Actualités

Union européenne : Trois sites pornos vont devoir se soumettre à des réglementations plus strictes

Conformément à la loi sur les services numériques (DSA) de l’Union européenne, trois sites pornographiques doivent désormais se soumettre à de nouvelles réglementations. Il s’agit des sites Pornhub, XVideos et Stripchat. Les nouvelles réglementations en question portent sur la vérification d’âge des utilisateurs. En effet, la loi considère désormais ces sites pornos comme de « très grandes plateformes en ligne » (VLOP).

De nouvelles obligations et réglementations plus strictes

Cette nouvelle désignation est due au fait que ces sites dépassent actuellement « le seuil de 45 millions d’utilisateurs moyens dans l’UE ». Ils devront ainsi se plier aux nouvelles règlementations relatives aux VLOP d’ici février 2024. Parmi leurs nouvelles obligations, il y a le fait qu’ils doivent procéder à des évaluations des risques. De plus, ils doivent atténuer la propagation des contenus illégaux. Il s’agit notamment des contenus pédopornographiques mais aussi tout ce qui touche à la pornographie deepfake.

Par ailleurs, l’UE exige également de la transparence de la part de ces sites. Ces derniers devront ainsi se soumettre à des audits externes. Mais aussi publier des rapports de transparence sur les décisions de modération de contenus. De plus, ils doivent également fournir des données accessibles au public et aux chercheurs.

L’UE veut instaurer un contrôle plus strict des sites pornos

Margrethe Vestager a déclaré dans un communiqué qu’elle saluait cette nouvelle désignation des trois sites pornographiques. Elle a également ajouté que « cela permettra un contrôle plus strict et une plus grande responsabilité de leurs algorithmes et processus ».

En tout cas, depuis que la loi sur les services numériques est entrée en vigueur, les régulateurs européens s’efforcent de faire appliquer de nouvelles règles. Par exemple, des demandes formelles d’informations ont été envoyées à Meta et TikTok sur leur traitement des contenus illégaux et de la désinformation liés à la guerre Israël-Hamas.  

Arielle

Bavarde avec ma plume, mais introvertie par nature, je baigne dans l'univers de la rédaction depuis plus de cinq ans. Bien que je sois polyvalente dans les thèmes à traiter, j'ai une familiarité accrue pour le high-tech. J'espère que ma plume saura vous divertir tout en vous informant !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page