Test – Redison Senstroke : L’objet connecté pour jouer de la batterie

Nous avons tous eu un jour l’âme d’un artiste, celui d’un musicien. Une guitare, un piano ou encore des baguettes pour simuler une session de batterie. Cette fibre vient souvent à nous lorsque l’on est enfant mais elle ne cesse d’exister lorsque la maturité se présente. L’objet du jour va vous permettre de réaliser votre rêve, celui de vous éclater musicalement sans dépenser des milliers d’euros. La Start-up lensoise Redison a récemment lancé sur le marché des objets connectés, les capteurs Senstroke. À installer sur des bâtons et aux pieds, ils vont permettre de simuler virtuellement une session musicale. Synchronisé sur smartphone, Senstroke propose une solution pour les amateurs et professionnels.

Installation rapide pour Senstroke

Les capteurs Senstroke sont très facile à utiliser. Une fois les capteurs fixés sur les baguettes, il suffit de les allumer et de se rendre sur l’application pour les synchroniser. Il faudra peut être les mettre à jour, ce qui nécessite une seconde application… Une fois connecté, il faudra déterminer les surfaces (meuble, coussin, livre..) pour chaque cymbale ou caisson de basses. Attention toutefois à bien définir sa zone de jeu, car les capteurs enregistrent l’orientation du poignée pour chaque note. Si l’utilisateur bouge, il se peut qu’il ne détecte plus la zone définie. De plus, il faudra définir à chaque démarrage la surface de jeu, ce qui peut être parfois perturbant pour jouer rapidement… Maintenant, il ne reste plus qu’à jouer !

Senstroke est la solution idéale pour les amateurs de musique ou les professionnels qui souhaitent jouer n’importe où et sur n’importe quel surface sans pour autant déranger les voisins. Dans le pack standard, les capteurs Senstroke s’accompagnent de 2 attaches pour les pieds, le câble USB pour recharger 2 capteurs en même temps. L’autonomie est annoncée de 12 heures, de quoi s’amuser durant un vol long courrier.

Quid de la qualité sonore ?

Afin de convenir aux amateurs et surtout aux professionnels, Senstroke se devait d’être performant sur ce point technique. Amateur que je suis, j’ai trouvé les sons réalistes et la latence est quasiment inexistante. On retrouve la sensation de l’instrument, comme s’il était devant nous. Durant une session de plus de trente minutes (ce qui peut être long pour un amateur comme moi), j’ai pu prendre du plaisir à simuler un semblant de mélodie. Le fait de frapper contre une surface améliore le rendu et le casque sur la tête nous immerge en plein concert.

Point important pour les professionnels, il est possible de configurer les capteurs sur des logiciels comme GarageBand pour utiliser les signaux MIDI. Ainsi, on peut venir configurer sa batterie et les variations de note. Senstroke ne pourra pas remplacer une vraie batterie lors d’enregistrement studio, mais il permet de répéter ses morceaux dans n’importe quel lieu.

Conclusion de Redison Senstroke

Au final, les capteurs Senstroke de Redison s’avèrent être le cadeau parfait pour ceux qui souhaitent se lancer dans la musique ou qui jouent déjà de la batterie. Facile à utiliser et à configurer, les capteurs Senstroke simulent parfaitement la sensation d’une batterie réelle. Certains points sont à améliorer, notamment sur la configuration, mais en général, c’est un avis positif qui s’émane de notre utilisation. Les capteurs Senstroke sont disponibles à partir de 219€ sur le site officiel.

Rédacteur en chef - 23 ans. Diplôme en Marketing, Management et Communication. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *