Smartphone

Test – LG Wing : un écran pivotant réelle innovation ?

Après les écrans pliables, déroulants… Avez-vous déjà entendu parler d’écran pivotant ? Le LG Wing ne ressemble en rien de ce que nous avons vu jusqu’à présent sur le marché des smartphones, et nous l’avons reçu à la rédaction. Mais le double écran pivotant en « T » est-il plus qu’un gadget ? La réponse dans ce test !

Déballage du LG Wing : tout d’un smartphone classique

A l’intérieur de la boite très soignée, on retrouve tout d’un smartphone habituel. On retrouve les classiques notices d’utilisation, un câble USB-C vers USB-C ainsi qu’un bloc chargeur de 25W.

Une coque de protection est également fournie, ainsi que deux films de protection, un pour chaque écran. La coque permet de protéger la partie arrière, ce qui laisse la possibilité de faire pivoter l’écran. Normalement, vous devrez recevoir également une paire d’écouteurs , obligatoire en France. Nous retrouvons bien évidemment le smartphone tout au dessus, soigneusement présenté à la manière d’un smartphone classique.

Test - LG Wing : un écran pivotant, réelle innovation ?

Design, ergonomie : du jamais vu !

Parlons a présent du corps de ce téléphone. Le design est relativement classique, quoiqu’un peu encombrant. En effet, la dalle principale de 6,8 pouces est assez imposante. Les bords sont incurvés sur les cotés, et les bordures en haut et en bas sont assez épaisses. Cependant, aucun poinçon pour l’appareil photo ne vient entraver cet écran. En effet, en haut de l’appareil on retrouvera une caméra pop-up.

La prise en main est assez bonne, mais pas exceptionnelle : le smartphone reste relativement lourd, épais et encombrant. Il pèse 260g, ce qui en fait un des plus lourds du marché. C’est un point non négligeable qui peut être rédhibitoire.

Un écran pivotant, à quoi ça sert ?

Comme vous avez surement remarqué, la particularité du LG Wing est son écran FHD+ P-OLED de 6,8 pouces 20,5:9 qui pivote entre le mode portrait et le mode paysage. Afin de garantir une bonne expérience utilisateur, le pivotement se doit d’être fluide et robuste.

Sur cet aspect, LG n’a pas lésiné sur les moyens. Le LG Wing intègre en effet des technologies comme un double ressort. Il y a également un double amortisseur hydraulique dans la charnière rotative : cela offre une sensation de robustesse de qualité irréprochable.

A l’utilisation

On a cette sensation de rapidité, de fluidité qui donne envie de jouer avec le mécanisme. LG maîtrise l’aspect technique. L’écran principal repose effectivement sur un système de rotation compact mais très efficace. Il faut, à l’aide du pouce droit, pousser le bas de l’écran vers la gauche, afin de le faire pivoter en position horizontale. Le mouvement est fluide et le mécanisme très bien conçu. Un mécanisme d’accrochage situé juste avant le pivotement complet ralentit l’élan. C’est un peu comme le système qu’on trouve sur certains tiroirs de cuisine pour les empêcher de se fermer en claquant.

Selon LG, le Wing a été conçu pour résister à des tests de qualité et de durabilité rigoureux et fiables, y compris le fait d’être largué de différents angles dans sa forme standard et pivotée, des tests de stress, des tests de chocs. La charnière a été tournée plus de 200.000 fois sans problème. Entre les deux écrans, pour éviter les rayures et les dommages, un lubrifiant à base de polyoxyméthylène thermoplastique a été utilisé.

Il y a un léger effet sonore qui accompagne le mouvement de pivotement et l’option est activée par défaut. J’imagine que la plupart des utilisateurs se rendront directement dans les paramètres pour le désactiver, ce qui peut être fait via Réglages > Son > Sons du système > Pivoter vers le haut/vers le bas. Cependant, il faut avouer que le son accompagné du pivotement attire l’attention et fait toujours son petit effet.

Quand le grand écran en cache un petit

Un petit écran carré, pour quoi faire ?

Il y a donc un écran secondaire de 3,9 pouces caché derrière le grand de 6,8 pouces. Le premier avantage est évidemment de faire deux choses à la fois, regarder une vidéo sur l’écran principal et répondre à un message ou naviguer dans l’interface du téléphone avec l’écran du bas. Certaines applications sont compatibles avec ce double écran. Par exemple, LG indique avoir collaboré avec YouTube pour tirer parti de ce format en affichant les commentaires sur le petit écran. Asphalt 9 permet quant à lui d’afficher sur l’écran secondaire une carte ainsi que des informations relatives à la course.

Test - LG Wing : un écran pivotant, réelle innovation ?

Par défaut il affiche un bureau d’icônes qu’il est possible de personnaliser. Une autre application peut donc être utilisée en même temps. C’est un écran carré, donc certaines applications seront peu lisibles, mais la plupart fonctionnent.

En quoi s’avère-t-il utile ?

