SmartphoneTest

Test – Xperia 5 : Sony retente l’écran du Xpéria 1

Publicité

Le Xperia 5 tente de corriger la copie en reprenant toutes les caractéristiques de son aîné et en réduisant nettement son écran pour le rendre plus pratique, moins phablette.

Après un lancement en demi-teinte du Xperia 1 qui présentait un écran presque trop grand. Sony retente le coup avec ce nouveau modèle.

Vous l’aurez compris, le Xperia 5 n’est ni plus ni moins qu’une version compacte du précédent modèle.

DÉBALLAGE DU XPERIA 5

Sony s’assure du minimum avec un packaging en carton blanc siglé du strict nécessaire.

Publicité

La boîte contient, en plus du smartphone, un casque audio avec une prise jack, un adaptateur USB-C ainsi que son chargeur et quelques notices. Il est disponible à l’achat en quatre coloris : noir, gris, bleu et rouge.

Le modèle que j’ai pu tester était le noir. La prise en main est plutôt agréable.

Xperia 5 déballage
DÉBALLAGE DU SMARTPHONE

Je n’ai pas noté de chauffes intempestives durant les semaines de test, par exemple, durant les phases de jeux ou le visionnage de vidéos très gourmand en ressources. Le dos en verre du smartphone s’est montré relativement tiède.

LE DOS EN VERRE DU XPERIA 5 EST TRÈS SALISSANT

J’ai moins aimé l’aspect verre brillant très salissant et glissant du produit. Plusieurs fois lors de mon test, le Xperia 5 a manqué de me glisser des mains. Et cela est valable quand celui-ci est posé sur une surface. Le Xperia 5 est une vraie savonnette, sachez-le !

Même si les traces des doigts sont monnaie courante sur l’ensemble des smartphones. Un effort considérable a été fait concernant les traces qui peuvent figurer sur le dos des produits. Sur le Xperia 5, attendez-vous à voir très souvent vos empreintes.

Au prix public affiché, il aurait fallu soit opter pour un habillage moins salissant ou fournir une coque qui sera indispensable. Même si ce dos est annoncé plus résistant en ayant recours au verre Gorilla Glass 6. Vu la taille de l’objet, il vaut mieux se prémunir du moindre risque de casse.

LE DESIGN ET LES CARACTERISTIQUES DU XPERIA 5

Je le disais en préambule du test, le Xperia 5 reprend le même design que le Xperia 1.

Les caractéristiques sont également les mêmes que son ainé. À savoir :

Publicité
  • un écran Full HD OLED de 6,1 pouces
  • une puce Snapdragon 855 de Qualcomm, de 6 Go de mémoire vive
  • 128 Go de stockage interne et qui est extensible via une carte micro SD
  • une batterie de 3140 mAh, compatible charge rapide,
  • un triple capteur photo ainsi que d’un capteur frontal de 8 mégapixels

DES BORDURES

Sur ce modèle Sony, laisse des bordures sur les extrémités du téléphone pour accueillir la caméra frontale et un micro. L’écran d’une taille de 6,1 pouces prend le parti de ne pas offrir d’encoche.

À l’heure où toutes les marques se livrent à une bataille pour avoir un écran sans bordures ni encoche. Xperia prend le contre-pied de cette mode et assume les bordures. Personnellement, cela ne m’a pas spécialement gêné dans le quotidien vu les mensurations du smartphone.

QUE VAUT L’APPAREIL PHOTO ?

Le Xperia 5 s’offre un triple appareil photo avec des objectifs de 16 mm, 26 mm et 52 mm.

Triple objectifs pour le Xperia 5

Là où l’IPhone 11 a été moqué pour sa disposition des objectifs qui ressemblait à une version miniature d’une plaque à induction. Sony prend le parti de les aligner à la façon d’un feu rouge. Discret mais efficace !

À titre personnel, j’ai toujours pensé que ce n’était pas l’appareil qui fait un bon photographe, mais plutôt le contraire.

Et ça, les industriels l’ont bien compris en multipliant des nouveautés qui combinent des objectifs miniatures de plus en plus performants. Mais aussi en faisant progresser l’intelligence artificielle qui traite les clichés instantanément, pour offrir le meilleur sans pour autant savoir manipuler différentes fonctionnalités.

UN APPAREIL PHOTO PAS TRÈS ACCESSIBLE

Avec le Xperia 5, j’ai dû configurer les bonnes options pour obtenir quelque chose de correct. Ce qui semble totalement absurde à une époque où on s’attend à dégainer son appareil et obtenir une belle photo.

J’ai pu trouver dans quelques clichés un rendu réaliste qui ne dénature pas les couleurs, mais clairement, l’appareil de Sony n’offrira pas la même qualité qu’un IPhone 11, ni même une version antérieure.

GRAND ANGLE DU XPERIA 5
Xperia 5 en mode macro
MODE MACRO DU XPERIA 5
PHOTO EXTÉRIEURE DU XPERIA 5

Si sur le papier les 3 capteurs annoncent du lourd, au quotidien, c’est une vraie déception pour ne pas dire une régression. À vous de vous faire une opinion quant à la qualité de cet appareil photo doter de 3 capteurs.

Et même si Sony nous vante les mérites de son smartphone en nous montrant un court-métrage entièrement filmé avec le Xperia 5. Il n’en reste pas moins que tous les possesseurs de smartphones n’ont pas envie de perdre leur temps dans des réglages pour obtenir des clichés excellents.

Voici le court métrage filmé avec le Xperia 5 :

EST-CE QUE LE XPERIA 5 TIENT LA ROUTE

Ce modèle tourne sous Android 9 Pie et devrait bénéficier de la version 10 prévue dans le courant du mois de décembre 2019.

