Startup – Rapidle : Le Carrefour des petits commerces !

Avec Rapidle c’est fini les files d’attente.  Doublez tout le monde chez votre artisan préféré en quelques clics. Cette application mobile et web vous permet de commander chez un commerçant en un rien de temps et de ne pas avoir à attendre pour récupérer vos petits plaisirs du quotidien. La version 2 de Rapidle est disponible depuis seulement quelques semaines, mais elle fait déjà un tabac !

 

 

 

Dites au revoir aux files d’attente chez votre artisan !

Rapidle est le meilleur moyen de pouvoir faire fonctionner les commerces de proximité tout en ayant peu de temps pour aller faire vos courses. En effet, en quelques clics sur votre smartphone ou votre ordinateur vos pouvez commander les produits de votre choix chez le petit commerçant à côté de votre travail pour pouvoir manger un bon sandwich fait maison pour votre déjeuner.

Simple d’utilisation et de prise en main, c’est seulement en quatre petites étapes que vous pourrez effectuer votre commande. Tout d’abord, trouvez votre commerçant, choisissez vos articles, payez et allez retirer directement chez votre boulanger ou dans votre épicerie votre beau repas. À l’heure actuelle c’est plus de 400 boutiques équipées du système Rapidle partout en France et c’est loin d’être la fin pour l’expansion du nombre de boutiques qui apparaîtront dans les mois à venir, Steeve Broutin, le co-fondateur de l’application, nous annonce environ 20 commerces par mois qui adhère à la commande en ligne chez Rapidle.

Les prix n’augmentent pas entre la boutique et l’application, vous avez même certaines remises en tant qu’étudiants et fidèles chez certains commerces. De plus vous n’avez plus besoin de faire la queue, cela est très avantageux, d’autant plus pour vous que pour les commerçants, car d’après des statistiques c’est 30% des clients qui renoncent à acheter en voyant une file d’attente. Vous pouvez aussi, grâce à une fonctionnalité intégrée à l’application, donner l’adresse du petit commerce proche de chez vous qui n’est pas encore disponible sur l’application pour que Rapidle rentre en contact avec lui et l’ajoute à ses clients.

En quoi Rapidle est un avantage pour le commerçant autant que pour le consommateur ?

Comme dit précédemment, dans notre société les gens sont impatients et surtout n’ont pas le temps, voilà pourquoi ils préfèrent ne pas attendre pour avoir leur sandwich préféré et vont aller le chercher ailleurs, mais sans attente.

Rapidle propose donc une solution simple pour que les petits commerces ne perdent pas leurs clients et leur chiffre d’affaires. Comme m’a joliment dit Steeve Broutin lors de mon interview (que vous pourrez lire plus loin dans l’article), « le système Rapidle est une fusée que l’on prépare en 1 mois chez le commerçant, que nous faisons décoller au bout de 2 et qui à 3 mois commence à rester en orbite et ne redescendra plus ». Il parle ici de la simplicité de leur application pour les artisans, Rapidle s’occupe de tout, ils contactent les petits commerces préférés des Français, ils leur installent tout les outils nécessaires dans les boutiques et s’occupe même du marketing et de la publicité pour fidéliser les clients.

Rapidle met également à disposition un kit complet de communication et un accompagnement exclusif pour booster le développement de la boutique. Par ailleurs cette solution marche parfaitement, car la totalité des commerces équipés est satisfaite et a vu leur chiffre d’affaires augmenter.

Mon expérience personnelle et l’avis des commerçants

Étant étudiant je n’ai pas les moyens et le temps de manger de manière très saine le midi, j’ai toujours privilégié la restauration rapide et sans attente de la qualité de mes repas. J’ai découvert Rapidle il y a de cela 3 semaines et cette application m’a réellement permis de commander chez un boulanger, pour un prix très raisonnable une formule avec une pâtisserie, un sandwich et une boisson. Je suis retourné plusieurs fois récupérer mes repas dans la même boulangerie et j’ai demandé à la directrice de la boutique son avis sur Rapidle. Pour faire simple, elle m’a répondu que cette application lui avait fait gagner beaucoup de temps et qu’elle lui avait permis de moins gaspiller. Personnellement je retiens un très bon avis sur Rapidle, je vais continuer à m’en servir et à en parler aux commerçants proches de chez moi pour aider cette startup à se développer.

 

Interview de Steeve Broutin, co-fondateur de Rapidle

J’ai eu la chance de pouvoir interviewer le co-fondateur de l’application et il a très agréablement répondu à mes questions qui portent autant sur l’application que sur son parcours, les voici:

D’où vous est venue l’idée?

J’étais dans une file d’attente d’une boulangerie, après plusieurs minutes d’attente c’est à mon tour, mais on me dit qu’il n’y a plus mon sandwich. À ce moment je me demande comment les gens pressés font pour supporter d’attendre. Étant un grand impatient et remarquant que de plus en plus de monde le sont aussi, l’idée m’est venue. Avec Yann Browaeys, mon collaborateur je décide donc de créer une solution pour des utilisateurs impatients et exigeants, nous avons fait plusieurs tests, plusieurs prototypes puis nous avons enfin sorti une première version de notre application. Depuis, une nouvelle version est apparue et rapidle est devenue ce que nous voulions, une application qui se met au service des commerces de proximité et des consommateurs.

Qui compose l’équipe de Rapidle? Quel est votre rôle dans la startup?

L’équipe est composée d’un peu plus de dix personnes. Pour être plus précis, nous sommes deux co-fondateurs, trois développeurs, quatre personnes dans la production qui s’occupe du support, de l’installation et du suivi des commerces, un chargé marketing, un administrateur des ventes et un directeur commercial. Mon rôle au sein de l’équipe est d’animer tout le monde, de gérer les employés et de m’assurer que tout fonctionne bien.

La mise en relation avec les commerçants est-elle compliquée? En quoi votre outil est-il simple d’utilisation pour eux?

Notre outil est particulièrement simple, il nécessite une installation très rapide et une mise en place simple, il suffit de savoir lire un ticket imprimé par notre appareil. Il fait gagner du temps de production pour les artisans, car Rapidle s’occupe de tout ! Le premier mois nous nous occupons d’initier le commerce au nouvel appareil, de faire des offres de lancement et des animations marketing. Le second mois nous faisons un suivi complet de ce que Rapidle a apporté au commerce. Le troisième mois nous organisons des offres de promotions pour les consommateurs de la boutique.

Les avantages pour les commerçants et pour les clients sont nombreux, mais pour vous, comment l’application vous est elle bénéfique?

Tout d’abord nous n’impactons pas les prix du commerce, nous ne prenons aucune taxe sur les ventes. Notre solution est vendue aux clients comme un forfait, chaque mois le commerce nous verse une somme fixe comme rémunération. Au final pour toutes les boutiques équipées Rapidle sont rentables, un boulanger par exemple amortit la solution dès qu’il vend une commande par jour à l’aide de notre système.

Avez-vous quelques chiffres à nous donner sur l’application ?

Lors de la première version, Rapidle ne faisait que créer des web-boutiques pour les clients, maintenant avec la v2 nous avons une vraie boutique qui regroupe tous nos commerçants. Aujourd’hui c’est plus de 400 boutiques équipé, 30 000 clients par jours et 20 commerces qui nous rejoignent par mois.

De votre point de vue, quelles sont les faiblesses de l’application?

Je ne vois pas de vraie faiblesse, nous avons encore quelques améliorations à faire au niveau de la partie marketing. Nous devons ajouter de nouveaux moyens de paiement pour améliorer le click and collect et aussi ajouter plus de sensibilisation sur les informations des produits, car Rapidle informe les consommateurs de ce que contiennent les produits.

Quel est votre parcours professionnel et scolaire?

J’ai fait ce qui s’appelait le BAC D à l’époque, qui contenait majoritairement des mathématiques et des SVT, puis j’ai fait un DUT informatique de gestion, pour poursuivre sur des études de commerce, j’ai commencé à travailler chez CBS Sony Music et j’ai également travaillé pour une société de bornes interactive.

Thé ou café? Combien par jours?

Quatre cafés par jours, ce n’est parfois pas assez suffisant, mais cela me convient parfaitement.

Avez-vous des conseils aux gens qui veulent fonder leur startup?

Le meilleur conseil que je puisse leur donner c’est d’essayer de faire du simple, de vulgariser un usage complexe, de faire attention à la recherche de fond et je leur souhaite de réussir !



Léo A

Lycéen de 17 ans, passionné d’informatique et de jeux vidéo. Amateur de musique en tout genre. Graphiste et développeur à mes heures perdues.

2 Comments
  • Mickey
    Nov 3,2017 at 2017-11-03T13:05:09+00:000000000930201711

    Êtes vous sur des chiffres annoncés qui disent que 100% des boutiques sont contentes???

    • Léo A
      Nov 4,2017 at 2017-11-04T12:02:31+00:000000003130201711

      Bonjour Mickey,
      D’après les statistiques de l’application et les chiffres donnés par le cofondateur, oui ces chiffres sont exacts.

Leave a Comment

Startup – Rapidle : Le Carrefour des petits commerces !

par Léo A Temps de lecture : 7 min
2