Test – Train Sim World : un simulateur de trains trop dans la simulation

Dans le monde du rail, Dovetail se veut un spécialiste d’un marché de niche que sont les simulateurs. Ainsi, ils produisent des titres concernant les trains, mais aussi la pêche pour n’en citer qu’un autre type. Ainsi, c’est sur le monde du rail que nous allons nous pencher avec Train Sim World.

TSW-icon

Train Sim World, un monde de simulation

Pour qui ne prend pas les transports en commun, Train Sim World est une simulation de conduite de trains. Que ces derniers soient des trains grand public ou que ce soit des transports de marchandises. Alors pourquoi World, car ce jeu se déroule en Europe et aux États-Unis d’Amérique. Donc si vous êtes un amateur des motrices et du fret, cela va vous plaire.

Train Sim World-rapid transit

Dans sa version console, le jeu se compose de trois lignes, une en Allemagne, une autre en Angleterre et une dernière aux USA.

Sur PC, le jeu se compose de quatre motrices de plus pour se perfectionner dans les activités de transports de marchandises.

Du gameplay dans la simulation

L’importance de la puissance et de l’inertie des trains est une chose importante de cette simulation. Ainsi, c’est la compréhension de la traction, du freinage et de la pente qui permettra de manipuler et conduire les trains.

TSW-Rapid Transi-vue intérieure

De l’utilité d’un manuel

Attention, ne pas compter sur les tutoriels seulement, car sur consoles, ils sont buggés par moment ou tout simplement incomplet. Donc, il est nécessaire de trouver une solution de contournement à ces petits désagréments qui peuvent rebuter le néophyte. Ainsi, sur Steam, Dovetail fournit un manuel de 107 pages qui regorge d’informations. Alors, on peut prendre un peu la dimension des commandes des machines. Dans le manuel, il y a une description de la ligne, puis des motrices et enfin comment les démarrer et leurs options.

TSW-GWR

En conséquence, c’est une simulation, car c’est le mot. Or on n’est pas dans un jeu d’arcade ou d’action. Ainsi, le jeu se veut réaliste et il l’est, voir même il côtoie l’hyperréalisme. Il faut ainsi une attention toute particulière sur les différents paramètres ou commandes dans votre cabine. Et il ne suffit pas d’avancer sur les rails, il faut gérer tous les à-côtés.

Simulation outrancière ?

Mais on ne se trouve pas dans un jeu qui sera un facilitateur, cela peut être l’écueil de ce dernier. Car lorsque l’on doit faire quelque chose, on ne peut pas l’accélérer ou le passer. Et cela est obligatoire de le faire dans le temps imparti. Si on est rapide, et bien tant pis, il faudra prendre son mal en patience.

Train Sim World-rapid transit

Une histoire de portes

Par exemple, on va effectuer un transport de voyageurs sur la ligne allemande. Premièrement il faut ouvrir l’ensemble des portes des différentes rames. Cela paraît simple au premier abord, mais si l’on ne trouve pas la commande, alors on le fait manuellement sur les portes du train. Deuxièmement, il ne faut pas en oublier une, ce qui s’avère long et rébarbatif. Troisièmement, une fois les portes ouvertes, il faut laisser les passagers monter à bord. Et cela, jusqu’à l’horaire de départ. Ainsi, une fois le délai effectué, il faut fermer les portes et partir.

TSW-Rapid Transi-embarquement

Alors on ne peut pas se plaindre, car c’est une simulation et dans la vraie vie cela se déroule comme cela. Mais sur certains passages, la possibilité de passer l’attente ou de l’accélérer aurait été un plus.

Donc, on s’approche réellement de la simulation réaliste qui se veut la plus proche du quotidien de nos conducteurs de train. Et ici, on peut dire que l’on est dans les conditions et aléas de leur métier.

TSW-ACS-64 départ

Des graphismes et de la musique

Peu de musiques, on en a une qui est plus une musique d’ambiance lors de menus et passages de transitions. Mais lors du déroulement de la simulation proprement dite, il n’y en a pas. A contrario, il y a des sons lors des phases de simulations avec les boutons, switchs et autres manettes. Or les bruitages sont très réalistes et augmentent l’immersion dans le quotidien des employés des chemins de fer.

TSW-Rapid Transi-tuto

Pour les graphismes, c’est un peu daté, même s’ils sont plus beaux et ont un meilleur rendu sur PC par rapport aux consoles. Alors, ne vous attardez pas trop dans la contemplation des paysages « bucoliques » du jeu.

TSW-Rapid Transit-paysage PC

Conclusion : simulation ou Simulation

Train Sim World est un jeu moyen sur consoles et plutôt réussi sur PC. Mais il plaira aux joueurs férus de simulations et de réalismes ferroviaires. Pour ceux qui veulent jouer aux petits trains comme dans leur enfance, cela sera beaucoup plus rebutant. Et pour les joueurs occasionnels, ce n’est pas le plus simple et sans une certaine frustration. Car le jeu s’apprécie dans la durée, après une immersion avec le manuel à vos côtés.
Donc c’est un jeu fait par des passionnés pour des passionnés. Ainsi, Train Sim World convient parfaitement à son marché de niche, mais n’ira pas recruter des joueurs de manière plus large. En conclusion, c’est bête, car si les bugs étaient moindres, il pourrait plaire à un peu plus de joueurs.

TSW-GWR frein

Le jeu est disponible sur Amazon pour PS4, Xbox One et PC.

Train Sim World

39,99€
6.5

Scénario

7.0/10

Graphismes PS4

5.0/10

Graphismes PC

7.0/10

Sons

8.0/10

(Re)jouabilité

7.0/10

Ergonomie

5.0/10

Points positifs

  • Nombreuses motrices
  • Quatre lignes
  • Des tutos et le manuel
  • Les bruitages réalistes
  • Le réalisme de la simulation (pour les passionnés)

Points négatifs

  • Les graphismes très moyens sur PS4
  • Les tutos buggés ou indicateurs absents
  • Peu de musiques
  • L'hyper-réalisme pouvant rebuter (pour les néophytes)

Rédacteur (Spécialiste Jeux-Vidéo) - Jeune quarantenaire, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de livres et de BD, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.