ActuInnovationStartup

WeWard : la start-up qui permet de gagner de l’argent en marchant

Publicité

Depuis la crise sanitaire induite par le coronavirus, le monde fait face à une sédentarisation accrue de la société. Télétravail, peur de sortir, achats en ligne, sont autant de raisons qui poussent les Français à rester chez eux. Devant ces modifications profondes de nos styles de vie, plusieurs acteurs alertent des nombreux risques qu’engendrent un mode de vie sédentaire. C’est par exemple le cas de WeWard, une start-up française fondée en 2019, qui a lancé une application qui vise à lutter contre cette tendance malsaine…

Le contexte de WeWard : lutter pour un autre mode de vie plus sain

En 2008, la sortie du film Wall-e dépeignait une dystopie sur l’avenir des humains. Outre le désastre écologiste causé par les activités humaines, de nombreuses scènes montrant l’évolution physique et sociale des Hommes avaient suscité de multiples réactions. Sédentaires au point de ne plus avoir à quitter leur fauteuil volant, ces générations futures, qui avaient -littéralement- tout à portée de main, ne ressentaient plus le besoin de se lever.

Bien que ce spectre de notre évolution reste poussé à l’extrême dans ce film, il n’en reste pas moins un vecteur de prise de conscience. Ce monde dystopique nous tend les bras et WeWard l’a bien compris. En effet, aujourd’hui, en usant de toutes les ressources à notre disposition et sous condition d’habiter dans une grande ville d’un pays développé, il est possible de ne plus avoir à sortir de chez soi. En partant du principe que l’on puisse tout commander pour se le faire livrer devant chez nous, que le travail se fasse à distance et que nos besoins de divertissement et d’interactions sociales soient assurés par les plateformes de divertissement et les réseaux sociaux, il est alors totalement possible de vivre en autarcie dans son espace privé.

Face à ces évolutions dangereuses de nos modes de vie, la start-up WeWard, fondée en 2019 par Yves Benchimol, a décidé de lancer son application pour récompenser l’activité physique et soutenir les commerces de proximité. Car oui, si un mode de vie sédentaire est dangereux pour la santé, il l’est aussi pour l’économie des petits commerces. En effet, ces derniers peinent à exister au profit des grands groupes, bien plus présents en ligne et répondant parfaitement aux besoins d’un mode de vie sédentaire.

Publicité
Yves Benchimol – CEO et Fondateur de WeWard

Soutenir le commerce local et encourager l’activité physique

Devant le spectre grandissant d’une société sédentaire, la start-up française a donc décidé d’agir. Avec son application, WeWard valorise ses membres qui font preuve de bon sens. Ainsi, la start-up de Yves Benchimol récompense ses utilisateurs qui pratiquent une activité physique (ici la marche à pied) et consomme dans des commerces ou lieux partenaires. Chaque action, qu’il s’agisse de la marche ou de l’achat, se voit récompensée sous forme de « Wards« , la monnaie de l’application.

Carte de l’application WeWard

Dès lors, le fait de marcher et de consommer devient gratifiant pour l’utilisateur. En effectuant 1500 pas, il est récompensé avec un Ward. En scannant le ticket de caisse d’un commerce ou d’un musée partenaire, il gagne également des Wards. Cette monnaie peut alors être convertie en euros sur l’application et virée sur un compte bancaire dès que leur nombre est suffisant pour atteindre 20 euros. Mais ce n’est pas tout. Cet argent virtuel peut également se convertir en lots, en cartes cadeaux ou en dons à destination de différentes associations.

Du côté des commerçants, ces derniers doivent simplement s’inscrire pour être référencés sur la plateforme. Avec une offre d’essai gratuite de 30 jours et des offres sur mesure, les boutiques ont toutes les raisons d’essayer cette solution, qui référence déjà plus de 1000 commerces à travers la France. Attention tout de même, WeWard cherche à valoriser le sport et la bonne santé de ses utilisateurs. Ainsi, on ne retrouvera pas de tabacs ou de fast-foods sur la carte de l’application, mais bien des commerces qui participent positivement au développement d’un individu.

Suivi des pas de l’application WeWard

En somme, WeWard propose un modèle de fonctionnement très simple, qui récompense les utilisateurs qui savent faire preuve de bon sens. Yves Benchimol insiste à ce propos sur le modèle vertueux mis en place par son application, où chaque entité gagne à se prendre au jeu.

WeWard : Yves Benchimol et son équipe déjà tournés vers l’avenir de l’application

Si avec plus d’un million de téléchargements, près de 1000 boutiques référencées et une pluie d’avis positifs, le succès de WeWard est sans appel, l’équipe de Yves Benchimol pense déjà au futur de l’application. La start-up, basée à Paris, toujours en recherche de jeunes talents, notamment en marketing mobile, continue d’améliorer son application. Ainsi, si WeWard n’est présent pour l’instant que dans les 15 plus grandes villes de France, la start-up espère couvrir rapidement la quasi-totalité du territoire. Yves Benchimol et son équipe pensent également à exporter leur concept à l’étranger d’ici à la fin de l’année 2021…

Plus qu’une simple application pour faire des économies, WeWard se présente comme le Waze des piétons. Forte d’une base d’utilisateurs grandissante, la start-up accompagne le développement de l’économie locale et incite ses membres à pratiquer une activité physique régulière. Finalement, WeWard prône un retour à un mode de vie plus sain, loin des extravagances de la surconsommation. Un mode de vie simple… somme toute, plein de bon sens…

Pour vous essayer à WeWard, retrouvez leur application sur iPhone ou Android !

Publicité
Publicité
Tags
Commerce de proximité monnaies virtuelles sport Start-up

Clément

Rédacteur & Testeur Produits santé et sports connectés. Étudiant en Master Humanités Digitales, je suis passionné par le sport et les nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page