Vers une « Joy-con gate » avant noël : l’UFC Que Choisir contre Nintendo

Alors que la période de Noël approche à grands pas, Nintendo fait face à une polémique qu’ils auraient sûrement souhaité éviter. En effet, les Joy-cons de la Nintendo Switch sont pris pour cible par l’UFC Que Choisir. En cause, des dysfonctionnements récurrents connus sous le nom de « Joy-con Drift ».

Des mouvements fantômes à l’origine du problème

Alors que les premières consoles commencent à vieillir (bientôt 3 ans depuis le lancement mondial), de nombreux joueurs rapportent un même problème sur les manettes de la console portable. Qu’il s’agisse du Joy-con droit ou gauche, des « mouvements fantômes » apparaissent au cours des sessions de jeu. Dans les faits, il s’agirait d’un défaut d’usure, qui provoquerait des mouvements non souhaités par le joueur. Une gêne considérable quand on sait l’importance de la maniabilité et de la réactivité au cours d’une session de jeu.

Nintendo Switch avec Joy-cons

L’UFC Que Choisir se saisit de l’affaire

À la vue du nombre de retours signalant ce problème, l’UFC Que Choisir s’attaque directement à la firme nippone, l’accusant d’obsolescence programmée sur ses Joy-cons. Selon eux, Nintendo aurait volontairement développé des manettes fragiles afin de « réduire délibérément la durée de vie du produit« . Au final, l’objectif serait de forcer le consommateur à acheter de nouveaux Joy-cons, ou de passer sur les manettes « pro ».

L’UFC Que Choisir alerte Nintendo et lui donne deux semaines avant de porter l’affaire devant la justice… Ils souhaitent que le constructeur s’occupe de la réparation des Joy-cons de manière gratuite.

La réparation des Joy-con, une affaire juteuse pour Nintendo

De son côté, Nintendo invite ses clients à contacter le service client afin de bénéficier du service de réparation des Joy-cons. Mais évidemment, ce service n’est pas gratuit… En effet, moyennant 45€, Nintendo propose un remplacement par une nouvelle manette. Et si l’on refuse, le renvoi de l’ancienne manette défectueuse se fera au prix de 15€.

Concernant la Switch Lite, qui dispose du même système de manettes, le problème de Joy-cons serait également présent… Un problème d’autant plus important qu’ici, ils sont directement fixés à la console et non détachables.

Rédacteur & Testeur Produits santé et sports connectés. Étudiant en Master Humanités Digitales, je suis passionné de sport et de nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *