Test – LG G7 ThinQ : Sur la pente de la réussite mais toujours pas Leader

Lors d’un événement à Paris, l’équipe a eu le plaisir de découvrir le tout nouveau smartphone du constructeur LG. Le dernier né porte fièrement les caractéristiques d’un haut de gamme et permet à LG de revenir sur le devant de la scène. On connait la marque par ses anciens smartphones réussis, mais LG va mal depuis quelques années. Un manque d’innovation et des produits qui suivent la concurrence. Le constat sera-t-il le même pour le LG G7 ThinQ ?

Déballage et précision

Il a fallu du temps à LG pour finaliser son G7 ThinQ. Après un LG V30 qui a, dans l’ensemble, satisfait les amateurs de smartphone, les résultats ne se sont pas pour autant envolés. Avec ce nouveau modèle, LG compte bien concurrencer le Huawei P20 Pro ou encore l’iPhone 8 puisque le prix du LG G7 ThinQ est fixé à 849€. Comme à son habitude, le constructeur avait le paquet lors de la soirée de lancement, mais notre rédacteur présent avait rapidement compris la stratégie, celle de dissimuler la non-innovation. Ici, LG réussit à sortir un smartphone de qualité, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais la stratégie commerciale est trop faible pour un smartphone qui ne fait que reprendre les réussites du passé pour y ajouter les technologies actuelles.

Dans un packaging sobre, le LG G7 ThinQ s’accompagne de son câble USB-C, son adaptateur secteur et ses écouteurs. Pour information, la mention ThinQ souligne l’intelligence artificielle ajoutée par le constructeur.

Design du LG G7 ThinQ

Sur ce modèle, LG n’a pas osé sortir des sentiers battus et propose un smartphone similaire au marché actuel. Cependant, le constructeur propose un smartphone de grande classe avec une qualité et une finition surprenante. Difficile à décrire, le LG G7 est agréable en main et semble être un coup de coeur pour son utlisateur-testeur. Très léger avec ses 162 grammes, le poids est réparti sur l’ensemble du téléphone. A l’avant, nous avons la chance d’obtenir un grand écran avec des bords fins, permettant d’avoir plus 80% utilisé par la dalle. Évidemment, l’encoche est présente (comme nous le disions, très peu d’innovation). Mais elle peut être cachée par le logiciel, en ayant une bande noire sur le haut. Point négatif, la partie inférieure de l’écran est ornée d’un bord épais. Celui-ci est inutile puisqu’il ne loge ni capteur d’empreinte ni capteur photo, comme le Xiaomi Mi Mix 2S.

Le notch n’est pas des plus épais et dissimule le capteur photo, le capteur de luminosité ainsi que le haut-parleur. D’autant plus qu’en rajoutant la barre noire, elle ne fait que modifier la couleur en laissant les informations par défaut. Pourquoi tant de haine envers le notch ? Personnellement, on apprécie, comme sur l’ensemble des smartphones, ou presque.

Avant de tourner le LG G7 ThinQ, arrêtons nous sur sa maniabilité. La prise en main est agréable par son poids donc, mais aussi par ses bords soignés par un arrondie de qualité. On ne parvient pas à trouver la jonction entre l’écran et la coque arrière, c’est génial pour les mains. Enfin bref, les bords adoptent la continuité du dos en verre. Sur les côtés, LG nous propose 3 types de boutons : volume, verrouillage et Google Assistant. Bah quoi, c’est un Android et fier de l’être ! Mais il ne s’arrête pas qu’à cette fonction, puisque Google Lens est de la partie. Pour faire court, une photo sera traduite par une intelligence artificielle pour dénicher l’information à savoir (un prix, le nom d’un monument…).

Comme quoi il y en a qui a gardé sa place, le port jack est encore là ! Juste à côté se trouve le port USB-C pour une recharge plus rapide, ainsi que le haut-parleur. La nano-SIM s’insère en haut, tout comme la possibilité de mettre une carte microSD.

Il a bon dos le LG G7 ThinQ. Très belle surface en verre d’une couleur bleu, qui se modifie à la lumière. En tout cas, le rendu est sublime, sauf que les traces de doigt se joignent à la fête. Comme toute surface en verre, il faudra se méfier des rayures… Le capteur d’empreinte trouve sa place en plein milieu, bien que décalé vers la hauteur. Il tombe sous le doigt, que la main soit grande ou petite. On n’oublie pas le double capteur photo qui a la chance de ne presque pas dépasser. Enfin un smartphone que l’on peut poser à plat ! Au final, le LG G7 est sublime, aucun point noir sur la finition étincelante.

Un écran qui pouvait faire mieux

Avant de nous accabler sur le résultat, nos confrères de chez “Les Numériques” nous ont apporté une information intéressante. En effet, il s’agirait que le LG G7 ait subi une mise à jour rapide pour corriger un écran laborieux. Avec une diagonale de 6,1 pouces, le smartphone LG n’a pas eu la chance de se voir gratifier d’une dalle OLED. Avec son ratio 19:9, la dalle IPS propose une définition de 3120 x 1440 pixels, une résolution QHD+ semblerait-il.

On arrive après la guerre, mais notre avis est plutôt positif. Bien que les couleurs divergent vers le bleu, on peut corriger le tir dans les paramètres. Au niveau de la luminosité, elle est très satisfaisante, car nous avons pu suivre la Coupe du Monde à la plage, en plein soleil. Dans l’ensemble, c’est un très bon écran mais dans le haut de gamme, nous aurions aimé retrouver encore mieux.

Appareil Photo : A un poil près

Comment vous dire que le LG G7 ThinQ aurait pu être un merveilleux photophone ? On a connu LG pour être pointilleux dans ce domaine et nous retrouvons ici deux capteurs dont un de 16 Mpx et un second de 8 Mpx. Cela va permettra d’activer un mode “grand-angle” et il porte bien son nom. Lorsque l’on veut prendre un cliché, il s’avère que le rendu est de bonne qualité, mais perd en détail ? Pourquoi ? Tout simplement parce que le logiciel a décidé de prendre la main. Au final, on se retrouve avec des photos trop simples et qui ne donnent pas de cachet. On ne cherchait pas à avoir une photo dénaturée par des couleurs horribles, mais peut être moins de “naturel”.

Concernant le mode “grand-angle”, il est impressionnant. La photo est beaucoup plus large pour capter plus de détails dans la photo et on garde la qualité, ainsi que la luminosité de départ. On ajoute également que l’appareil est très bon en mode bokeh. On n’oublie pas le mode vidéo qui permet de filmer en 4K avec une bonne stabilité et fluidité.

Du côté de la faible luminosité, le LG G7 ThinQ n’est pas le meilleur élève. Le smartphone peine à gérer les fortes sources de lumière, comme les lampadaires, quand il est dans la pénombre. Il est évidemment possible de passer dans les réglages pour améliorer la luminosité, mais le bruit de la photo sera plus important et la netteté sera dégradée.

On clique pour retourner la prise de photo et on passe sur le mode selfie. Les rendus sont de qualité, avec de la finesse encore et toujours sur les couleurs. Mais les clichés sont utilisables, même de nuit.

Audio

Alors oui, nous sommes heureux de retrouver un port jack pour celles et ceux qui n’aiment pas le sans-fil. Mais sur ce modèle, la qualité sonore manque de puissance. La distorsion est inexistante, mais le manque de volume est cuisant. La solution se trouve dans les paramètres, où l’on peut modifier le spectre audio et activer le mode HiFi Quad DAC. C’est d’ailleurs des paramètres comme ceux là qu’il manque sur l’iPhone.

LG peut surprendre. On en vient aux haut-parleurs, qui sont faibles en main et impresionnants une fois que le téléphone est à plat. Avec le mode Boombox, le smartphone se sert de son ossature pour restituer un son de meilleure qualité et plus puissant. Pour écouter de la musique, c’est top. Pour regarder un film, c’est inutile, surtout pour le cou.

