Sondage : Les français sont-ils prêts à recevoir un salaire en crypto-monnaies ?

Les Français sont-ils prêts à recevoir leur salaire en crypto-monnaies ? C’est la question qu’ont posé, Qapa, partenaire emploi de tous et Paypite cryptomonnaie française, par e-mail à pas moins 4,5 millions de personnes (50% de femmes et 50% d’hommes. Tranches d’âges : 5% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 41% de 35-44 ans, 30% de 45-54 ans et 4% de plus de 55 ans inscrites sur la base Qapa.fr et plus de 135.000 recruteurs (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises), entre le 28 et 29 mars 2018 et qui « dévoile une réelle appétence pour les devises du futur, surtout chez les 18-30 ans ».

Nous vous l’avions déjà précisé précédemment dans nos lignes, mais +96% des Français connaissent bien l’existence des monnaies numériques, 55% des femmes et 66% des hommes se disent prêts à avoir une partie de salaire en cryptomonnaie. D’ailleurs, 57% des Français sont disposés à négocier avec leur chef une partie de salaire en crypto-devises.

 

Les cryptomonnaies connues de tous :

En effet, aujourd’hui, pratiquement tout le monde en France a déjà entendu parler des crypto-monnaies. C’est, en effet, ce que déclarent 94% des femmes et plus de 98% des hommes interrogés sur le sujet.

Des salaires en monnaies virtuelles ?

Toutefois, peu de personnes savent que certains précurseurs rémunèrent leurs employés en crypto-monnaies. 95% des femmes et 92% des hommes interrogés avouent l’ignorer.

En France, l’article L143-1 du Code du Travail dispose que le versement du salaire doit être fait en monnaie fiduciaire ou ayant cours légal en France. Le droit français qui ne s’est pas encore prononcé sur le régime fiscal à appliquer aux monnaies numériques n’admet pas d’aménagements pour le moment afin d’intégrer une notion comme celle des crypto-monnaies. La jurisprudence de la Cour de cassation y voit une monnaie virtuelle, sans toutefois faire correspondre la notion à celle de monnaie au sens juridique du terme, d’autant plus qu’elles ne bénéficient pas d’un cours légal. Ainsi, au moment de l’écriture de ces lignes, le droit français ne permet pas de payer ses salariés en monnaie numérique. En revanche, dans l’attente d’une potentielle évolution législative sur ces points, il demeure tout à fait possible d’envisager, à court terme, de payer des primes ou bonus sous la forme de crypto-monnaies.

Presque 2 Français sur 3 sont prêts !

De la sorte, si 45% des femmes et 34% des hommes n’aimeraient pas avoir une partie de leur salaire en crypto-monnaies, la grande majorité (réciproquement 55% de femmes et 66% d’hommes) semble disposée à accueillir ces nouvelles devises dans leur rémunération, c’est presque 2 Français sur 3 !

Ainsi, à la question « Seriez-vous prêt(e) à demander à votre entreprise ce genre de salaire ? », la grande majorité des Français répond par l’affirmative. En effet, 53% des femmes et plus de 61% des hommes se disent disposés à solliciter leur société pour discuter d’une rémunération en crypto-monnaies.

Cependant, cet engouement fait effet d’un certain cloisonnement qui se distingue selon le genre, l’âge et la localisation des sondés.

ASV ? Une influence sur l’approche des crypto-monnaies :

Une différence selon les régions :

En effet, des différences se ressentent d’une région à l’autre. Parmi les régions les plus attirées par l’obtention d’un salaire en cryptomonnaie, c’est l’Ile-de-France qui arrive en tête avec 17% de représentativité. Elle se trouve juste devant la Bretagne qui enregistre 15% et la Normandie qui comptabilise 12%. En revanche, les régions Grand Est (2%), Bourgogne Franche-Comté (2%) et Centre – Val de Loire (1%) se situent en fin de classement et ne semblent pas encore séduites par les crypto-monnaies.

Une différence selon les genres :

Par ailleurs, les genres semblent bien partagés quant à l’avenir des crypto-monnaie. 55% des hommes qui déclarent penser que les monnaies numériques remplaceront dans l’avenir les devises classiques. Ce sont 63% de femmes qui envisagent le contraire.

Une différence selon les âges :

Pour finir, l’âge aussi semble porter une influence certaine à en voir les chiffres fournis. Effectivement, les Français entre 18 et 30 ans sont clairement plus en phase avec les monnaies numériques que leurs aînés. Ainsi, ils sont 99% à connaître l’existence des crypto-monnaies. Et 7% à être plus au courant quant aux entreprises qui rémunèrent leurs salariés avec ce type de devises. Les jeunes sont également plus intéressés par une partie de rémunération en monnaies numériques. Ils sont plus de 33% à envisager une prime ou un bonus sous cette forme. Les 31-45 ans, eux, ne sont que 26%, les 46-60 ans 21% et les plus de 60 ans 16%. Les chefs d’entreprises risquent également de devoir rapidement répondre aux demandes des 18-30 ans. Ils sont effectivement plus de 62% à déclarer être prêts à négocier un salaire en monnaies numériques.

Enfin, si les 31-45 ans (55%), les 46-60 ans (58%) et les plus de 60 ans (61%) pensent que le futur n’est pas dans les monnaies numériques, les 18-30 ans sont plus de 58% à y voir l’avenir des transactions.

Et vous, qu’en pensez vous, êtes vous prêt à vous faire payer en crypto-monnaies ?

6 Comments

  1. david Reply

    perso moi aussi tant que je peux crypto dépenser je fonce… et puis j’ai mis un billet sur les paypites…. le gars vient de la ville d’amiens alors pourquoi pas tenter… le dernier type d’Amiens qu’on à pas vu venir est devenu notre président… #CQFD… j’ai encore les boules de pas avoir pris de bitcoins au début… pourtant mes potes m’en avait parlé…. en même temps eux ont acheté des jeux video 2 bitcoins à l’époque.. mdr…

  2. Poulatrix Reply

    C’est complètement ridicule. Quand on voit l’evolution du bitcoin sur ces deux dernières années, on voit bien que le marché n’est pas mature. Il oscille bcp trop. Même maintenant, alors qu’on se stabilise, les différences sont encore trop grandes. On toucherai de la monnaie qu’on devra jouer en bourse pour en obtenir le maximum…

  3. Frédéric Stol Reply

    Avez-vous interrogé tous les abonnés Twitter ou êtes-vous descendus dans la rue ?

    Je crois que je connais déjà la réponse aux vues des chiffres ?

    1. Guenadi Reply

      Malheureusement, cette étude ne vient pas de nous mais d’un cabinet de sondage et celui-ci était effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions de personnes.

One Ping

  1. Pingback: Sondage : Les français sont-ils prêts à recevoir un salaire en crypto-monnaies ? - Startup Radar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.