[TEST] Aerocool Aero 1000 – Un boitier qui vaut le détour

Si vous ne connaissez pas cette marque, vous ratez quelque chose ! Aerocool n’en est pas à son coup d’essai avec ce boitier, puisque nous avions déjà testé le Strike X Xtreme qui nous avait séduit. Cette fois-ci c’est un boitier plus sobre, mais tout aussi bien fini que nous avons entre les mains, voici le Aero 1000 !

20160228_143919

Le Aero 1000 a beau être orienté gaming, il n’en reste pas moins sobre et classe ! Autant dire qu’il va séduire une clientèle bien au-delà des gamers. Et pour cause, avec son châssis principalement en acier il a de quoi plaire à la majorité ! Un sentiment de robustesse et de qualité émane de ce boitier, et c’est très plaisant d’avoir un produit bien fini entre les mains.

20160228_143850

Sur le côté gauche est présente, comme souvent sur la plupart des boîtiers, une vitre afin de pouvoir contempler votre bête ! Et il faut reconnaître qu’avec cet Aero 1000 il sera possible de faire de bien beau montage grâce à la place intérieure et aux multiples trous prévus pour les passages de câbles.

Sont présents à l’arrière deux trous pour y placer un watercooling maison (ne comprenez pas les AIO), c’est désormais présent sur la plupart des boîtiers. Le reste est comme d’habitude, un emplacement pour votre alimentation, les 7 emplacements PCI-E, la grille du ventilateur (fournie avec) ainsi que la partie réservée aux connectiques de la carte mère !

L’avant, quant à lui, propose deux emplacements 5.25″ qui peuvent servir pour y installer un lecteur CD/DVD ou même un rhéobus. Il suffit pour cela d’enlever les caches, c’est d’ailleurs d’une facilité enfantine. Sont également présents 2 ventilateurs (fournis avec le boitier également), placés derrière un filtre à poussière. Pour y accéder, il suffit d’appuyer sur la grille !

20160228_144315

La partie inférieure du Aero 1000 comporte un filtre anti-poussière, au niveau de l’alimentation, et le tout est surélevé afin d’éviter un maximum les accumulations de poussière.

Finissons sur l’extérieur de ce boitier avec la partie supérieure de celui-ci. Chose peu commune, il y a un filtre anti-poussière (oui, encore un !). La partie supérieure peut bien sûr accueillir des ventilateurs, mais également le ventilateur d’un watercooling jusqu’à 280mm ! On retrouve également les 2 ports UBS 3.0 accompagnés de la prise Jack 3.5mm, mais également celle pour le micro. Et bien sûr le bouton d’alimentation, un autre permettant de redémarrer directement l’ordinateur et pour finir une LED qui indique l’activité du disque dur.

Que les plus gros consommateurs de données se rassurent, avec pas moins de 7 emplacements de stockages (5 “hybrides” pour les HDD/SSD en 3.5″/2.5″ et 2 uniquement pour les SSD en 2.5″) tout est possible en matière de stockage ! Pour ceux n’ayant pas besoin de beaucoup de disques durs, mais ayant une carte graphique avec une longueur supérieure à 290mm sachez qu’il est possible d’enlever la cage à HDD supérieure afin d’étendre la longueur maximale de la carte graphique à 410mm !

Comme vous pouvez le remarquer sur la dernière photo du diaporama, l’espace est assez conséquent pour un boitier de sa catégorie (moyen). Les dimensions exactes du boitier sont 210 x 500 x 491.7 mm (L x h x l). La plupart des formats de cartes mères standard sont acceptés, du ATX au mATX en passant par le Mini-ITX. Et le tout pèse un peu moins de 9kg !

20160228_144019

Du côté de la ventilation on retrouve donc 3 ventilateurs fournis avec le boitier,2 x 120mm (compatible avec 2 x 140mm) à l’avant et 1 x 120mm à l’arrière. Il reste deux emplacements libres sur la partie supérieure du boitier, prise par un éventuel radiateur si un watercooling AIO est en place. Du côté du refroidissement général du boitier, c’est plutôt correct et assez bien aéré puisqu’en comparant les températures dans ce boitier et dans le NZXT Noctis 450 que j’avais avant j’ai pu remarquer une baisse d’un peu plus de 1 degré. Malgré ce point fort, il y a un revers à cela et c’est plutôt gênant puisqu’il s’agit du bruit. En effet les ventilateurs d’origine sont assez bruyants et peuvent devenir assez gênants lors d’une utilisation sans casque durant un laps de temps assez conséquent. Un changement des ventilateurs par des plus silencieux est donc à prévoir.

20160228_173543

Grâce à sa bonne conception et à ses dimensions généreuses, c’est un plaisir que de monter son setup dans cet Aerocool Aero 1000. Le cable management est plus que correct au final grâce aux nombreux passages faits pour réduire un maximum la présence de câbles sur la partie visible du boitier. Pour les câbles que l’on voit dans les racks HDD, c’est dû à une alimentation non modulaire..

Award transparent

Rédacteur (Spécialiste Smartphone) - Jeune développeur de 22 ans, passionné des nouvelles technologies et de tests en tout genre. Développeur PHP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.