Test – Condor Allure M3 : Premier pas réussi pour l’algérien !

Condor, connais pas. Pourtant, la marque algérienne a fait son arrivée sur le marché français lors du salon MedPi, en avril dernier. Une annonce fracassante, qui n’est ni plus ni moins le premier smartphone de la marque à rentrer sur le territoire, le Condor Allure M3. Bien que le constructeur ne soit pas encore dans toutes les têtes, il devrait réussir le pari à rivaliser les constructeurs chinois avec ce nouveau smartphone. Pour toute allusion au thème de l’oiseau, le condor est un oiseau ayant de très grande aile et se trouvant en Amérique. Pour le reste, on vous laisse vous documenter sur Wikipédia, mais restez pour découvrir notre avis sur le Allure M3.

Déballage et précision

Le Condor Allure M3 est commercialisé au prix de 299€. Avec ce tarif fracassant, Condor compte bien s’emparer d’un marché over-concurrencé, celui du milieu de gamme. Honor s’est fait un nom, tout comme Xiaomi. Alors avec ce premier smartphone, Condor a mis le paquet pour grapiller des parts. La fiche technique est remplie pour le prix et les fonctionnalités sont nombreuses.

Design

Le Condor Allure M3 est un mélange d’iPhone X et de smartphone du moment, puisqu’il arbore un très grand écran, avec un notch. Pour commencer, le Allure M3 est un smartphone de 6,2 pouces et sa taille se fait ressentir en main. En effet, il est un peu plus large que la moyenne et sa prise en main n’est pas facile pour les petites paluches. Il est recommandé de l’utiliser à deux mains pour une optimisation maximale. Mais sa grande taille n’a pas que des défauts, puisqu’il permet d’avoir un grand écran qui occupe pas loin de 90% de la place. Dans l’ensemble, les bords sont fins (un peu moins celui du bas) et ne dérange pas lors de l’utilisation. Mais pas de borderless jusqu’ici.

Les bords sont lisses et courbés, permettant une bonne sensation lors de l’utilisation. Cependant, on aurait aimé une coque qui remonte sur les bords, pour éviter la jointure entre les deux et provoquer un inconfort lors de l’utilisation. Sur ces bords, on retrouve à droite : les boutons de volume et le bouton de verrouillage. La carte microSIM, et non nanoSIM, a pour logement le côté supérieur gauche. Il est possible d’en mettre deux, ou d’y ajouter une carte microSD. Tandis que le port USB-C se trouve sur le bas, avec le haut-parleur. Mais pas de port jack, dommage. Tout comme la certification IPXX qui n’est pas présente, mais on ne s’attendait pas à l’avoir pour cette gamme de prix.

L’oiseau dévoile ses ailes

Le Condor Allure M3 dispose d’un dos en plastique, qui doit subir les traces de doigt. Le logo, ainsi que le nom sont présents mais ne dérangent pas. Le capteur d’empreinte digitale est sur le haut et se trouve pile sous l’index lors de l’utilisation. Le résultat est probant, Condor s’est y faire en matière de dévérouillage. En effet, le smartphone est doté d’une technologie de reconnaissance faciale 3D, tout comme l’iPhone X. Ce n’est pas la même technologie parce qu’elle fonctionne avec la puce Mediatek, mais elle fonctionne merveilleusement bien, même dans le noir !

On rajoute que le Condor Allure M3 est plus épais que ses concurrents et également plus lourd. Même si cela démontre que Condor ne se place pas en favori sur le podium du haut de gamme, son design nous procure une bonne sensation en main, avec une très bonne répartition du poids.

L’écran qu’il fallait pour le prix

Avec son écran de 6,2 pouces et une utilisation à 90% de la face avant, il fallait une dalle de qualité. Condor n’a pas franchi le pas de l’écran OLED, la raison étant pour ne pas augmenter le tarif. Cette dalle LCD IPS d’une résolution Full HD+ (2 246 x 1080 pixels) est de très bonne qualité avec une luminosité importante, même en plein soleil et un format en 19:9. Nous l’avions déja remarqué lors de notre visite sur le stand du Medpi. L’écran est de si bonne qualité qu’il permet aisément de regarder des séries pendant des heures, comme devant une télévision.

Du côté des couleurs, nous n’avons rien à dire de gênant. Comme pour l’ensemble des smartphones de ce prix, il faudra passer par les réglages pour améliorer la chaleur. Nous ne sommes pas sur un écran de Huawei P20 Pro, mais il concurrence parfaitement celui du Honor 10.

Un appareil photo satisfaisant

Difficile de s’imposer dans le milieu du smartphone sans proposer un double capteur photo. Le Condor Allure M3 dispose de 2 capteurs dont le plus important avec 16 Mpx qui s’occupe de la plus grande partie des clichés. Le second est là pour l’effet bokeh, afin de calculer la distance. Le résultat est positif, surtout en plein jour. Les photos gardent une belle couleur et la définition permet de retravailler les clichés pour les réseaux sociaux. Condor sait proposer un appareil photo qui ne trahit pas sur l’image par le logiciel et se démarque de la concurrence par ce biais. Egalement, aucune présence d’une quelconque intelligence artificielle.

