TestTV / Video

Test – PNJ Pocket : Pas l’alternative que vous cherchez

La PNJ Pocket est comme son nom l’indique une petite caméra de poche. Elle reprend directement son concept de la DJI Osmo Pocket. Néanmoins son prix est plus contenu, puisqu’il est d’environ 200€. Est-ce une bonne alternative à DJI ?


Prise en main

Note : 2.5 sur 5.

La PNJ Pocket se compose d’un tronçon central qui accueille notamment l’écran et les deux boutons et en son sommet la nacelle avec la caméra. La prise en main est correcte, mais le plastique, tout comme les boutons, fait vraiment bas de gamme. De surcroît, elle est vraiment plus imposante que sa concurrente, elle tient néanmoins dans une poche de veste.

Sur la tranche gauche, on retrouve le port USB type C, un bon point et le port micro SD. Là encore, on a un problème, avec ce port micro SD. En effet, celui-ci est inaccessible, il faut se munir d’un objet pointu pour insérer et récupérer notre carte, même avec les ongles ça ne fonctionne pas. La carte est sécurisée, mais ce n’est absolument pas pratique pour changer de SD en déplacement.

Test - PNJ Pocket

Seulement deux boutons sur cette PNJ Pocket celui sur la tranche droite est utilisé pour :

  • Allumé/éteindre la caméra via un clic.
  • Recentrer la caméra avec deux clics.
  • Basculer la caméra (en mode selfis) avec trois clics.

Le bouton au dos sert uniquement à lancer un enregistrement ou à l’arrêter.

Test - PNJ Pocket

On note également un pas de vis sous la caméra pour la mettre sur un trépied.

Test - PNJ Pocket

Terminons avec le fait que la caméra chauffe beaucoup au niveau de l’écran, ce qui n’est pas vraiment agréable.


Écran et expérience utilisateur

Note : 3 sur 5.

La PNJ Pocket propose un écran qui n’est pas très qualitatif, mais il permet de visualiser lorsqu’on cadre, néanmoins la luminosité reste assez faiblarde en plein soleil. Point positif, le tactile fonctionne bien et la caméra est assez réactive dans les menus.

D’ailleurs les menus sont très simples, avec des icônes assez grosses.

Sur le menu supérieur, on retrouve les réglages de la caméra :

  • Activer/désactiver le WiFi
  • Les formats d’image
  • La luminosité de l’écran
  • Le son des touches et l’activation du micro
  • Les informations ainsi que la possibilité de formater la carte SD
  • Des paramètres supplémentaires comme anti-flash ou la veille auto.
Test - PNJ Pocket

Le menu de droite concerne les modes de prise de vue, on accède aux réglages par un double-clic :

  • Photo
  • Vidéo
  • Slowmotion
  • Hyperlapse
Test - PNJ Pocket

Sur le menu inférieur, on retrouve la galerie. Enfin, le menu de gauche accueil les paramètres liés à la nacelle :

  • Le recentrage
  • La rotation de la caméra
  • La vitesse de suivi
  • Les axes libres et verrouillés.
Test - PNJ Pocket

On retrouve une application sur Android et iOS, mais on a du mal à saisir l’utilité. Elle permet de visualiser via WiFi ce que la caméra visualise en direct ou de changer les paramètres (comme sur la caméra). Sachant que contrairement à sa concurrente, il n’est pas possible d’accrocher son smartphone à la PNJ Pocket pour avoir une meilleure visualisation. Hormis pour surveiller la caméra à distance, on a dû mal à comprendre l’intérêt.


Son

Note : 1.5 sur 5.

On retrouve un haut-parleur sur cette PNJ Pocket, on ne va pas tourner autour du pot, il est médiocre. Encore une fois c’est pour dépanner, pour regarder rapidement un rush sur la caméra. Malheureusement, la captation du micro situé sous l’écran n’est pas bonne. Pourtant on le sait, dans une vidéo le plus importante c’est le son. On à cette impression de torturer le micro à chaque fois qu’on ouvre la bouche. Je vous laisse voir sur les extraits vidéos un peu plus bas et pourtant on n’était pas dans un environnement bruyant.


Qualité d’image

Note : 2.5 sur 5.

La PNJ Pocket est capable de filmer avec un angle de vision de 93,7’’ dans les configurations suivantes :

  • 4k 30ips
  • 1080p 60ips
  • 720p 120ips

La qualité d’image n’est vraiment pas convaincante, on à du grain en plein jour. Sans compter le manque cruel de détails dans l’image. On le voit notamment avec les feuilles d’arbres. La colorimétrie est fade et inexacte. La stabilisation est globalement bonne, même si pour une raison inexpliquée la nacelle bouge pendant les hyperlapse (la caméra est sur un trépied sans aucune action de notre part. Sans compter que l’image est vite « cramée » en cas de forte lumière ou dans le cas de fort contraste.

Voici quelques exemples :

Le mode slow motion de propose un ralenti x2 en 1080p et x4 en 720p.

Déjà, en peine en plein jour, ne comptez pas sur elle en basse luminosité…


Autonomie

Note : 3.5 sur 5.

C’est peut-être l’un des seuls points positifs, PNJ annonce 120 minutes. En pratique on tient assez facilement plus 1h30. La recharge se fait via USB-C en 90 minutes environ.


Conclusion

La PNJ Pocket nous n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Nous pensions avoir un produit plus qualitatif. Ce n’est peut-être pas l’alternative que vous cherchez.

PNJ Pocket

200€
5.2

Prise en main

5.0/10

Écran et expérience

6.0/10

Son

3.0/10

Image

5.0/10

Autonomie

7.0/10

Points positifs

  • L'autonomie
  • L’interface fluide
  • Simplicité d'utilisation

Points négatifs

  • La qualité de fabrication
  • Chauffe
  • L'application pourquoi ?
  • Port de carte SD mal conçu
  • Son médiocre
  • Qualité d'image discutable
Tags
camera pnj pocket

Mévin

Étudiant de 20 ans en Informatique. Passionné par la technologie et l’aéronautique, je pilote du drone à l’avion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer