InformatiqueTest

TEST – Roccat Vulcan PRO : la précision au bout des doigts

Depuis quelques mois que nous voyons passer des produits Roccat à la rédaction, vous n’avez sûrement pas manqué un de nos tests de leurs produits : le casque Elo X Stereo, leur clavier Vulcan 121 aimo l’an dernier, un casque de leur constructeur partenaire TurtleBeach dédié aux consoles… et d’autres sont encore à venir. Dans cet article, nous allons vous parler du nouveau modèle de leur gamme de claviers et le plus grand. En effet, le Roccat Vulcan Pro est sorti en même temps que le Vulcan Pro TKL. Ce dernier est amputé du pavé numérique pour un gain de place sur le bureau.

TEST - Roccat Vulcan PRO : la précision au bout des doigts

Présentation du Roccat Vulcan Pro

Digne successeur de la lignée des claviers Vulcan de la marque Roccat, le clavier que nous avions testé l’an dernier nous a ravis, bien qu’une des touches (la lettre Q) ait commencé à montrer des signes de faiblesse après 6 mois d’usage intensif. Si cela vous arrive, tournez-vous vers le SAV de Roccat. Aujourd’hui, le Roccat Vulcan Pro reprend le flambeau pour l’année 2021 avec de très légères différences. Présenté en fin d’année 2020, il est accompagné de nouveaux périphériques comme avec son petit frère, privé de pavé numérique. Voici sa fiche technique :

BANDEAU PUBLICITE
  • Polling rate 1000 Hz
  • Processeur ARM Cortex-M0 32 bits
  • Technologie ROCCAT® Easy-Shift[+]™
  • Hauteur : 3.20 cm
  • Largeur : 46.20 cm
  • Longueur : 23.50 cm
  • Poids : 1.150 Kg
  • Compatiblité : Windows® 10, Windows® 7, Windows® 8

Un design qui en met plein les mirettes

Du côté du design, rien de très nouveau en comparaison avec les modèles des années précédentes. Si vous avez lu notre test du Roccat Vulcan 121 Aimo il y a tout juste un an, les similarités sautent aux yeux. Ainsi, nous détaillerons principalement les différences qui le distinguent pour éviter de nous répéter.

TEST - Roccat Vulcan PRO : la précision au bout des doigts

Structure

Tout d’abord, la belle plaque d’aluminium constituant le châssis n’est plus d’un gris très sombre, mais totalement noir. Ainsi, les touches et les inserts plastiques se fondent dans l’obscurité et font ressortir l’éclairage dynamique de plus belle. L’inscription « Roccat Vulcan » est située entre les touches directionnelles et les boutons de fonctions, à gauche du pavé numérique. Il est inscrit en blanc, au lieu du noir sur le 121 Aimo. Les boutons de contrôle de l’audio et du rétroéclairage n’ont pas changé de place, en haut à droite du châssis. Alors que le châssis s’assombrit, les inscriptions doivent s’éclaircir.

Publicité

Rétroéclairage

Comme nous l’avons déjà mentionné dans l’article précédent, le rétroéclairage est de toute beauté et d’excellente qualité. C’est probablement son atout le plus fort en terme d’esthétique et qui attire le regard. C’est également un des rares claviers mécaniques possédant ses interrupteurs totalement à l’extérieur de son corps. Les touches étant ainsi surélevées, la lumière se répand sur la surface en aluminium et se reflète agréablement.

TEST - Roccat Vulcan PRO : la précision au bout des doigts

Le repose-poignet est le bienvenu . Même s’il n’est pas très haut, il s’intègre parfaitement bien et permet d’ajuster ses mains à hauteur des hautes touches. Strictement identique à celui des anciens modèles, il est même interchangeable et se fixe à l’aide d’un aimant. La marque de fabrique de Roccat est également de placer les LEDs d’indication sous le pavé numérique.

Pour finir sur ce point, le design des claviers Roccat est sans doute ce qui les différencie le plus de la concurrence. On les retrouvera dans les setups les plus élégants.


Une technologie optique de précision

Cette année, l’honneur est à la performance chez Roccat. De même que sur les modèles de souris dernièrement présentés, le Roccat Vulcan Pro embarque des switchs mécaniques à déclenchement optique. Cela signifie que bien que l’interrupteur sur lequel on appuie soit mécanique, son déclenchement se fait par l’obstruction d’un minuscule faisceau laser. Plutôt que d’enclencher un contact une fois la touche pressée, celle ci obstrue le faisceau qui désactive un capteur optique, qui transmet alors le signal à l’ordinateur.

Bien que ce procédé soit plus rapide qu’un simple contacteur, la différence est infime pour un humain peu exigeant. Toutefois, il est aussi bien plus fiable : moins de frottements des pièces entraîne moins d’usure, et par conséquent une durabilité grandement améliorée. C’est la raison pour laquelle le fabricant allemand prétend à une durabilité de 100 millions de clics, contre 50 millions en moyenne chez la concurrence : de quoi résister de nombreuses années. Au toucher, on ne ressent aucune différence avec les modèles purement mécaniques.

Cette animation montre le fonctionnement d’un interrupteur optique. Le faisceau lumineux et illustré en jaune, sous la touche.

Extraits vidéo

Comme nous l’avons fait pour le Vulcan 121 Aimo, voici une vidéo en 4K qui permet de mieux vous donner une idée de l’expérience de frappe, ainsi que du bruit des touches. Attention, notre modèle est équipé des switchs linéaires et non pas tactiles : le bruit est différent.

Filmé avec un Google Pixel 4a

En revanche, le choix de placer les interrupteurs hors du châssis impacte aussi leur stabilité : leur maintien est moins ferme et on constate du jeu dans les fixations. En passant la main sur les touches du clavier, ces dernières ont tendance à suivre vos doigts à cause de ce jeu. Cela ne dérange aucunement l’usage, mais il faudra en prendre soin.

