordinateur ou la tablette peut être dépouillé de toutes les données stockées dans sa mémoire en quelques instants. Les photos, vidéos, documents et notes dérobés seront par la suite vendus sur le dark web en contrepartie d’actifs numériques (cryptomonnaies).

Les conseils sécuritaires pour éviter de se faire dépouiller

Facebook n’a encore annoncé aucune mesure technologique prise pour contrer ce malware sur Messenger. Mais, le réseau social prodigue des conseils aux utilisateurs de sa messagerie privée pour qu’ils ne s’exposent pas à ce logiciel malveillant. Tous véhiculent l’incitation à la prudence car le virus peut faire plus de dégâts qu’on ne le pense. En effet, une fois que ce dernier a accès au terminal, il pourrait envoyer des messages au nom de l’internaute qui a cliqué sur le lien ou la vidéo. Ainsi, il va se propager à tous ses contacts et subtiliser également leurs données. Pour éviter d’être victime et de servir de vecteur de propagation, les autorités sécuritaires invitent, jusqu’à nouvel ordre, à s’abstenir de cliquer sur tous les liens et vidéos partagés sur sa Messenger même s’ils viennent d’un correspondant connu.

La Rédaction

La rédaction du Café Du Geek est composée d'une équipe de passionnés de technologie, de jeux vidéo, de cinéma, de séries TV et de culture geek en général. Ils ont pour mission de vous informer en temps réel sur l'actualité geek et high-tech, de vous proposer des tests et des analyses en profondeur sur les dernières sorties, et de vous divertir avec des articles fun et originaux. Avec des années d'expérience dans le domaine, cette équipe de rédacteurs qualifiés est déterminée à vous offrir le meilleur contenu possible, tout en restant à l'écoute de ses lecteurs. Rejoignez-nous pour découvrir tout ce que l'univers geek a à offrir !

Articles similaires

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Merci de votre information, mais il semble qu’il soit trop tard car je reçois depuis plus de 2 mois, comme quelques amis de mes réseaux personnels avec lesquels j’ai pu échanger, de nombreuses invitations à rejoindre des groupes pornographiques divers et variés en provenance essentiellement de profils féminins de toute la planète…
    je passe mon temps à bloquer ces profils sur messenger, facebook, à vider la liste des spams, et à supprimer les amorces de discussion…
    Ne pourrait on pas initier un collectif mondial mettant Facebook en demeure de neutraliser ces pratiques ?
    Il me semble inacceptable de devoir se contenter de dire l’éditeur est informé… et qu’aucun « vaccin » ne soit développé contre cette vérole.
    Merci de votre information et de relayer l’idée…
    Excellent week-end à tous

    1. Bonjour Hervé ROCLE,

      Oui depuis quelques temps nous avons aussi remarqué cela. Ils sont agressifs, et très difficiles à supprimer.

      Le collectif mondial serait très difficile à mettre en place, sachant que les droits français, européen et américain sont bien différents. Une action en justice est très difficile à mettre en place, rapprochez vous des associations de consommateurs pour obtenir plus de précisions sur ces démarches.

      Bonne journée,
      Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page