Test – Acer Predator 17X : Faire tourner n’importe quel jeu en ultra

Le marché des produits Gaming s’est considérablement développé ces dernières années. Et tout particulièrement les ordinateurs dédiés aux gamers, ces machines hors de prix ! Rien n’est bien facile quand la communauté se divise. En effet aux prémices du Gaming il n’existait que des ordinateurs fixes, des tours pour jouer aux jeux. Désormais parallèlement au marché des ordinateurs fixes s’est développé celui des ordinateurs portables avec les MSI ou encore HP Omen. Nous voici en 2018, et les ordinateurs portables gaming se partagent une grosse part du gâteau avec les pc fixes. Nous recevons donc la nouvelle version du Predator 17X de chez Acer.

Malgré tout, le combat est serré, entre l’ergonomie et la puissance, vers lequel vous tourner ?

Les avantages d’un ordinateur portable restent ceux connus du monde entier. Tout d’abord, une station de jeu transportable et ensuite une place bien moins importante qu’un ordinateur fixe. Connu aussi sous le nom de GX-792, le Predator 17X cache sous son capot un I7 KabyLake, de la DDR4 et une GTX 1080 ! De quoi alimenter les jeux les plus gourmands. Les 16 Go de RAM en DDR4 peuvent être doublés, selon le modèle de Pedator 17X.

Une boite bien grande, pour un Predator tout aussi grand

La boite bien que ne contenant que le pc est assez volumineuse, c’est presque à se demander s’il y a autre chose dans le carton. Et bien effectivement il y a autre chose, le chargeur du fameux Predator !

Nous retrouvons également dans la boite un manuel d’utilisation et le Predator 17X en lui-même. Le poids n’est pas négligeable, en effet dès sorti de la boite les 4,55 kg du pc se font sentir ! Et aucunement besoin de regarder l’intérieur pour comprendre la nécessité d’un tel poids.

Le poids un peu plus dérangeant ainsi que la taille est celle du chargeur de l’ordinateur. Si vous avez déjà eu une Xbox 360 vous pensiez avoir de l’expérience en matière de gros chargeurs et bien non… Le chargeur mesure une taille considérable, vous ne transporterez pas le tout dans un sac à dos lambda.

Un Predator 17X aux composants acérés

Le Predator 17X a plus d’un tour dans son sac et les composants qu’il dévoile sont tous plutôt impressionnants. Comme vous le devinez, son prix, mais également son design ne sont pas annonciateurs d’un intérieur bas de gamme. Un écran 17,3 pouces IPS Full HD compatible G-Sync équipe le Predator.

Pour ce qui est de la fiche technique, plus besoin d’un pc fixe. À l’intérieur du mastodonte, un processeur Intel Core I7-7700HQ, mais pas seulement. C’est donc suivi d’une GeForce GTX 1080 simple, pas boostée, mais qui reste tout de même un atout des plus puissants pour faire tourner les jeux en Ultra (très largement). C’est donc sur une base solide que repose le Predator 17X, mais pas seulement, en effet ce qui entoure la base GPU/CPU est tout aussi impressionnant.

Une capacité mal gérée ?

Le CPU affiche malheureusement des températures quelque peu élevées quand on surmène le pc. En effet l’utilité d’un processeur cadencé à 2.8 GHz, mais pouvant aller jusqu’à 3.8 se révèle au goût du jour. Le but principal du Predator étant le gaming, il est donc possible de se servir au mieux du i7… De même pour les 16 Go de mémoire RAM, une utilisation un peu différente du gaming pur fera briller autant de mémoire, peut être pas pour l’instant dans les jeux où la moyenne est de 8go. Le composant s’adaptant tel un caméléon dans cette config (toujours dans l’optique d’une utilisation orientée gaming) est bien entendu la carte graphique.

C’est donc l’idée d’un ordinateur si puissant, à part certains jeux, la puissance sera toujours supérieure aux ressources demandées par le catalogue actuel. Voyez-y une possibilité d’adaptation automatique aux futurs jeux haut de gamme. Pas besoin donc de changer de pc portable lors de l’arrivée d’un nouveau moteur graphique. Pour l’instant un des moteurs graphiques les plus utilisés tourne dans les studios de Dice ou encore Electronic arts, le Frostbite 3. Frostbite ou Unreal Engine, le seul jeu qui m’a posé aux limites du pc est le bien connu Playerunknown’s Battlegrounds. Le refroidissement pourrait être mis à rude épreuve et bien c’est le cas pour le processeur comme dit précédemment, mais la carte graphique reste de marbre.

Une bête de combat aux allures de pc Fixe

Un bon point parmi les avantages que confère le Predator serait bien sûr la stabilité sur tous les jeux sans exception. Ce qui forcément ralentit un autre aspect, celui de la portabilité de l’ordinateur… Pensez transporter un PC de ce gabarit, 4,5 kilos pour la machine et plus de 2,5 kilos pour le chargeur, pas forcément aisé. Le stockage est double, un SSD LiteOn 256 Go ainsi qu’un disque dur 1 To. Il faudra donc un peu plus que le seul téléchargement de votre bibliothèque Steam pour en venir à bout !

Quant à la façade du pc, on y retrouve les codes du pc fixe avec l’infrastructure du pc portable. La connectique est très complète, un lecteur de cartes SD, connecteurs audio ainsi que deux ports USB 3.0 d’un côté.

Tandis que de l’autre on retrouve un port Ethernet, une sortie HDMI et Display Port. De ce côté sont également présents deux ports USB 3.0 ainsi qu’un port type C et le fameux lock.

Conclusion

La fiche technique impressionnante du PC laisse un peu dubitative. En effet, le produit est dit portable, mais avec une autonomie d’un peu plus de deux heures, on doit se déplacer avec son chargeur. C’est donc pas loin de 8 kilos à déplacer ! L’usage reste pour du gaming “semi-sédentaire” s’il fallait le nommer. Se déplacer est possible, mais pas non plus des plus facile.

Les différents composants font de lui une figure puissante des pc portables gaming. Ainsi, les prochaines sorties de jeux seront encore adaptées au Predator 17X. Le prix reste la partie où je suis un peu réticent. Selon moi dépenser plus de 2000 € dans un PC portable n’est peut-être pas vraiment utile. Surtout quand on peut avoir un PC fixe pour le même prix un peu mieux optimisé. Après tout, mon utilisation d’un ordinateur n’est sûrement pas similaire à la vôtre et ce pc peut être votre Eldorado. Si vous souhaitez vous laisser tenter, il faudra compter 2699 € pour ce modèle et 2999 € pour une version au processeur amélioré, peut-être le remède pour en faire un ordinateur parfait ?

Conclusion
6.3

Ce PC s'avère plus complexe que prévu, avec se gros points forts et quelques bémols. Mais il n'en est pas moins un très bon produit pour les férus de jeux vidéo.

  • Prix5
  • Design7
  • Epaisseur 5
  • Refroidissement4
  • Performances9
  • Poids4.5
  • Autonomie5
  • Graphismes9
  • Polyvalence8
User Rating: 0 ( 0 Votes )

Rédacteur (Spécialiste Audio) - Étudiant en dernière année de Bachelor Communication, passionné par la musique, les séries/films, les jeux vidéo et le hardware. Très souvent en déplacement sur Paris et en Europe pour Le Café du Geek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.