Test – Hand of Fate II : des cartes, des choix et des combats !

Développé par Defiant Development, Hand of Fate II foule les planches du Nintendo eShop depuis le 17 juillet 2018 sur la célèbre Nintendo Switch. Celui-ci est le mix parfait entre un jeu de plateau et un action/RPG. Explication floue n’est-ce pas ? Laissez-nous vous en dire un peu plus !

Des cartes et des combats

Les cartes posées face cachée sur la table représentent le plateau de jeu. L’objectif est simple, vaincre chaque carte afin d’atteindre la fin du donjon. Mais cela ne sera pas chose facile, car chaque carte que le héros foulera déclenchera un événement aléatoire.

Afin d’outrepasser ces événements, le joueur devra faire des choix. Sauverez-vous une famille des flammes en espérant toucher une récompense ou passerez-vous votre chemin afin d’éviter de vous blesser ? Certains événements feront place à l’aléatoire alors que d’autres impacteront directement l’aventure. Positivement à travers des récompenses (or, équipements, provisions…) et négativement avec des malus (blessures, pertes de provisions, combats…).

Les cartes mèneront très souvent le héros à sortir les armes et combattre. Le joueur sera donc plongé dans un monde à la troisième personne où il devra parer, attaquer, rouler et esquiver différents ennemis. Afin d’aider à la victoire, le héros pourra s’armer de différentes armes ramassées dans le donjon.

Bien s’équiper pour mieux exterminer

Plusieurs facteurs vont permettre de « faciliter » l’aventure. Faciliter est un grand mot, car Hand of Fate reste d’une difficulté assez élevée et punitive qui ne peut pas être modifiée. Chaque début de missions définira vos ennemis et objectifs. Il faudra donc choisir parmi les cartes obtenues dans les niveaux précèdent afin de palier les difficultés de chaque mission.

Hand of Fate II

  • Premièrement, choisir son compagnon de combat. Hand of Fate II propose une nouveauté intéressante, s’allier lors d’un combat avec un compagnon. Cependant, celle-ci n’est pas aboutie, les effets des compagnons en combats sont généralement peu impactant et parfois leurs actions échouent considérablement leur cible.
  • Deuxièmement, choisir des événements. A vous de combler la difficulté de chaque mission avec des événements avantageux.
  • Troisièmement, choisir ses armes. Les ennemis varient et certaines armes sont plus efficaces contre certains. Lorsque vous aurez fais votre choix, celles-ci seront récupérables dans le donjon.
  • Quatrièmement, choisir ses provisions. Commencer directement avec une arme de prédilection ou de la nourriture en plus ? A vous de voir !

Pour les néophytes, un remplissage recommandé et automatique de votre deck est possible. Ce qui est fortement agréable si vous ne voulez pas vous prendre la tête.

Une jouabilité mitigée

On appréciera énormément son contenu qui offre 22 niveaux avec des objectifs primaires et secondaires ainsi qu’un mode infini. Cependant, je reprocherais un manque d’adaptabilité du gameplay au joueur. La difficulté est selon nous beaucoup trop importante. Celle-ci devrait, à l’instar d’une grande partie des jeux, être sélectionnable. L’expérience de jeu devient facilement frustrante après plusieurs essais infructueux sur le même niveau.  La répétitivité des combats mènera aussi une certaine lassitude dans le gameplay, on observe tout de même une bonne évolution au niveau des ennemis qui sont beaucoup plus variés que dans le premier opus.

Hand of Fate II, un univers complet

Un univers fantastique et énigmatique rondement bien ficelé. Le très cher maître du jeu est beaucoup moins piquant que dans le jeu précédent. Cependant, celui-ci reste omniprésent et narre parfaitement l’aventure. Rajoutez à cela, les différentes cartes absolument bien écrites et vous obtenez un jeu narratif aboutit. Il est très appréciable de se plonger dans chaque carte du jeu, de réfléchir à chaque choix et d’écouter le mage encapuchonné vous lancer quelques piques. Bon les piques ne sont pas très appréciables, mais elles font partie d’un tout qui vous emporte et garde littéralement dans l’univers du jeu. Concernant l’ambiance musicale, on reste ici sur des musiques très discrètes qui font leur travail. Rien de spectaculaire, seulement un meublage sonore dans les tons médiévaux/fantastiques qui accompagne délicatement votre réflexion et vos actions.

Mon avis

Hand of Fate II conviendra parfaitement aux amoureux des jeux de plateaux et des gameplay punitifs. Le jeu est doté d’une difficulté déconcertante, mais l’univers en découlant ne donne qu’une envie, c’est de ré-essayer. Les combats s’améliorent par rapport à Hand of Fate, mais je reproche tout de même un manque de facultés secondaires permettant de varier le gameplay (à l’instar de Batman et ses gadgets par exemple). Sa durée de vie est aussi l’un de ses points forts, 33h DLC compris et vous permettra de savourer amplement les 25€ que vous aurez mis dedans.

Testé sur Nintendo Switch. Disponible sur Xbox One, PS4 et PC.

Hand of Fate II

25.79€
8.2

Histoire

9.0/10

Gameplay

8.0/10

Jouabilité

6.0/10

Graphismes

8.0/10

Univers

10.0/10

Points positifs

  • Univers
  • Durée de vie du jeu
  • Narration
  • Gameplay innovant

Points négatifs

  • Difficulté
  • Combats répétitifs
  • Facultés secondaire inexistante en combat

Alex, 23 ans, passionné de jeux vidéo indépendants et de nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.