Smartphone

Test – Realme 9 4G : un milieu de gamme presque parfait

Vous connaissez sûrement mon amour pour cette marque qu’est Realme. C’est, pour moi, l’une des marques ayant proposé le plus tôt des rapports qualité-prix imbattables. Avec le Realme 9 la marque chinoise propose une solution pour le segment bas de gamme / milieu de gamme. Comme à son habitude, la marque ne lésine par sur certains points essentiels comme l’écran ou encore la partie photo.

Unboxing & design

Ce Realme 9 4G propose une boîte dans la lignée des anciens, comme avec le Realme 7i par exemple. Niveau contenu on est sur du classico classique avec une coque en silicone (bien finie), un chargeur 33W ainsi qu’un câble USB-C. Bien entendu une protection-écran est déjà appliquée et vous retrouverez l’outil pour la trappe à carte SIM.

Les couleurs proposées sur ce Realme 9 4G sont vraiment magnifiques. Ici en version Sunburst Gold, l’effet WOW est plus que réussi grâce à une technique d’impression via des nanos UV. Le module photo dispose de 3 capteurs. Malgré une diagonale d’écran de 6.4″ la prise en main est réellement agréable, l’une des meilleurs que j’ai pu avoir depuis quelque temps. Sûrement grâce à son extrême finesse (7.99mm) et à son poids relativement réduit (178g). Côté boutons nous retrouverons le bouton power à droite tandis que les boutons VOL + / VOL – sont situés sur la tranche gauche. Sur le dessous, nous retrouverons un haut-parleur, la prise de rechargement ainsi que la très convoitée prise jack 3.5mm.

Un très bel écran

Place désormais à l’atout numéro 1 de ce Realme 9 en comparaison de la concurrence sur ce segment. En effet ici point d’écran TFT, LCD ou autre. Mais bien du Super AMOLED avec une définition FHD+ (2400×1800 pixels). La vitre est traitée avec une protection Corning Gorilla Glass 5, de quoi résister à bon nombre de petits chocs. Côté fréquence, ce sera limité à du 90Hz, largement suffisant pour un smartphone de ce segment. Le ratio de ce très bel écran est de 90.8%, une petite bande noire sur le bas vient un peu gâcher l’expérience.

Comme souvent désormais l’écran renferme un capteur d’empreinte digitale. Ce dernier fonctionne plutôt bien et possède en plus une fonctionnalité relativement intéressante. En effet il sera possible de l’utiliser en tant que capteur cardiaque afin de suivre ses battements par minute. Une fonctionnalité encore en développement à l’heure où j’écris ses lignes, mais déjà disponible en test.

Appareil photo

Le module photo intègre donc 3 capteurs. Le capteur principal dispose d’une résolution impressionnante de 108MP, c’est d’ailleurs le Samsung ISOCELL HM6. Il sera accompagné d’un capteur ultra grand-angle de 8MP ainsi que d’un dernier capteur pour la macro avec une résolution de 2MP. Pour vos selfies vous pourrez compter sur un capteur de 16MP. Le capteur principal dispose d’un zoom optique x3, pour une qualité préservée au maximum lorsque vous voulez capturer un élément loin de vous.

Commençons les tests par la classique photo de nuit, en mode automatique. Cette fois-ci il sera opposé au Oneplus 10 Pro, bientôt en test sur notre site. Et malgré une différence frappante entre les deux (c’est bien normal), le Realme 9 se débrouille pas trop mal. Il ne fera pas des miracles, mais ce sera plus que suffisant pour vous dépanner lors de photos en soirées, par exemple.

Realme 9 à gauche. Oneplus 10 Pro à droite. Les deux en mode automatique

De jour cependant, il se révèle très bon. Vous pouvez voir deux exemples ci-dessous, que ce soit en mode normal ou même en mode 108MP, les couleurs sont fidèles et les détails sont assez nets. Le mode automatique (qui ne propose pas la qualité maximale, mais permet d’économiser de l’espace) fait très bien le travail en offrant une jolie qualité de photo. Ci-dessous vous retrouverez la photo en 108MP sur la partie de droite. Un mode Rue est également présent afin d’améliorer automatiquement les clichés pris à la volée et étant souvent terne et peu agréable à regarder. Via l’utilisation de certains filtres automatique et à tout un tas d’autres paramètres, ce mode permettra de capter de la meilleure des manières des scènes de la vie quotidienne juste en bas de chez vous.

Audio

Il n’y a pas grand-chose à dire sur la partie audio. Cette dernière dispose d’un unique haut-parleur. Il propose un son correct sans être incroyable. Il sera largement suffisant pour une utilisation basique : YouTube, Twitch et autre. Si vous êtes mélomanes, préférez utiliser vos écouteurs / casques pour une meilleure expérience.

Performances & autonomie

Tournant sous Realme UI 3.0 (Android 12), ce Realme 9 est épaulé par un processeur huit cœurs Snapdragon 680. Ce dernier est gravé en 6nm et est épaulé par la puce graphique Adreno 610. Pour ce qui est de la RAM vous aurez le choix entre 6 et 8Go de RAM à laquelle viendra s’ajouter jusqu’à 5Go de RAM supplémentaire via la technologie DRE (Dynamic RAM Expansion). Pour le stockage vous pourrez compter sur 128Go extensibles via une carte micro SD allant jusqu’à 256Go. Même si les scores Antutu ne sont pas très probants (voir screenshot ci-dessous), le smartphone ne souffre d’aucun ralentissement à l’usage. Que ce soit en jeu (Brawl Stars par exemple) ou dans une utilisation plus classique (Internet, réseaux sociaux, etc.), le Realme 9 vous suivra sans broncher.

Pour l’autonomie nous retrouvons une batterie assez massive de 5000 mAh. Malgré un chiffre qui peut paraître relativement énorme, il sera difficile de dépasser la journée d’utilisation. En effet, avec les données mobiles activées, la localisation et une utilisation mixée réseaux sociaux / jeux, il faudra passer à la case recharge avant d’aller dormir. Cependant, il ne vous lâchera pas en plein milieu de journées et c’est déjà pas mal ! Pour la recharge, il est compatible avec la recharge rapide 33W Dart. Comptez 1h15 environ pour une recharge complète, et seulement une trentaine de minutes pour une recharge de 50%.

Conclusion

Si vous cherchez un bon smartphone milieu de gamme sous la barre des 300€, alors le Realme 9 est un très bon choix pour le prix. L’écran est sûrement l’atout numéro 1 de ce smartphone avec une dalle Super AMOLED très agréable. La partie photo n’est pas oubliée non plus, même si la photographie de nuit sera utile en dépannage, n’offrant pas des performances transcendantes. L’autonomie sera suffisante, même avec une utilisation assez intensive, un bon point supplémentaire. Le processeur est pour moi le réel point faible et nécessiterait une version un poil plus puissante pour avoir une navigation parfaite à 100%.


Encore un peu de temps ? Découvrez notre article Test – realme 9 Pro+ : plein phare sur un nouvel as de la photo ? !

Realme 9 4G

279.99€
8.2

Design

9.0/10

Écran

9.0/10

Photographie

8.0/10

Performances

8.0/10

Autonomie

7.0/10

Points positifs

  • Un design agréable
  • Un très bel écran
  • Une partie photo très acceptable

Points négatifs

  • Un processeur un peu plus puissant serait top
  • Pas de Wi-Fi 6
Tags
Android Realme smartphones

Nathan

Rédacteur (Spécialiste Smartphone) - Jeune développeur de 25 ans, passionné des nouvelles technologies et de tests en tout genre. Développeur PHP & Python.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page