TEST – Mujjo Double épaisseur tactile : LES GANTS CHAUDS DES ACCROS AU SMARTPHONE

C’est l’hiver, il fait froid, on reprend péniblement le travail après les fêtes de fin d’année. On n’a pas forcément envie d’y aller et on a toujours l’habitude de passer une bonne partie de notre temps dehors, sur notre téléphone. Les gants de ski sont rangés au placard pour la plupart d’entre nous. Les petits gants légers de ville sont de retour. Mais soucis de ces derniers, ils sont soit pas assez chauds, soit pas tactiles du tout. Et d’expérience, les gants tactiles sont souvent, légers, moches et pas super pratiques au final. C’est ici qu’entre en jeu Mujjo et ses différentes paires de gants tactiles. Nous allons voir ensemble la version double épaisseur, la plus chaude des versions en tissus.

mujjo gant tactile

Déballage des gants Mujjo

gant tactile mujjo 1

Le déballage se fait extrêmement vite, rien de plus qu’un petit sac à zip et les gants dedans. L’emballage est cool et simple, toutes les informations sont dessus et on ne perd pas de temps et de place avec des choses futiles.

Donc nous avons ici des gants en laine, double épaisseur. L’intérieure toute douce pour vos doigts et l’extérieure pour le coté tactile et surtout pour plus d’isolation. Mujjo est une marque reconnue pour ses gants et la surface tactile est impressionnante. Tout le gant est tactile, la laine est mélangée à des fils recouverts d’argent. Peu importe avec quelle partie de votre main vous appuyez, ça marchera !

Ce que l’on voit

Outre l’aspect agréable et visuellement très beau du mélange laine et fils d’argent, on remarquera un peu de cuir. L’ouverture du gant est donc protégée par cette couture en cuir. Le clip de fermeture est également en cuir et la fermeture à aimant est juste parfaite. Aucune difficulté à fermer et très facile à ouvrir, mais ne s’ouvrira jamais tout seul !

Bonus très intéressant ici pour des gants en tissus, des petits points en silicone un peu partout sur la paume et les doigts. Une photo vaudra mieux toutes les explications. Mais retenez qu’une seule chose, ces petits points évitent que votre téléphone ne glisse de vos mains.

Un magnifique design qui offre une exquise harmonie des matériaux. On peut aisément voir la différence entre les deux épaisseurs en retournant le gant. Au final, design discret qui conviendra à tout le monde et qui passe partout.

Ce que j’en fais

Il faut noter que les gants collent vraiment bien à la peau, la double épaisseur est la première responsable ici. Pas forcément désagréable, mais ça change de vos gants tout fins. On a un peu plus la sensation d’un gant de ski qu’un gant de ville.

Très bonne facture, la durabilité ne sera pas un point négatif. Je m’en sers pour faire du vélo, les gardes dans mes poches et trifouilles mes clés avec et après un mois d’utilisation, aucun souci. Pas de petites boules de tissus qui se forment, tout reste bien en place.

Le côté tactile (c’est pour ça que l’on est là d’ailleurs) est juste nickel. Limite trop sensible en fait, avec les gros doigts que cela vous fait, il est quelques fois pas des plus aisé d’écrire correctement au clavier. Mais sinon, 100 % de détection de mon doigt sur l’écran. Seul bémol, pour ForceTouch, vous aurez un peu moins de sensibilité et des fois appuierez trop fort sans le vouloir. En somme, parfait pour utiliser rapidement son téléphone sans perdre ses doigts.

Et leur chaleur dans tout ça ?

Les gants MUJJO sont globalement bien chauds, ils iront parfaitement à un citadin en hiver accro à son tel. Ici, à Pékin, il fait régulièrement -10 °C avec du vent et clairement, j’ai froid aux doigts. Surtout en vélo, la version cuir sera mieux contre le vent. Le seul point faible ici est donc la perméabilité.

Résumons : Si vent = bof. Si +0 °C = Parfait. Si -0 °C ou neige = prenez des gants de ski. +Bonus tactile 

Le gant remonte assez haut sur le poignet, il couvre presque ma montre. Un bonus pour éviter le vent dans les manches. Pour ce qui est de faire du vélo, au final je ne recommande pas, mais de toute façon, on n’est pas censé utiliser son téléphone en pédalant. Mes gants en cuir/goretex iront mieux pour cette fonction sachant qu’ils ne sont pas chauds, mais coupent du vent.

Ce que j’en pense

Mujjo nous offre donc de vraiment très bons gants. Pas forcément adaptés pour l’hiver chinois ou la montagne, ils conviendront totalement à tout citadin français. Coté tactile, absolument rien à dire, sauf vos gros doigts. On s’y habitue très vite et ça marche vraiment bien. Les petits points antidérapants sont vraiment géniaux pour ne pas avoir les mains glissantes. Un souci des gants en tissus classiques que l’on n’aura pas ici. La fermeture aimantée et en cuir est vraiment très très propre, un gros plus pour la paire de gants !

Au final, les gants Mujjo valent vraiment le coup pour tous les accros au téléphone et qui veulent de bons gants tactiles de qualité et durables ! Et pour environ 35€, vous avez une vraie paire de gants tactile et non pas un produit minable au bout du doigt tactile qui coûte 20€.

Vous êtes invités à visiter le site du fabricant pour plus de détail et les acheter !

Jeune Geek de 23 ans, Master en Informatique de Tsinghua University à Pékin en Chine et fan des nouvelles technologies. Je veux vous proposer un contenu innovant à travers mon point de vue. Je suis ici pour vous faire découvrir des accessoires innovants et marrants, je vous testerai la plupart. Je m'occupe du site, de le faire évoluer, de l'équipe mais surtout je suis présent sur un maximum d'événement pour découvrir toujours plus de choses et gens cools ! Et maintenant, je vais vous faire vivre ça depuis un point de vue Chinois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.