Filmé avec un Google Pixel 4a

Notons que les touches en forme creusées permettent aux doigts de se placer naturellement au centre de la touche et ainsi d’éviter un malencontreux appui simultané sur les touches voisines. Leur texture est lisse et douce à la fois, la sensation de frappe est excellente.

Publicité

Des fonctions bien pratiques

Revenons aux fonctionnalités que propose notre Vulcan Pro. De ce côté, pas de surprises non plus : on retrouve les touches de contrôles de volume et de la luminosité du RGB dans le coin supérieur droit du châssis. La roulette crantée est précise et les boutons sont simples et efficaces : on ne demande pas mieux.

Sur les touches de fonction de F1 à F12, des fonctions secondaires permettent de passer d’un profil pré-paramétré à l’autre en un geste, d’ouvrir l’explorateur de fichier, son client mail, la calculatrice ou contrôler un lecteur de musique. Une fois le GameMode enclenché, la touche Windows est désactivée et les touches d’utilitaire deviennent des macros configurables selon vos souhaits. Pour les joueurs ou les monteurs en manque de raccourcis, ces 6 touches se rajoutent à leur palette de macros.

Accessoires et logiciel

Roccat Sense Aimo XXL

Pour accompagner votre clavier et prendre soin de votre bureau, Roccat propose un tapis de souris, que l’on pourrait plutôt qualifier de « tapis de clavier », tant il est large. Ses dimensions sont de 900 mm de largeur par 400 mm de hauteur et une épaisseur de 3,5 mm. Sa texture en tissu est douce et légèrement texturée. La souris glisse parfaitement, mais les miettes un peu moins : les friands devront prendre leurs précautions s’ils ne veulent pas le nettoyer tous les quatre matins.

TEST – Roccat Vulcan PRO : la précision au bout des doigts
sense aimo xxl
Roccat Sense Aimo XXL

Le pourtour du tapis Sense Aimo XXL est pourvu d’un fin tube RGB, dont les effets sont synchronisables avec le reste des périphériques Roccat. Le casque, la souris, le clavier et le tapis sont en harmonie de couleurs

Victime de son succès, il est actuellement en rupture de stock sur le site officiel, mais toujours disponible sur Amazon pour 59,99 €.

Roccat Swarm

Un logiciel pour tous les contrôler : les casques, souris, claviers, tapis RGB… toute la panoplie des périphériques Roccat est contrôlable par le même logiciel. On retrouvera chaque équipement dans la barre du haut, qu’il suffit de sélectionner pour paramétrer. Dans la plupart des cas, les options se répartissent en deux ou trois onglets. Pour un clavier, le premier servira à configurer un retour audio sur les touches, la sensibilité de pression et tous les paramètres propres au clavier. Le deuxième onglet permet de personnaliser la fonction de chaque touche et le troisième, le rétroéclairage. Pour synchroniser les effets lumineux entre les appareils, on choisira le mode « Eclairage harmonieux ». Voici son rendu :

Il est possible de passer d’un profil de macros et d’éclairage à l’autre avec un raccourci clavier : parfait pour passer d’un logiciel d’édition à un MMO en un éclair.

En comparaison avec les logiciels équivalents des concurrents comme Corsair ou Razer, les options sont moins poussées et moins complètes, notamment dans la gestion des macros et du RGB. Néanmoins, on ne peut pas reprocher à Roccat de ne pas mettre à disposition l’outil. On apprécie particulièrement les mises à jour régulières (environ une par mois) qui contribuent à la stabilité du logiciel.


Galerie


Conclusion

Le Roccat Vulcan Pro est une mise à jour des modèles précédents avec une technologie toujours plus avancée, pour les joueurs exigeants. Son élégant design lui permettra de trouver sa place sur n’importe quel bureau et de s’accorder avec un setup épuré. Pour les sceptiques ayant lu ailleurs les commentaires de possesseurs de claviers Roccat dont la fiabilité laisse à désirer, pas d’inquiétude : le clavier est garanti 2 ans. Auparavant, sur le modèle Vulcan 122 Aimo, certains soucis de peinture pouvaient apparaitre sur le revêtement blanc, mais Roccat nous a confirmé qu’il s’agit d’histoire ancienne. Quoi qu’il en soit, c’est un clavier que nous vous recommandons sans réserve !

Produit disponible sur

Roccat Vulcan Pro - Clavier de jeu optique RGB, rétroéclairage AIMO LED touche par touche, interrupteurs optiques Titan, plaque supérieure en aluminium, molette multimédia, repose-poignets amovible

169,96 €
Voir l'offre

Roccat Vulcan Pro

199,99 €
8.3

Design

9.0/10

Ergonomie

8.0/10

Rétroéclairage

9.0/10

Bruit

7.0/10

Confort au quotidien

8.5/10

Points positifs

  • Réoéclairage sublime
  • Facile à nettoyer
  • Raccourcis simplissimes et pratiques

Points négatifs

  • Pas de port USB supplémentaire
  • Les touches manquent de stabilité
  • Le logiciel pourrait être plus intuitif sur la configuraiton touche par touche
Publicité
Tags
clavier gaming clavier mécanique clavier optique gaming jeux vidéo ordinateur pc gaming roccat Test vulcan vulcan 121 aimo vulcan pro

Edouard Touzan

En charge de la rubrique Hardware, je suis toujours à la recherche de nouveaux produits à tester. Voileux et passioné de tech, (bientôt) expert en cybersécurité. Toutes mes actus LCDG sont partagées sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Bouton retour en haut de la page