Crying Suns – Un jeu plus que prometteur

Alors Crying Suns est le dernier titre en cours de développement par le studio français Alt Shift. Or nous avions parlé d’eux pour le test de Not Not. Et ces derniers s’attaquent à un nouveau genre qui n’est pas pour déplaire aux joueurs.

Crying Suns, le jeu

Premièrement, c’est un Rogue-Like à la Out There, mais pas que, il y a aussi du FTL (Faster Than Light) et du Foundation.

A l’origine, ce jeu a été financé par un Kickstarter de Alt Shift grâce à des backers.

Crying Sun-bg

Crying Suns-bg

De plus, il n’est pas inutile de rappeler que le jeu est en phase de Beta Test et que le jeu dans sa version finale sera sans doute encore meilleur.

 

Et une preview sur Crying Suns, une !

Comme le jeu est en Beta test, il n’y a que l’anglais de disponible, bien sûr, dans la version définitive, il y a aura une localisation plus poussée.
Maintenant, concentrons-nous sur les premières impressions.

Des chanteurs connus

Des chanteurs connus

Même si l’introduction est longue, elle est nécessaire pour comprendre l’histoire et le monde que les joueurs découvrent. Car « Crying Suns » n’est pas un petit jeu, et son scénario est béton.

Ainsi, ce que l’on aperçoit de ce jeu vidéo n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Et il reste 80-90% à explorer pour apprécier pleinement ce Space Opera

 

Graphisme et direction artistique

Ici, on a une patte artistique qui met en avant des graphismes assez rétro, Pourtant, tout est moderne et transpire la science-fiction. De plus, le pixel art est de toute beauté, ainsi que le jeu avec une identité graphique forte et simple à la fois. Comme le disent souvent les japonais : Naturel.

Des méchants

Des méchants

Enfin le choix des palettes est très judicieux. On se croit dans Dune de Frank Herbert, mais aussi dans un théâtre d’ombre chinoise par moment.

Au commencement

Au commencement

Des effets de particules et de la musique

Et pourtant, les effets de particules durant une partie, avec des explosions superbes. Et les graphismes des vaisseaux ennemis, ainsi que les superstructures et les planètes sont tous superbes.

Au niveau des musiques, ces dernières sont souvent minimalistes, pourtant elles correspondent parfaitement avec l’univers de jeu. Tout ceci, ajoute une atmosphère pesante quand il faut et l’immersion n’est que plus prégnante.

 

 Gameplay et ergonomie

A l’instar du reste, le gameplay est simple et se veut intuitif. Ainsi, on choisit ses seconds, qui auront des commandos et des aptitudes. Mais aussi, les vaisseaux, les armements, les améliorations, pas mal de choses sont possibles. Après c’est de l’exploration spatiale, comme dans Out There, et l’on doit trouver des ressources, survivre et prospecter des planètes. Et le problème, c’est que l’on rencontre des pirates de l’espace qui passent leur temps à vous provoquer. Attention à ne pas perdre lors de bataille. Bref, je ne donne pas les noms réels pour que vous gardiez la surprise si vous découvrez l’univers si attachant de « Crying Suns ».

De belles superstructures

De belles superstructures

Conclusion de cette preview

Pour résumer, le jeu comprend une campagne de cinq niveaux et il y a un Boss à la fin de chacun.

Joli non

Joli non

De plus, le jeu met en avant une longue durée de vie, une bonne re-jouabilité et une certaine difficulté surtout lors des batailles ou des expéditions. Alors s’il y a encore quelques bugs, pour le travail déjà réalisé, le jeu est extraordinaire. Longue vie à « Crying Suns » et à Alt Shift.

Batailles

Batailles

Vous pouvez le pré-commander sur le site de « Crying Suns »

Rédacteur (Spécialiste Jeux-Vidéo) - Jeune quarantenaire, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de livres et de BD, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.