Test – Sharkoon Elite Shark : Un boîtier haut de gamme réussi

Nous vous avons dernièrement fait découvrir le boitier PureSteel RGB de la marque Sharkoon. Aujourd’hui, nous montons en gamme et vous proposons de découvrir l’un des boîtiers les plus haut de gamme de la marque, le modèle Elite Shark. Pour un tarif environnant les 120 €, nous retrouvons un boitier équipé pour les configurations hauts de gammes compatibles avec les cartes mères jusqu’au format E-ATX.

test du boitier Sharkoon Elite Shark - avant du boitier

Caractéristiques

  • Format compatible : Mini-ITX, Micro-ATX, ATX, E-ATX, SSI CEB, SSI EEB
  • Dimension : 50,6 x 24,0 x 51,7 cm
  • Poids : 11,5 kg
  • Ventilateurs : 1 ventilateur à RGB LED de 120 mm (pré-installé)
  • Compatibilité RGB : MSI Mystic Light Sync, ASUS Aura Sync, Gigabyte RGB Fusion Ready, ASRock Polychrome Sync
  • Compartiment de stockage : 4 slots 3.5″ + 7 slots 2.5″

Design

Aspect Extérieur

Lors du déballage du boitier, l’élément s’avérant le plus frappant au premier regard est l’impression de volume dégagé. En effet, celui-ci possède les dimensions de 50,6 x 24,0 x 51,7 cm lui assurant une place importante au sein de la pièce. Cela s’explique majoritairement par la compatibilité des cartes mères E-ATX nécessitant une surface plus grande.

test du boitier Sharkoon Elite Shark - face latérale

Passons maintenant aux matériaux utilisés par le boitier. On retrouve ici une structure quasi intégralement composée d’acier noir. Celui-ci formant l’entièreté du châssis de la tour accompagné d’une vitre latérale. Le panneau avant est quant à lui composé de plastique noir permettant l’intégration des bandes LED RGB avant, mais également d’y insérer les grilles de ventilation sur les parties latérales. De même, les pieds de la tour sont également composés de plastique afin d’éviter d’abîmer les sols en cas de déplacement du boitier.

test du boitier Sharkoon Elite Shark - avant du boitier

Flux d’air / Grille d’aération

Pour ce qui est du flux d’air et de la filtration, Sharkoon a entièrement équipé le boitier de filtres. Ceux-ci recouvrent respectivement les faces supérieure, avant et inférieure du boitier. L’entièreté des filtres possèdent le même système de fixation au boitier. On y retrouve un système de magnétisme via des aimants situés sous les filtres. L’entretien des filtres est donc une tâche extrêmement simple, nécessitant uniquement le décrochage des filtres. La présence d’autant d’entrées d’air permet d’offrir le choix du flux à l’intérieur du boitier ou bien d’installer un système de refroidissement supplémentaire comme un watercooling en le fixant sur la sortie présente.

Connectiques

Pour la partie connectique, Sharkoon s’est limité au strict nécessaire. En effet, nous pourrons retrouver 2 ports USB 3.0, 2 ports USB 2.0, une prise micro et casque, le bouton d’allumage, celui de rétro-éclairage ainsi que les LED d’utilisation du disque dur. Avec de telles connectiques le boitier embarque le nécessaire pour le jeu. Cependant, il aurait été appréciable de voir un port USB-C du fait de la gamme du boitier et que certains concurrents le proposent.

test du boitier Sharkoon Elite Shark

Intérieur / Fonctionnalité

Alimentation

Parlons maintenant de l’intérieur du boîtier, par où commencer ? Parlons dans un premier temps de la partie concernant l’installation de l’alimentation et son emplacement. On retrouve ici, comme sur la majorité des boitiers milieux/haut de gamme, un cache alimentation permettant d’apporter une vue esthétique. Ici, le cache alimentation recouvre l’intégralité de la longueur du boitier. Par ailleurs l’identité du boîtier y est inscrite avec la notation « ELITE » présente sur le cache.

test du boitier Sharkoon Elite Shark - cache alimentation

Pour ce qui est de l’installation de l’alimentation, il sera possible d’installer des alimentations montant jusqu’à 24 cm maximum. Sur le dessous de celle-ci, il est possible de retrouver des renforts en caoutchouc facilitant la mise en place, mais permettant également d’éviter de l’abîmer. On retrouve également la présence du filtre inférieur pour éviter l’intégration de poussière.