En basse luminosité

Par contre, de nuit, il ne fait pas mieux que d’autres smartphones. Le bruit est fortement présent et les clichés sont sombres et sans détails. Il permettra de prendre des clichés, mais pas ceux à présenter dans une gallerie d’art. En même temps, ce n’est ni ce qu’on lui demande, ni la prétention de la marque. Mais si on le compare à son concurrent direct, le Wiko View 2 Pro, le Condor Allure M3 est au dessus. Jusqu’ici, Condor remporte la main face à son concurrent français.

Une note sur la vidéo

Côté vidéo, le Allure M3 est capable de filmer en 1080p, soit Full HD. On note quelques défauts sur la mise au point lors du mouvement, mais rien de bien méchant. Les couleurs et la définition sont égales à la partie photo.

La mode des selfies est compatible

Passons aux selfies, avec un capteur photo de 16 Mpx aussi, à l’avant. L’effet bokeh, ou portrait, est disponible mais la partie logicielle traite au hasard. Enfin presque, mais le résultat n’est pas des plus fous. Par contre, avec de la lumière, les selfies sont clairs et précis, donc utilisable.

Audio

Alors qu’on ne se posait pas la question pour les smartphones haut de gamme, qui jouent de la finesse et de l’innovation, pourquoi Condor a retiré sa prise jack. Le Allure M3 est plus épais, il aurait pu recevoir ce port jack et ne pas tomber dans la mode du 100% sans-fil. Pourtant c’est bien le cas, mais nous retrouvons le petit adaptateur pour brancher des écouteurs. Clairement, même avec cet adaptateur, n’utilisez pas d’écouteurs. La distorsion est horriblement forte et le rendu est désagréable à entendre.

Histoire d’écouter un peu de musique sans passer par le Bluetooth, Condor propose un seul haut-parleur. Une fois en fonctionnement, il donne l’impression que le son vient de loin, la distorsion est présente et la puissance n’est pas au rendez-vous. Clairement, Condor n’est pas bon pour cette partie.

Performances

Pour son prix, le Condor Allure M3 est équipé d’un processeur Mediatek Helio P60 avec 4Go de RAM. En effet, ce processeur est nouveau sur le marché et ses performances ont été améliorées. L’utilisation est fluide et l’usage au quotidien n’est pas un fardeau. Il correspond tout à fait à nos attentes pour sa gamme de prix et fait parfois mieux que la concurrence. La plupart des jeux tournent aisément, notamment PUBG en qualité moyenne, pour ne pas avoir des chutes de framerates. De plus, le smartphone ne chauffe que très peu lors de longues sessions. C’est un smartphone peut tenir la journée, sans prise de tête.

Du côté de l’OS, le Condor Allure M3 tourne sous Android 8.1. Pour un prix de 299€, Condor propose la dernière mise à jour de l’OS et fait mieux que la concurrence. Malheureusement, nous sommes face à une surcouche qui n’apporte pas grand chose. La partie graphique est retravaillée mais n’apporte pas de la nouveauté. De plus, les applications ajoutées ne sont pas très utiles. En soi, une surcouche très peu utile.

Autonomie

Ce n’est pas la plus grosse des batteries que nous ayons vu dans un smartphone, mais 3050 mAh feront l’affaire ! La puce Mediatek n’est pas gourmande mais le téléphone tiendra une journée seulement, face à deux jours pour ses concurrents. La faute au mode veille qui consomme plus qu’il ne le devrait. Le gros plus, la recharge rapide qui permet de gagner 50% en 1h à peine. Moins bien que le haut de gamme, mais il bénéficie de cette technolgie.

Conclusion

Résultat, le Condor Allure M3 est un très bon smartphone et un pari réussi pour la marque. Le premier commercialisé arbore un design qui suit la tendance, sans pour autant proposer de la nouveauté. Il est fortement comparable à l’iPhone X, tant par le design que par sa propre technologie de reconnaissance 3D, qui fonctionne très bien. On aurait aimé voir des efforts sur le design et notamment sur les bords. Pour l’écran, c’est le top, vu le prix. Du côté de l’appareil photo, il fera ce qu’on lui demande sans trop en apporter. On regrette la surcouche inutile sur le smartphone et l’autonomie un poil trop courte. Sinon, le Condor Allure M3 reste vaillant en performance face à ses concurrents.

Avis du Condor Allure M3

299
7.5

Design

8.0/10

Ecran

9.0/10

Appareil photo

7.5/10

Audio

6.0/10

Performances

7.5/10

Autonomie

7.0/10

Points positifs

  • Design semblable à l'iPhone
  • Reconnaissance 3D performante
  • Ecran de bonne qualité
  • Performant pour le prix

Points négatifs

  • Design trop lourd
  • Surcouche inutile
  • Pas de prise jack
  • Autonomie en deça

Rédacteur en chef - 23 ans. Diplôme en Marketing, Management et Communication. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

2 Comments

  1. David Azoulay Reply

    je suis tres content de mon condor allure m3, je vais acheter le meme pour ma mere car il est vraiment top

  2. Adel A Reply

    Très bonne prestation, merci. J’aime beaucoup les téléphones de la condor, le meilleur rapport qualité prix qui puisse exister en plus ils sont super solides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.