Performances

Comme tout bon haut de gamme, le LG G7 ThinQ dispose d’un processeur Snapdragon 845 avec 4Go, plus faible comparé à la concurrence. Mais ces 4 petits Giga vont nous permettre de surfer avec aisance et de jouer comme il se doit. Que ce soit pour une utilisation professionnelle avec des messages, mails et réseaux sociaux ou pour les baroudeurs, le smartphone LG s’adapte facilement à l’utilisation. Cependant, il ne porte pas la casquette de smartphone pour gamers. Bien que l’ensemble des jeux, même les plus gourmands comme PUBG, tournent, nous avons pu subir quelques latences et baisses de frames durant nos parties. Rien de bien méchant puisqu’il s’équipe de la même puce que ses concurrents.

Par contre, il a un avantage considérable : il ne chauffe pas après une heure de jeu ! Nous avons une petite critique à apporter sur la vibration. En effet, lors de notre utilisation, nous avons découvert que la vibration suite à une notification faisait vibrer le dos en verre, donnant un aspet cheap. Nous ne savons pas si c’est le cas que tout les modèles mais c’est étrange.

Au niveau du logiciel, Android 8.0 est présent avec une surcouche LG. Cette surcouche n’est pas méchante, puisqu’elle ne change que certains éléments graphiques et apporte des applications utiles. L’utilisation est facilitée par des raccourcis ou une barre de recherche. La personnalisation est à son comble avec un large choix et même la barre du notch peut changer de couleur ! Intégration réussie pour LG.

Autonomie

Surprenante, la batterie du LG G7 ThinQ n’est que de 3 000 mAh. On ne s’en plaint pas, face à un iPhone X, mais la concurrence fait bien mieux. En effet, avec une utilisation normale, le smartphone tiendra une journée entière. Si on décide de passer une journée à prendre des photos et jouer, il faudra passer par la case recharge et c’est bien dommage. Son point fort sur cette partie, la recharge rapide est impressionnante. De quoi recharger la batterie à 100% en seulement 1h.

Conclusion

Sur le papier, le LG G7 ThinQ a tout pour plaire. Seulement, il n’y a peu, voir pas d’innovations sur ce nouveau modèle, qui reprend les bases des versions précédentes et de la technologie actuelle. Pour se démarquer de la concurrence, LG tente de s’imposer avec son intelligence artificielle mais elle n’est pas aussi élaborer. Au final, on se retrouve avec un smartphone de très bonne qualité avec une finition brillante, un écran agréable et un appareil photo satisfaisant, même si quelques modifications peuvent être apportées. Concernant les performances, il fait comme ses concurrents. Il penche vers le bas pour l’autonomie, mais il tiendra la journée. Si nous n’entendons que très peu parler du LG G7, c’est parce qu’il n’a rien qui le démarque des autres. Et pourtant, il a de quoi plaire et il fait partie de mes meilleurs smartphones de l’année, personnellement.

Avis du LG G7 ThinQ

7.9

Design

9.0/10

Ecran

8.0/10

Appareil photo

7.5/10

Audio

7.0/10

Performances

9.0/10

Autonomie

7.0/10

Points positifs

  • Design de qualité
  • Capteur d'empreinte réactif et sous le doigt
  • Performant

Points négatifs

  • Pas de OLED
  • Autonomie trop courte
  • Qualité photo à revoir (partie logiciel)
  • Audio à améliorer

Rédacteur en chef - 23 ans. Diplôme en Marketing, Management et Communication. Je passe mon temps à lancer des projets. Sur le site, je dédie des heures aux rédacteurs pour apporter le nécessaire à la rédaction. Retrouvez moi sur LinkedIn ou Twitter.

One Ping

  1. Pingback: LG Q7 : Test complet - Smartphone - Android - Le Café du Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.