InformatiqueTest

Test – Clavier Ducky One 2 RGB TKL : Le haut de gamme des compacts

Publicité

Fabricant de claviers haut de gamme dont nous vous avons déjà parlé, Ducky Channel se distingue par son offre qui inclut désormais clavier, souris et même chaise de bureau.

Alors que nous vous avons présenté son clavier One 2 White Edition il y a peu, nous allons aujourd’hui nous pencher sur son petit frère, le One 2 RGB TKL White !

Première impression :

Comme son grand frère Full Size, le modèle TenKeyLess (TKL) embarque des composants dont la qualité se remarque au premier coup d’œil.

Sans pavé numérique, il a l’avantage de prendre moins de place sur le bureau et de permettre de moins écarter les bras lors d’un usage avec la souris, notamment pour les jeux.

Publicité

En effet, bien que son excellente mécanique lui permette une fonction autre que gaming, les modèles de claviers TKL permettent une posture plus naturelle (décalage latéral moins important) et en conséquence moins de fatigue au niveau des épaules pour les sessions de jeux notamment.

Première vue du clavier

Esthétique du clavier :

Côté composant, le châssis du clavier se compose, comme pour le modèle précité d’un plastique rigide noir qui respire la robustesse. Aucune déformation ne se ressent en utilisation. De plus, à ce châssis initial peut s’ajouter un repose-poignet au format du clavier vendu par le constructeur.

Là encore, chacune des touches du clavier fait effet d’une gravure au laser. Cette même gravure fait la force du clavier dont le rétroéclairage est l’un des plus puissants que nous avons observé jusqu’ici !

En effet, chaque touche dispose d’un rétroéclairage LED individuel réglable directement depuis un raccourci clavier :

Configuration du rétroéclairage RGB

Il est alors possible de modifier l’intensité lumineuse du clavier sur pas moins de 7 niveaux, jusqu’à l’éteindre complètement, mais surtout de naviguer entre différents profils de couleurs entièrement personnalisables par couleur !

De plus, la palette de couleurs est complète même lorsque la luminosité est à son maximum.

Rétroéclairage à son intensité max

D’autre part, le clavier recouvre convenablement sa mécanique pour en cacher la grossièreté, mais laisse apparaitre toute la palette de couleurs du rétroéclairage. Ce faisant, le rétroéclairage est puissant et bien apparent. Il n’a ainsi pas à être deviné en transparence sous les touches. Esthétiquement, force est de constater que le clavier est réussi. Il profite de lignes travaillées propres aux gammes de produits les plus onéreuses.

Au dos, le petit frère souffrira du même défaut que son ainé avec un câble qu’on aurait préféré tressé. Toutefois, il profite aussi de la qualité du modèle full-size, sa stabilité. En effet, le clavier intègre deux petits pieds antidérapants sur la partie haute pour gagner en confort et deux autres patins antidérapants sur la partie basse qui protègent par la même votre surface de travail.

Publicité
Arrière du clavier et patins antidérapants

Précisons cependant qu’il s’agit aussi d’un câble d’USB-C amovible, particulièrement utile sur un modèle TKL d’autant plus facile à transporter donc.

Mécanique du clavier :

Concernant sa mécanique, le One 2 RGB TKL de Ducky sujet de notre test embarque des switch MX Cherry Red. Pour rappel, notre précédent test concernait le One 2 White Edition doté de MX Cherry Brown.

À l’inverse de ceux-ci, les switchs Red font profiter au clavier d’une pression linéaire à exercer sur la touche pour son activation. La pression reste donc la même du début de course jusqu’à son activation. Bien que cette même pression, plus importante que sur un clavier à membrane, rende le retour de frappe plus agréable, il convient de remarquer que les switchs rouges ne sont pas les plus adaptés pour les longues saisies.

Fonctionnement MX Cherry Red

En effet, on notera que la partie colorée qui glisse contre le contact en métal (le slider, au-dessus duquel se trouve la touche) est lisse. C’est la forme de ce slider associée à la résistance du ressort qui détermine le feeling du switch.

On parle de switchs linéaires en raison de la sensation qu’ils produisent. Lorsque la touche s’enfonce de haut en bas, la sensation de frappe n’est affectée que par la force du ressort (sa résistance) qui augmente graduellement, autrement dit de façon linéaire (plus le ressort est compressé, plus il est dur).

Cette augmentation est néanmoins subtile, à tel point que les fabricants de switchs ne fournissent qu’un chiffre (et non pas une plage) pour quantifier cette résistance.

Vous ne risquez donc pas de trouver qu’un switch linéaire devient « trop dur en bout de course ».

Palette de couleur complète du clavier

Conclusion :

Avec ce modèle TKL, Ducky se distingue une fois encore par la remarquable mécanique de son clavier. D’autre part, sa finition ou ses options de personnalisation sont autant d’arguments qui en font un matériel assurément haut de gamme qui répondra en tout point aux attentes des gamers. Les autres lui préféreront son grand frère full-size !

Ducky One 2 RGB TKL

~170€
9

Esthétique

9.0/10

Performances

9.0/10

Confort de frappe

9.0/10

Points positifs

  • Taille
  • Excellente finition
  • Excellente mécanique
  • Personnalisation avancée

Points négatifs

  • Personnalisation peu intuitive
  • Aucune touche multimédia
  • Câble non-tressé
Publicité
Tags
clavier mécanique ducky keyboard MX Cherry Red switch
Bouton retour en haut de la page