Jeux vidéoTest

Test – Prinny 1 & 2 : Jouer comme un manchot sur Switch

La saga Prinny débarque sur Switch. Sortis initialement en 2008 et 2010 sur la PSP de Sony. Nos sympathiques manchots envahissent la console de Nintendo. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le Prinny est une créature qui est apparue dans la licence Disgaea, une série de Tactical RPG.

Dood you know Prinny ?

Dans le cadre de ce test, nous avons reçus les jeux dans leur version : « Just desserts edition ». Cette dernière contient de nombreux goodies tels que la bande-son sur CD, un poster, un artbook et Lego Prinny. Ces petits plus sont forts sympathiques, mais venons-en aux jeux.
L’histoire des deux jeux est proche, Etna la maitresse démoniaque de nos manchots les envois en mission pour récupérer quelque chose pour elle. Dans le premier, elle souhaite obtenir le dessert ultime. Pour cela nos manchots doivent récupérer différents ingrédients dans différents mondes.
Dans le second opus, nos oiseaux partent à la recherche de la culotte de leur souveraine qui a été subtilisée par un maitre voleur. Ils devront de nouveau partir explorer plusieurs mondes pour réussir leur quête.

Prinny : Die and Retry

Les jeux de plateformes Prinny sont un peu particuliers à chaque début d’aventure vous partez avec 1000 vies. La plupart d’entre vous doivent se dire « trop facile de finir un plateformer avec 1000 vies » et bien détrompez vous. La difficulté est plus que présente, il n’est pas rare de perdre 30 vies dans un niveau et nous ne vous parlons pas de la difficulté de certains boss de fin de niveau.

Prinny


Nos manchots ont beau être équipé de deux sabres, d’un double saut et parfois d’armes de destruction massive cela ne sera pas du luxe pour affronter les créatures démoniaques. Car malgré leurs bouilles sympathiques, nos Prinny vivent dans les enfers, ils sont la réincarnation des pires humains décédés. Voleurs, meurtriers ou autres, ces âmes déchues doivent se repentir. Les jeux sont composés de 6 niveaux différents et 4 supplémentaires se débloqueront. La difficulté est progressive, plus le temps passe plus la difficulté augmente.

Et la réalisation dans tout ça ?

Comme nous vous l’indiquions au début du jeu, il s’agit d’un portage de jeu de 2008 et 2010. Très clairement, le portage est basique. Pas de grande évolution entre la version d’origine et celle sur Switch. Les jeux Prinny n’ont pas subi de restylage. Même si la réalisation est un peu ancienne, sur une Switch Lite cela n’a pas été problématique. Par contre sur une Switch dockée ont l’impression d’avoir un flou c’est dommage.

Prinny

La jouabilité est super, rien à dire nos manchots répondent parfaitement.
La bande-son est de très bonne qualité, les thèmes sont très variés : rock, symphonique, j-pop, etc.
Concernant la durée de vie, selon votre skill cela peut prendre des heures avec des niveaux difficiles à réussir. Un joueur chevronné en mode normal mettra environ 8 heures par épisode. Il faut avouer que c’est un peu court.

Conclusion

Même si les jeux Prinny sont des jeux à l’ancienne, leur humour et leur originalité valent le détour. Nous avons passé de bons moments pour redécouvrir ces titres en 2020. La compilation est disponible sur Amazon au prix de 59,99€.

Produit disponible sur

Prinny 1•2: Exploded And Reloaded

Prinny 1 & 2

59,99 €
7.4

Graphismes

7.0/10

Bande-son

8.0/10

Jouabilité

8.0/10

Durée de vie

6.5/10

Points positifs

  • L'humour
  • Contenu de l'édition spéciale

Points négatifs

  • Difficulté qui peut frustrer
  • Durée de vie
Tags
disgaea Nis America Prinny switch

Michael

Responsable Pôle JV - Vieux trentenaire bien avancé qui a connu les début de la micro informatique, les vinyles et les walkman auto reverse Bass Boost. Passionné des nouvelles tech, les ordinosaures, le JV, les mangas, les animés. Un peu de nerd, un peu de nolife, un peu d'otaku = 100% moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page