Jeux vidéoTest

Test – Sonic Superstars : Quand le hérisson essaie le multi, ça pique !

Les Sonic à la sauce « oldschool » c’est un concept simple : Vitesse, vitesse, et encore vitesse. Bien sur le tout est servi avec un level design aux petits oignons permettant de profiter pleinement de l’action frénétique. Mais est-il possible d’ajouter du jeu en coopération sans tout bouleverser ? C’est ce que nous allons voir dans cet article sur Sonic Superstars.

Sonic SUPERSTARS

Sonic Superstars, le retour à la 2D

Quelques semaines auparavant, nous avions découvert la compilation Sonic Origins Plus qui nous avait vraiment emballés. La présentation de ce nouveau Sonic via quelques niveaux du jeu. Ils semblaient capturer l’esprit des anciens jeux Sonic en 2D. Une touche rétro, des zones colorées et un level design qui mettait en valeur la vitesse. Ces aspects restent constants dans la version finale. L’atmosphère est là, la musique est entraînante. En fermant les yeux, on pourrait presque se croire de retour à Green Hill. Le monde est simple, Sonic court vite, tout semble parfait.

Un nouveau Sonic en 2D est toujours difficile après l’excellent Sonic Mania. Heureusement, Sonic Superstars essaie des nouveautés pour insuffler une touche de modernité. Cela se reflète surtout dans les mécaniques des niveaux. Chaque étape propose un ou deux concepts qui lui sont propres, offrant une diversité appréciable. On trouve des transformations multiples, des zones où la gravité change, voire même un niveau entièrement basé sur un compte à rebours, réinitialisé en activant des interrupteurs sur le parcours.
Le résultat est plutôt convaincant. Certains niveaux sont moins « originaux », mais dans l’ensemble, l’expérience reste variée, évitant la monotonie. Sonic reste fidèle à ses bases en 2D, avec ses qualités et ses défauts.

Sonic Superstars boom ?

Le jeu se démarque également avec des boss surprenants et inventifs. Bien qu’on affronte toujours Robotnik et/ou d’autres robots géants, le jeu propose des designs plus complexes. On rencontre, entre autres, un clown sur une balle rebondissante, qu’on ne peut atteindre qu’après avoir manipulé ses éléments, ou une libellule utilisant ses projectiles pour créer des plateformes, avant de les retourner contre elle.

Si l’évaluation s’arrêtait là, elle serait globalement positive. Même si toutes les nouveautés ne sont pas parfaites, l’expérience reste agréable malgré quelques faiblesses. Par exemple, l’inertie peut ralentir les changements de direction, même à basse vitesse, apportant une certaine frustration dans les séquences de plateformes nécessitant de la précision. C’est parfois frustrant de prendre un dégât suite à un petit couac de jouabilité. Mais avec un temps d’adaptation, on arrive à combler cette lacune.
En revanche, les stages bonus, qui exigent de se balancer d’un point à un autre pour obtenir des récompenses telles que les Chaos Emeralds, sont décevants. Les mouvements y sont chaotiques et incompréhensibles. C’est souvent avec beaucoup de chance que l’on attrape l’émeraude.

Un mode multijoueur à améliorer

Il reste un point crucial à aborder. Sonic Superstars a été conçu pour être joué en coopération, pouvant accueillir jusqu’à quatre joueurs simultanément. Cela soulève une question évidente : comment jouer à plusieurs dans un jeu basé sur la vitesse ? La réponse est simple, mais désespérée : on compense comme on peut.
Permettre à quelqu’un d’autre de rejoindre la partie est toujours intéressant, comme le propose le dernier jeu Mario par exemple. Mais du côté de Sonic, le rythme est différent. Ici, la vitesse prime, avec une seule caméra pour suivre l’action. Dès qu’un joueur s’écarte du groupe, les problèmes surgissent. Quelqu’un se retrouve hors de l’écran, invisible. Heureusement, un simple bouton permet de se téléporter pour réunir tout le monde. Mais essayer d’explorer des chemins alternatifs devient presque impossible, le jeu étant désorienté. Ces ralentissements répétés compromettent les intentions du level design et perturbent l’expérience de jeu en groupe.

On en voulait un peu plus

Certes, tout cela n’est pas obligatoire, tout comme les pouvoirs liés aux Chaos Emeralds. Ces dernières permettent de dévoiler des plateformes cachées, offrent des attaques chargées ou offre la possibilité d’invoquer des clones pour combattre les ennemis. Ces pouvoirs sont dispensables pour terminer les niveaux, à moins de vouloir faire le jeu à 100%.

Quand on élimine tout ce qui est superflu, y compris le mode coopératif, on retrouve un Sonic en 2D à l’ancienne. Le jeu est vraiment plaisant, mais trop court. Il faut environ cinq heures pour terminer les douze niveaux, le double pour tout explorer. Cela semble peu pour un jeu vendu à 60€, surtout quand l’aspect multi mit en avant est un vrai bazar par moment. C’est réellement dommage, car la réalisation est globalement bonne. Les environnements sont colorés, détaillés et pleins de vie, capturant l’essence des mondes variés des jeux SEGA. Les effets visuels et les animations sont impeccables, offrant une esthétique moderne tout en préservant le charme rétro des personnages. Et la bande son est de très bonne facture, les thèmes collent parfaitement à l’univers du jeu.

Pour conclure, ce nouveau Sonic avait tout pour plaire même s’il n’était pas parfait. La nouveauté du multijoueurs aurait pu être quelque chose de sympa, mais cela demande une approche un peu différente pour éviter que ce soit trop confus à l’écran. Peut-être qu’une mise à jour apportera une solution. Et concernant le solo, c’est vraiment court, dommage !

Produit disponible sur

Sonic Superstars (Playstation 5) (Includes Comic Style Character Skins - Exclusive to Amazon.co.uk)

43,50 €
Voir l'offre
Sonic Superstars 54€

Résumé

Les amateurs de Sonic sont heureux de retrouver leur hérisson préféré et ses copains. Surtout dans une aventure en 2D. Toutefois, ils pourront être déçus de la durée de vie courte pour le mode solo. Et le multijoueurs sera également mis de côté au bout de quelques parties.

  • Graphismes - 8.5/10
    8.5/10
  • Bande son - 8.5/10
    8.5/10
  • Jouabilité - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 5/10
    5/10
  • Multijoueur - 5/10
    5/10
Globalement
6.8/10
6.8/10

Pour

  • Réalisation
  • Bande son

Contre

  • Solo trop court
  • Multi parfois chaotique

Michael

Responsable Pôle JV - Jeune Quarantenaire qui a connu les début de la micro informatique, les vinyles et les walkman auto reverse Bass Boost. Passionné des nouvelles tech, les ordinosaures, le JV, les mangas, les animés. Un peu de nerd, un peu de nolife, un peu d'otaku = 100% moi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page