Uber : Vers un avenir autonome pour les vélos et trottinettes électriques

Uber, le géant américain, vient d’annoncer un projet pour le moins atypique. L’entreprise souhaite créer des vélos et des trottinettes autonomes. Leur objectif est clair, ils souhaitent continuer de révolutionner la mobilité urbaine.

Uber de la mobilité à l’e-mobilité ?

À l’heure où les yeux sont tournés vers les voitures autonomes, Uber commencerait déjà à étudier les vélos et les trottinettes intelligentes. L’objectif de ces moyens de transport « intelligents » serait donc de se recharger automatiquement aux bornes. Les trottinettes et le vélos devraient alors se rendre d’eux même de l’endroit où ils ont été posés jusqu’à une station de charge dans la ville. En bref, il s’agirait bien là d’un nouveau moyen de transport autonome qui ne nécessiterait aucune intervention humaine. Encore une nouvelle avancée pour ne plus parler de mobilité urbaine mais d’e-mobilité urbaine

e-mobilité : uber

D’ailleurs, Uber embauche actuellement des ingénieurs pour réaliser ce nouveau projet de mobilité intelligente en ville. Il recherchent des ingénieurs spécialités en « robotique de micro-mobilité »…

Un défi pour le monde mais aussi pour eux-même

Ce projet est d’autant plus important pour Uber qu’ils ont une revanche à prendre sur la mobilité urbaine. Après l’échec de leurs voitures autonomes, retirées suite à une implication dans un accident mortel, la firme américaine souhaite redorer son blason

Suite à cette annonce, l’entreprise a déclaré vouloir « améliorer la sécurité, l’expérience du conducteur et l’efficacité opérationnelle de nos vélos et trottinettes électriques« .

La fin des petits boulots d’Uber ?

Derrière cette annonce d’un monde plus autonome, l’objectif est pourtant clair… Uber a pour but de se délester des coûts liés à l’embauche de personnes pour récupérer les vélos et les trottinettes durant la nuit. Même si les rémunérations de ces jobs sont relativement faibles, l’entreprise américaine souhaite optimiser au maximum son système… Et la mise en place de véhicules intelligents répondrait parfaitement au problème…

Rédacteur (Spécialiste Sport Connecté) - Étudiant en Humanités Digitales, passionné de sport et de nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.