ActuCinéma

The Flash : Le projet de DC est toujours vivant et a un réalisateur

Publicité

Alors qu’il semblait mort et enterré, The Flash est finalement dans les cartons et a même trouvé un réalisateur, en la personne d’Andrés Muschietti.

Le Club des Losers

Après avoir amassé les échecs, DC Comics semble opérer un tournant stratégique majeur. Les départs de Ben Affleck et Henry Cavill, ainsi que l’annulation ou mise en suspens de certains projets, lui ont permis de se remettre les idées en place, en réalisant le manque total d’intérêt de l’édifice. Depuis, DC Comics a, semble t-il, mis en avant plusieurs stand-alone indépendants, afin de laisser aux réalisateurs un moyen de dépeindre leur vision unique. La récente bande-annonce du Joker de Todd Phillips ou l’annonce d’une nouvelle trilogie Batman sont un nouveau pas en avant pour cet exercice alléchant.

Le studio a, entre temps, ralentit la cadence de production des films liés à l’univers partagé. Longtemps reporté, The Flash semblait être bel et bien être mort dans l’œuf, malgré les déclarations faussement rassurantes de Ezra Miller, interprète de l’homme le plus rapide du monde.

Plus Vite que son Ombre

Heureusement, le virage emprunté par DC a permis au projet de refaire surface. Andrés Muschietti, dont certains évoquaient déjà l’implication, confirme qu’il réalisera le long-métrage. Alors en pleine promotion de Ça : Chapitre 2 chez Fandango, le cinéaste argentin en a profité pour divulguer quelques informations sur la direction que prendra The Flash :

Publicité

« Est-ce qu’il y aura des éléments horrifiques ? Je ne pense pas. Ce qui me captive avec The Flash, c’est le drame humain qu’il contient, les sentiments et les émotions humaines qui entrent en jeu. Mais le film sera aussi fun. Je ne peux pas vraiment vous promettre qu’il y ait le moindre élément horrifique dans le film, mais ce sera une très belle histoire remplie d’humanité.

ça, Andrés Muschietti

Bien que la déclaration puisse rassurer, il faut aussi se remémorer le dernier Aquaman. James Wan, lui aussi habitué au genre horrifique, avait une carrière plutôt engageante, mais le résultat n’en fut pas moins catastrophique pour autant. En attendant, on pourra voir ce que donne la suite du DCEU, avec les prochains Birds of Prey (19 février 2020) et Wonder Woman 1984 (5 juin 2020).

Publicité
Tags
DC the flash

Paul

Rédacteur Cinéma - Jeune passionné du septième art, je partage mon avis sur diverses œuvres et débat de l'actualité cinématographique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page