LG part du principe qu’il est utile d’utiliser une deuxième application tout en profitant du contenu affiché horizontalement sur l’écran du haut. Dans certains cas, pourquoi pas, mais il faut avouer que c’est assez rarement utile.

Test - LG Wing : un écran pivotant, réelle innovation ?

Dans certains cas cependant, cet écran secondaire sera “connecté” à l’écran principal: il servira de clavier s’il faut taper du texte sur l’écran principal. Il agira comme le contrôleur de l’application ‘appareil photo’ de LG. Ce sont les deux cas que j’ai découvert, il en existe peut-être d’autres. Et c’est finalement assez pratique, surtout pour l’appareil photo. Il est nettement plus simple de viser et filmer en tenant fermement le smartphone à la verticale, et il n’y a pas de ‘tremblement’ provoqué par l’appui sur le bouton déclencheur.

Performances : dignes d’un milieu de gamme

Les performances sont globalement bonnes sur le LG Wing. Malgré un prix digne des haut de gamme, il n’intègre pas ce qui se fait de mieux en termes de processeur. Il s’agit d’un Snapdragon 765G de Qualcomm, le même SoC que l’on retrouve dans le Oneplus Nord ou le Realme X50 5G.

Pourtant, il est parfaitement capable de répondre aux exigences de l’appareil photo et de toutes les fonctionnalités liées à son double écran.. Avec 8 Go de RAM et une mémoire extensible, il ne s’agit pas d’une bête de course mais ce n’est pas le but. Nous n’avons rencontré aucun ralentissement, et à moins de pousser le smartphone dans des gros jeux, il n’y aura aucun problème à l’usage.

Autonomie

On pourrait penser que la batterie de 4000 mAh serait un problème avec les deux écrans. Mais le LG Wing se révèle autonome, il tient largement une grosse journée d’utilisation. Malheureusement, la charge est plutôt lente. Le smartphone se charge en 1h15 environ, avec le bloc de charge de 25W fourni. La recharge sans fil 12W est également proposée.

Photo et vidéo

Test - LG Wing : un écran pivotant, réelle innovation ?

La partie prise de vue de ce LG Wing est très développée : la marque mise beaucoup là-dessus. Le mode gimbal est le principal atout de ce Wing. Il se transforme en stabilisateur et vous avez accès aux fonctions de vue à la première personne, de suivi panoramique et de verrouillage de la caméra. L’option Gimball permet de faire pivoter virtuellement la caméra, comme lorsqu’on utilise un appareil de type Osmo Mobile par exemple.

D’autres fonctions que l’on trouve généralement sur les vrais appareils avec gimbal sont également incluses, comme un zoom et un joystick. La caméra utilise les trois axes différents pour capturer un sujet décentré ou non horizontal. Tout cela permet de filmer des séquences plus fluides, et il faut avouer que c’est assez bluffant, la stabilisation est excellente !

Test - LG Wing : un écran pivotant, réelle innovation ?

Vous pouvez capturer deux vidéos à la fois avec les caméras avant et arrière en mode pivotant. L’enregistrement double est conçu pour ceux qui veulent enregistrer une scène et leur réaction en même temps. Ici, les publics visés sont les YouTubers et les streamers.

Pour les créatifs , vous pouvez utiliser le deuxième écran comme palette de montage pendant que la vidéo est affichée en intégralité sur l’écran principal, ce qui réduit le temps et les efforts nécessaires à l’édition.

Test - LG Wing : un écran pivotant, réelle innovation ?

Conclusion : faut-il acheter le LG Wing ?

Le LG Wing n’est pas vraiment un smartphone que l’on peut juger selon les critères habituels. Bien qu’il ait les performances et les caractéristiques d’un smartphone moyenne gamme, son prix reste relativement élevé. Mais le Wing est un appareil de création de contenu, un appareil qui sort de l’habituel en proposant quelque chose de complètement différent.

LG fait de son mieux pour rendre l’univers des smartphones à nouveau amusant et passionnant, et c’est une très bonne chose. En effet, aujourd’hui peu de constructeurs osent casser les codes du smartphone. Bien sur, LG ne s’adresse pas tout le monde, mais pour les créateurs de contenu ou ceux qui veulent simplement utiliser leur téléphone pour créer des vidéos amusantes, le Wing offre quelque chose de différent mais cohérent.

Produit disponible sur

LG Wing 17,3 cm (6.8") Double SIM Android 10.0 5G USB Type-C 8 Go 128 Go 4000 mAh Gris

657,00 €
Voir l'offre

LG Wing

8

Design

8.0/10

Ergonomie

6.0/10

Ecran

9.0/10

Autonomie

8.0/10

Photo & Vidéo

9.0/10

Points positifs

  • Les excellents écrans OLED
  • Le caractère innovant

Points négatifs

  • L'encombrement
  • Le poids élevé
  • La charge assez lente
Tags
LG lg wing smartphone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page