Actu

Le réseau social «conservateur » Parler se retrouve sans hébergeur

Publicité

Comme une épée de Damoclès qui planait sur sa tête depuis plusieurs mois, l’application « Parler » va bientôt subir les conséquences des écarts de comportements de ses utilisateurs. En effet, Amazon a annoncé qu’il va emboiter le pas de Google et Apple en débranchant cette application, jugée trop conservateur. Une suspension qui ferait qu’elle se retrouverait sans hébergeur et disparaîtrait définitivement. Des détails du sujet sont exposés dans cet article.

parler reseau social conservateur sans hebergeur

Amazon qui veut faire respecter les conditions d’utilisation de ses services

L’application de réseau social « Parler » est réputée pour abriter des comptes de personnalités qui s’expriment sans langue de bois et souvent de manière très agressive. La modération des échanges entre correspondants et sur le contenu des messages, images, audio et vidéo y est inexistante. Un manque de régulation qui viole certaines règles de l’éthique et fait comprendre que « Parler » n’est pas en mesure d’établir des procédures efficaces pour contraindre ses utilisateurs à se conformer aux conditions d’utilisation du Web Services d’Amazon. Amazon a donc décidé sévir, après avoir adressé de nombreux avertissements aux éditeurs et gestionnaires de l’application « Parler ».

Réaction immédiate des utilisateurs de l’application « Parler »

Amazon a expliqué que sa décision n’est que la suite logique des messages appelant à la haine et violence diffusés sur la plateforme. Des comportements non modérés qui se sont amplifiés lors des derniers évènements liés au mouvement Black Lives Matter et à l’invasion du Capitole aux États-Unis. En réaction aux interpellations qui lui ont été faites, « Parler » a fait preuve d’un « semblant » de bonne volonté en prenant des mesures qui ont été jugées insuffisantes par Amazon. La réaction des utilisateurs de l’application ne s’est pas fait attendre. Dans leurs interventions, via l’application, ces derniers ont dénoncé une mesure visant à supprimer la liberté de parole sur Internet et une attaque coordonnée des grandes firmes du numérique désireuses d’éliminer les applications concurrentes de Twitter, Facebook…. 

Publicité
Publicité
Tags
amazon parler serveur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Bouton retour en haut de la page