En attendant cette mise à jour, je n’ai pas noté de ralentissement dans mon quotidien la version installée sur le smartphone. Je suis même plutôt surpris de la fluidité de navigation dans les applications. Je n’ai pas eu de crashs intempestifs d’applications durant les quelques semaines qu’a duré le test.

UNE AUTONOMIE CORRECTE

Concernant l’autonomie de l’appareil, le Xperia tient facilement deux jours sans recharge malgré une utilisation intensive.

Il s’agit là d’un bon point par rapport à la concurrence.

Mon quotidien se fait avec l’utilisation intensive de Spotify, le visionnage de contenu Netflix quand je suis dans le train. Mais aussi des phases de jeu comme Mario Kart qui s’adapte parfaitement à l’écran.

MARIO KART SUR LE XPERIA 5

Je travaille également beaucoup depuis mon smartphone que ce soit pour communiquer ou rectifier des documents avec des applications embarquées. Il est rare que mon smartphone en veille plus de 15 minutes, quand je suis en période très active.

J’ai été satisfait de constater que la batterie tenait la route et que je n’avais pas besoin de me balader avec un câble.

Un petit plus qui reste anecdotique : le Xperia 5 offre la possibilité d’avoir 2 cartes nano sim dans le même téléphone.

UN CAPTEUR D’EMPREINTE DÉCEVANT

Un des bémols de cet appareil est le lecteur d’empreinte digitale qui n’est pas aussi rapide et pratique que d’autres modèles existants. Plusieurs fois, j’ai dû m’y reprendre pour déverrouiller le smartphone.

Une option sympa qui est embarquée dans le Xperia 5 permet de ne pas saisir votre mot de passe ou empreinte. En effet, le smartphone détecte très vite quand vous êtes dans le même endroit et vous propose de retenir le lieu afin de ne déverrouiller votre smartphone.

VOUS AVEZ DU BIZARRE ?

Si le Xperia 5 ne possède aucune nouveauté pratique, comme une reconnaissance faciale. Le modèle brille par le nombre de ses bizarreries.

Le choix du constructeur de mettre toutes les touches utilitaires sur une tranche de l’appareil n’est pas ce qu’il y a de plus pratique à l’usage. Si on peut penser qu’il s’agit d’un choix ergonomique, il n’en est rien tant on se trompe trop souvent dans les nombreuses touches qui sont rassemblées dans la partie basse de la tranche droite du smartphone

Par exemple, le capteur d’empreinte aurait pu être disposé ou fusionné avec le bouton ON/OFF.

LES BOUTONS DU XPERIA 5

Une autre bizarrerie du Xperia 5 est une fonction de vibration pour plus d’immersion dans le son. Concrètement, votre appareil vibre au rythme des vidéos que vous visionnez. Heureusement on peut décider de désactiver cette « nouveauté » à tout moment.

Sony aurait mieux fait de conserver cet atout, pour le mettre en avant uniquement pour les jeux vidéo et donc se rapprocher de l’expérience que l’on peut avoir avec une manette de console de salon.

UN PARTAGE D’ÉCRAN DISPENSABLE

Le Xperia 5 rend le partage d’écran possible grâce à sa grande dalle tout en longueur, mais j’avoue ne pas avoir saisi l’intérêt. Son fonctionnement se fait aisément, mais un smartphone reste un smartphone. Et l’idée d’avoir un multi-écran comme sur un ordinateur n’est pas pertinente pour ne pas dire inutile.

Néanmoins, cette fonction a le mérite d’exister. Sony a dû se dire que les petites mains aimeraient sans doute cette fonctionnalité pour pouvoir profiter de l’ensemble de l’écran.

CONCLUSION

Sony corrige la copie du modèle Xperia 1, en offrant une chance à ce modèle avec son grand écran 21:9 qui semble être son seul et unique atout.

Xperia 5 interface
XPERIA 5 UN MODÈLE COMPACT DU XPERIA 1

Malgré des caractéristiques très correctes, je ne suis pas certain que ce modèle puisse se démarquer suffisamment d’une concurrence féroce, qui en plus d’offrir des nouveautés constantes, affiche des prix agressifs en dessous des 500 €.

À 799 €, on s’attend à avoir une reconnaissance faciale, une recharge sans fil rapide ou des petits plus qui font la différence.

Le Xperia 5 n’est ni plus ni moins, ce que l’IPhone SE a été à son époque : une version compacte d’un modèle existant.

La logique de Sony est curieuse puisqu’en se positionnant sur un tarif élevé, il s’assure un échec annoncé alors que ce smartphone aurait pu atteindre facilement un public adepte des produits de milieu de gamme.

En partenariat avec

Sony Xperia 5 Dual J9210

Back Market Occasion 410 € Voir l'offre
Rakuten Occasion 414.8 € Voir l'offre
Asgoodasnew Occasion 429 € Voir l'offre
reBuy Occasion 460.99 € Voir l'offre
Amazon.fr Neuf 500 € Voir l'offre
Plus d'offres?
Amazon.fr Marketplace Neuf 500 € Voir l'offre
Fnac Marketplace Neuf 516 € Voir l'offre
Rakuten Neuf 520 € Voir l'offre
Fnac Neuf 799 € Voir l'offre
Darty Neuf 799 € Voir l'offre
Produit disponible sur

Sony Xperia 5 - Smartphone débloqué 4G (Ecran 21: 9 Cinemawide OLED de 6, 1" - 128 Go - Double SIM - Android Pie) - Bleu

560,00 €
Voir l'offre
Publicité
Tags
appareil photo iPhone 11 phablette smartphone sony xperia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page