InformatiqueTest

TEST – Roccat Vulcan 121 Aimo : toujours aussi beau et efficace

Publicité

Roccat est un fabriquant allemand de périphériques gaming pour PC. Pas aussi populaire que des constructeurs tels que Corsair, Razer, ou encore Logitech, ses produits n’ont pourtant rien à envier à ces derniers. Après avoir testé il y a trois ans maintenant une de leurs souris, voici aujourd’hui le test d’un de leur claviers haut de gamme : le Roccat Vulcan 121 Aimo. A savoir que la dénomination « Aimo » signifie que le produit est compatible avec le système de réoéclairage personnalisable de Roccat.

Le plus beau clavier mécanique ?

Le Vulcan 121 Aimo de Roccat reprend presque à l’identique le design de son prédecesseur et de toute sa lignée, le Vulcan 120. Et comme ils l’est souvent décris, il s’agit peut être là d’un des plus beaux claviers mécaniques que l’on puisse trouver. La marque allemande n’a pas lésiné sur l’aspect visuel de son produit et c’est très réussi.

Très simpliste, sa conception va droit au but : les switchs mécaniques ne se dissimulent pas derrière une vilaine épaisseur de plastique. Ils sont au contraire mis en évidence à la surface d’une plaque en aluminium anodysé du plus bel effet. Légèrement rugeux et de couleur sombre, il ne fait pas miroir du rétroéclairage et reste discret. Dans une pièce sombre, il ne se voit presque pas et diffuse le rétroéclairage des interrupteurs. Pour le brancher à son ordinateur, le câble USB A est tressé, assez étroit et semble robuste. Il est plus fin que ce que l’on trouve sur les produits des concurrents Corsair et Razer : votre cable management n’en sera que meilleur.


Rétroéclairage

Le rétroéclairage est élégant et homogène, exactement comme on s’y attendait. Sa haute luminosité permet de profiter de ses belles couleurs même en plein jour. Il est bien sûr possible de le personnaliser via le logiciel dédié. Les leds d’indication des touches de fonction (majuscule, verrouillage du pavé numérique…) se placent en bas, sous le pavé numérique. Offrant ainsi un design plus épuré sur la partie supérieure, elles sont aussi directement visibles quand on est penché en arrière sur son siège.

Publicité

Raccourcis

On apprécie la présence de boutons physiques pour quelques raccourcis directs. Dans le coin supérieur droit du châssis se logent les contrôles audio : couper/ rétablir le son, un raccourci pour le contrôler le clavier ou bien le volume avec la molette. Avec des crans bien marqués, elle est confortable et permet de régler son volume audio en un geste. En revanche, aucun port USB supplémentaire n’est intégré.

Un repose-paumes bien pratique

Le repose-paumes est bienvenu pour positionner ses mains à hauteur des touches, assez hautes à cause des switchs pleine taille. Entièrement en plastique, il n’est pas spécialement confortable en soi mais améliore la posture des avant bras pour la frappe. Il s’aimante facilement et offre une bonne adhérence avec un antidérapant en caoutchouc sur toute sa longueur.


Mécanique des interrupteurs

Parce que la qualité de la frappe, le confort d’utilisation et vos performances en jeu dépendent de votre clavier (selon les mauvais perdants), les interrupteurs que fournit Roccat sur son Vulcan 121 Aimo sont faits pour la performance et la durabilité.

Technique

C’est bien connu, il existe un multitude de possibilité en termes de choix des interrupteurs de votre clavier : c’est souvent ce qui détermine son achat. Selon les marques, différents choix s’offrent à nous : Cherry MX chez Corsair, Razer pour ses propres claviers et Romer G chez Logitech. Tous ont leur propre signature et Roccat continue à implémenter ses switchs maison : les Titan Switch. Le modèle que nous testons est équipé des Linear « Speed » Switch rouges. Ils ont un point d’activation de 1,4 mm pour un débattement de 3,6 mm. C’est à dire que le contact s’effectue à 39% de la longueur de course totale. Très rapide, il suffit de laisser peser son doigt sur la touche pour l’activer. La force d’activation est de 45g. Ces dernières offrent alors un taux de réactivité supérieur à la moyenne.

La raison pour laquelle les switchs sont complétement en dehors du châssis est aussi pour faciliter l’entretien : les touches sont plus faciles à retirer à la main et la poussière ne se dépose pas dans des recoins difficilement accessibles.

En pratique

Leur activation est discrète : il n’y a pas de « clic » distinct au moment du contact de la touche, seulement le son que fait la touche quand elle arrive en bout de course. Voici une vidéo exemple de frappe avec ce clavier lors de la rédaction de cet article :

Vidéo enregistrée en 4K avec le OnePlus 8

Au quotidien, le son est plus supportable pour les personnes aux alentours que le Razer que j’utilisais précédemment. Plus mat et plus étouffé, il s’entend moins à travers une porte.


Fonctionnalités

Je n’allais pas conclure cet article sans parler du logiciel dédié aux appareil de la marque Roccat : Swarm. Comme d’habitude en hardware, un logiciel accompagne les produits de bureau pour rassembler vos périphériques et les configurer harmonieusement.

Publicité

Celui pour la gamme Aimo du fabricant allemand est assez simple d’utilisation et permet de configurer jusqu’à 4 profils complets. Ils sont interchangeables d’un clic sur le clavier via les touches dédiées. Des effets de rétroéclairage sont prédéfinis. Et s’ils ne conviennent pas, on peut toujours personnaliser les touches une par une, idem pour les macros.

Il est également possible de synchroniser l’éclairage entre les différents appareils de la même marque. En somme, pas de surprises avec ce logiciel standard, pas exceptionnel mais apprécié.


Galerie photo

Conclusion

En conclusion, le Roccat Vulcan 121 Aimo est un excellent clavier qui remplit parfaitement sa tâche. Performant, agréable et très beau, il est du genre à mériter sa place au centre d’un setup. Robuste est durable, il est conçu pour durer tout en proposant une expérience qui n’a rien à envier à la concurrence. Le plus rapide de la gamme Vulcan en terme de switchs, il est sorti en 2019 mais ne dépérit pas pour autant.

Produit disponible sur

ROCCAT Vulcan Aimo Clavier de jeu mécanique RGB Avec repose-poignet noir

Roccat Vulcan 121 Aimo

159,99 €
8.1

Design

9.0/10

Ergonomie

8.0/10

Bruit

7.0/10

Rétroéclairage

8.0/10

Confort au quotidien

8.5/10

Points positifs

  • Simplicité visuelle et d'utilisation
  • Nettoyage et entretien facilité
  • Robuste et durable
  • Raccourcis physiques

Points négatifs

  • Pas de port USB supplémentaire
  • Le logiciel pourrait être plus complet
Publicité
Tags
clavier gaming rgb roccat vulcan vulcan 121 aimo

Edouard Touzan

Rédacteur d'actus quotidiennes et testeur hardware, je suis passionné de nouvelles technologies et d'informatique. Étudiant en DUT Réseaux et Télécommunications, je compte me spécialiser en cybersécurité.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Quand vous dites : « Pas de port USB supplémentaire », cela veut dire qu’il n’y en a pas du tout ? (même pas un pour la souris ?)
    Merci

    1. Bonjour,
      C’est bien ça. Le clavier ne propose pas d’entrée USB pour brancher quoi que ce soit. Et pour le faire fonctionner, il y a une seule fiche USB a brancher sur l’ordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page