Alimentation - test du boitier Sharkoon Elite Shark

Stockage

Pour ce qui est de la partie stockage, la position haut de gamme du boitier se remarque immédiatement par le nombre d’emplacements disques étant disponibles. En effet, sur le dessus du cache alimentation sont disposés 3 slots pour les disques au format 2.5″. L’essentiel des supports de stockage se situent à l’arrière du boitier, dissimulés sous la plaque arrière et le cache alimentation. À côté de l’alimentation, sous le cache d’alimentation, nous pourrons retrouver 2 emplacements compatibles disque 2.5″ et 3.5″. Ceux-ci se présentent sous forme de « rack » en métal facile à insérer. Les 2 derniers emplacements se situent à l’arrière du panneau arrière et forment des plaques en métal compatible avec les 2 tailles de disques.

Organisation

Le câble management est l’une des étapes les plus longues et difficile du montage d’une configuration. La présence de passages de câbles et d’accroches est donc nécessaire pour avoir un bon rendu final. Sharkoon propose ici 5 passages permettant la transition des câbles entre la partie avant et arrière du boitier. En plus des différents passages, il sera également possible d’y retrouver différents emplacements afin de maintenir les câbles avec un serre-câble.

Support Carte Graphique

Afin de faciliter l’installation de cartes graphiques, le boîtier propose un support ajustable en hauteur présent à l’intérieur et permettant le maintien de la carte. Le boitier peut accueillir une carte graphique ayant des dimensions allant jusqu’à 42.5 cm de longueur.

Refroidissement

Pour ce qui est du refroidissement du boîtier, nous retrouvons ici, un unique ventilateur RGB pré-installé. Celui-ci est relié à un contrôleur RGB permettant la synchronisation et la gestion des modes de couleurs disponibles. On y retrouve 8 ports permettant donc l’installation de 7 ventilateurs supplémentaires accompagné de 2 modes de fonctionnement. En effet, soit une carte mère compatible est installée à l’intérieur et la gestion se fait donc automatiquement entre la carte et le contrôleur, soit la carte n’est pas compatible et les ventilateurs ne seront donc compatibles uniquement avec les 20 modes de rétro-éclairage fourni par le constructeur.

Contrôle RGB du boitier Sharkoon Elite Shark

Il est cependant dommage que Sharkoon n’ait pas pré-installé plus de ventilateurs surtout au vu du positionnement tarifaire. En effet, certains de leurs boîtiers moins haut de gamme comme le « PureSteel RGB » que nous avons pu tester étaient équipés de 4 ventilateurs du même type.

Cependant, si le constructeur ne propose pas directement la présence de ventilateurs dans le boitier, le nombre d’emplacements présents permettent une installation facile. En effet, il sera possible de rajouter 3 ventilateurs de 120 ou 140 mm sur le panneau frontal, 3 ventilateurs de 120 mm ou 2 de 140 mm sur le panneau supérieur et 1 ventilateur de 120 mm sur le panneau inférieur. Il sera ensuite possible de les connecter aux slots restants sur la carte afin de synchroniser le tout.

D’ailleurs, en parlant de refroidissement, la marque a laissé un emplacement pour l’installation de la pompe d’un watercooling sur le côté droit du boitier. Il sera possible d’y retrouver différents creux afin de positionner la pompe.

Résultat final

Conclusion

Le boîtier « Elite Shark » de la marque Sharkoon est donc un boîtier s’adressant clairement à un public souhaitant installer une configuration haut de gamme. Différentes options sont prévues pour l’installation d’un setup premium comme nous avons pu le voir avec l’emplacement d’une pompe pour watercooling ou les différentes sorties d’air pour la mise en place de refroidisseurs. Cependant, la pré-installation d’un unique ventilateur sur un boîtier de cette gamme de prix laisse à désirer, d’autant lorsque l’on constate que certains boîtiers moins haut de gamme de la marque comme le PureSteel RGB sont équipés de 4 ventilateurs RGB. Pour un prix de 120€, ce boitier demeure malgré tout un bon compromis.

Sharkoon Elite Shark CA200G, boîtier PC, ARGB, contrôle RGB 8 fois, intégration graphique classique et verticale
  • EXPOSEZ VOTRE SYSTÈME. Les gamers passionnés peuvent exposer leur système grâce à un imposant panneau latéral en verre trempé. Ce dernier est conçu dans le but de permettre un accès pratique...
  • UNE TOUCHE DE COULEUR SUBTILE. En plus de ses deux bandes LEDs sur le panneau frontal, le CA200G a également un ventilateur pré-installé à LEDs adressables sur le panneau arrière, lui procurant...

Sharkoon Elite Shark

120 €
7.8

Design

8.5/10

Matériaux

8.0/10

Connectiques

7.0/10

Rétro-éclairage

8.0/10

Ventilation

7.0/10

Installation

8.0/10

Points positifs

  • Design du boitier
  • Facilité d'installation
  • Options présentes

Points négatifs

  • Un unique ventilateur présent
  • Connectiques simplistes

Rédacteur (Spécialiste Hardware) - Rédacteur passionné de nouvelles technologies, je vous partage mes découvertes et mes avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *