Test – Livre – L’Armada d’Ernest Cline, le Space Invaders du livre

Ainsi, c’est aux éditions Hugo Roman, dans la collection « Nouveaux Mondes » qu’est paru « Armada », le dernier livre d’Ernest Cline. Or celui-ci a déjà bien fait parler du lui avec son premier roman : « Ready Player One ». Alors quid de ce second roman « Geek ».

Ernest Cline, le romancier « Geek »

Ernest Cline est né le 29 mars 1972 à Ashland dans l’Ohio et c’est un écrivain américain de science-fiction. Enfin, il n’est pas que romancier, il écrit aussi des nouvelles et depuis le succès de « Ready Player One », il est scénariste pour les adaptations de ces romans en films par Steven Spielberg.

Armada-front

Armada-front

Autrement, il a travaillé dans un fast-food, puis dans un vidéoclub, avant de retourner à ses premières amours et d’écrire son premier scénario pour le film Fanboys dont il est co-auteur. Actuellement, il continue d’écrire avec une suite intitulée « Ready Player Two ».

In the beginning : Starfighter

Tout commence comme dans un célèbre film des années quatre-vingt : Starfighter. Alors pour beaucoup ce film est plutôt un « nanar », mais c’est aussi un film dans la mouvance Star Wars. Ainsi, le pitch de Starfighter est un jeune homme qui joue tous les jours à une borne, la bien-nommée StarFighter.

The Last Starfighter

The Last Starfighter

Et il arrive surtout à avoir un High-score, ce dernier étant une panacée pour les joueurs. Car à cette époque, le Hall of Fame est une consécration. Mais c’est surtout le début d’une aventure : L’armada Kodan

Des références en veux-tu en voilà

Mais dans ce livre, ce n’est pas seulement un hommage à Starfighter. Car cela est bien plus que cela, déjà « Armada » est un roman à lui tout seul, qui comme tous les romans de Cline se veut un recueil plein de références. Mais aussi, un scénario qui s’il n’est pas trop subtil, se lit comme un bon roman de divertissement. De l’Entertainment à la sauce Hollywood, nous y reviendrons plus tard.

Ainsi, des références au Seigneur des Anneaux, à Star Wars, à X-Files ou d’autres séries, ainsi qu’à des jeux vidéo comme Defender et bien d’autres clins d’œil vous attendent.

In Europiens veritas

Tout commence dans un lycée américain avec un adolescent ayant subi un traumatisme dans sa prime enfance. Car son père est mort peu de temps après sa naissance. Donc, il n’a pas pu profiter de ce père absent et adulé. A l’instar de sa mère qui est plutôt maman poule et le couve comme elle le peut.

Armada-back

Bien sûr, c’est un adolescent comme les autres, qui a donc des copains et des ennemis. Ainsi, on vit son quotidien d’adolescent et ses questionnements par rapport à son père. Mais aussi son rapport avec le sexe opposé et ses coups de gueule. Bref, c’est la première partie, après faut lire le livre comme on se fait happer par le roman.

Un côté « Hollywoodien »

Comme le premier roman de Cline, ce deuxième livre est très succulent à lire pour qui baigne dans la culture Geek. Ainsi, comme dit précédemment les références sont nombreuses et pas des chapitres sont construits d’une façon très cinématographique. Et comme Ernest travaille actuellement sur la scénarisation de ce roman pour Spielberg, on peut s’attendre à voir débarqué « Armada » en film bientôt.

Armada-bg

Armada-bg

Voici une citation du livre et de notre héros :

« À partir de maintenant, j’allais suivre le conseil intemporel de Maître Yoda : me concentrer sur l’endroit où je me trouvais et sur ce que je faisais. »

Beyond the scene

Alors, est-ce seulement un film mis en roman par son auteur geek. Non, c’est bien plus que cela, Cline arrive à transposer ses univers en y introduisant une masse substantielle de culture geek qu’il transpire dans son écriture et cela est rafraichissant. Alors, il est vrai que cela parlera surtout aux personnes ayant connu les années 80-90, mais aussi aux générations internet et streaming. Car le geek est le nouvel Homo Sapiens.

De l’actualité dans la fiction

Et pour finir un paragraphe du livre mélangeant fiction et Rap des années 80, mais 2019 est début de la tournée finale de Run-DMC :

« Ses quatre montures surarmées lui ont permis de se frayer un chemin en faisant exploser tout ce qui lui barrait le passage.

Il avait aussi piraté leurs haut-parleurs, qui se sont mis à diffuser tout d’un coup un morceau que je connaissais bien : Run’s House, de Run-DMC. Il figurait sur sa compile Raid the Arcade.

— Archie déteste le hip-hop, a-t-il ricané à notre attention. Ce morceau va le mettre hors de lui. On dirait La Chevauchée des Walkyries ! Il a monté le volume à un niveau assourdissant. Tout en continuant à se battre pour retrouver Vance, il chantait les paroles du morceau. Avec sa démarche lourde, on aurait dit un Terminator bien décidé à ne pas s’arrêter avant d’avoir achevé sa mission. »

Un livre à lire

Et je finis cette critique du livre d’Ernest Cline pas une citation qu’il a reprise du créateur de Defender : « L’usage de l’ordinateur ne se justifie que dans un seul domaine : celui des jeux vidéo ». Eugene Jarvis, créateur du jeu Defender.

Enfin le livre est disponible au format Kindle sur Amazon au prix de 12,99€

[amazon box=’B079FZVJPF’]
L’Armada d’Ernest Cline, le Space Invaders du livre
94%

C'est le dernier livre d’Ernest Cline, auteur du roman : « Ready Player One ». Alors quid de ce second roman « Geek » du romancier Geek.

  • Design90%
  • Qualité90%
  • Science-Fiction100%
  • Référence Geek100%
  • Ecriture90%
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Rédacteur (Spécialiste Jeux-Vidéo) - Jeune quarantenaire, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de livres et de BD, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.