Actu

DJI dévoile le Mavic 3 : un drone compact encore plus autonome avec un nouveau capteur

Le leader incontesté du marché du drone, DJI, vient de revenir en force avec un nouveau modèle compact : le Mavic 3. Cette nouvelle génération vient notamment apporter un nouveau capteur plus grand, une autonomie 25 % plus grande que le Mavic 2 Pro, un système de détection des obstacles et de navigation autonome améliorée, une meilleure connectivité…

Les nouveautés du drone DJI Mavic 3

Après le DJI Air 2S en avril 2021, les rumeurs annonçaient un nouveau drone de la gamme Mavic. La firme chinoise a finalement levé le voile sur cette nouvelle génération dans la nuit du 4 au 5 novembre : les DJI Mavic 3.

Par rapport au Mavic 2 Pro commercialisé en 2018, le Mavic Pro vient profiter d’un capteur au format Four Thirds (17,3 x 13 mm). Il est ainsi presque deux fois plus grands que la génération précédente ou encore un capteur du DJI Air 2S. L’objectif profite d’une focale fixe équivalent 24 mm ainsi que d’une ouverture variable f/2,8-11. Confectionné par Hasseblad, le capteur photo est de 20 Mpx et permet de filmer en H.264 en 5,1K de 24 à 50 images par seconde, en DCI 4K ou en Ultra HD 4K de 24 à 120 i/s et en Full HD de 24 à 200 i/s. À noter, une version Cine du drone permet de filmer en Apple ProRes 422 HQ.

Contrairement aux modèles précédent, proposé en version standard et Zoom (avec téléobjectif), le Mavic 2 embarque directement un téléobjectif composé d’un capteur 1/2 pouce de 12 mégapixels, équivalent 162 mm f/4,4, avec zoom 6,75x. Il permet de filmer au maximum en Ultra HD 4K à 30 i/s.

Côté autonomie, le DJI Mavic 3 peut tenir durant 46 minutes en conditions idéales et 40 minutes en stationnaires (31 et 29 minutes pour le Mavic 2 Pro). La batterie de 77 Wh est d’ailleurs compatible avec la charge rapide 65W en USB-C PD. La vitesse de vol passe quant à elle de 20 à 21 mètres par seconde en marche avant, contre 5 à 8 m/s en montée et 3 à 6 m/s en descente.

DJI annonce ensuite que son nouveau drone profite d’une nouvelle version du système de détection d’obstacle et de navigation autonomie. Ainsi ActiveTrack 5.0 peut suivre un sujet en mouvement jusqu’à 200 m de distance dans toutes les directions évitant les obstacles. Le temps de retour automatique au point de décollage est aussi mieux estimé grâce à la prise en compte de la vitesse du vent.

On apprend ensuite que le système de transmission du DJI Mavic 3, l’OcySync 3.0, permet de proposer une portée maximale de 12 km en Europe, contre 6 sur le Mavic 2. Le retour vidéo passe aussi à 60 i/s en 1080p, contre 30 i/s auparavant. Pour finir, le transfert en USB-C sur un ordinateur ou un smartphone est à 10 Gb/s ou 80 Mb/s en Wi-Fi 6.

Le drone est d’ores et déjà disponible au prix de 2 100 euros dans sa version Standard (une batterie, radiocommande sans écran, chargeur pour une batterie et protection de base). Le pack DJI Mavic 3 Fly Moore est de son côté à 2 800 euros avec en plus 3 batteries, une station de charge pour 3 batteries, des filtres à densité neutre (ND4/8/16/32) et un sac de transport convertible. Pour finir, le Cine Premium est à 4 800 euros et permet d’enregistrer en ProRes, dispose d’un SSD 1 To et d’une radioccamande DJI RC Pro avec écran.


Encore un peu de temps ? Découvrez notre article DJI Action 2 : une nouvelle action-cam pour concurrencer GoPro !

Tags
dji DJI Mavic Drones news

Alexandre Scotti

Scotti, 26 ans, rédacteur en chef. Passionné de nouvelles technologies et jeux vidéo indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page