Actu

Signal s’est fait bannir par Facebook pour une publicité critiquant le ciblage publicitaire

En soumettant une publicité critiquant le système de publicité ciblée présent sur Instagram, l’application de messagerie instantanée Signal s’est fait bannir son compte publicitaire par le géant des réseaux sociaux Facebook.

signal-bannir-facebook-publicite-ciblage-publicitaire

Depuis de nombreuses années, vous remarquez que les publicités proposaient par vos réseaux sociaux favoris sont ciblées. C’est-à-dire que les plateformes analysent vos données afin de permettre aux annonceurs de diffuser des contenus susceptibles de vous intéresser. Hier, nous avons appris que Signal avait récemment tenté de lancer une campagne publicitaire sur Instagram afin de critiquer cette pratique. Malheureusement, l’application de messagerie instantanée s’est pris un méchant stop, quitte à être bannie par Facebook.

Signal s’attaque au ciblage publicitaire avec une campagne sur Instagram

Grâce aux informations collectées par les réseaux sociaux, Signal a récemment souhaité déployer une campagne publicitaire dévoilant l’ensemble des informations que le groupe Facebook utilise afin de cibler les publicités qui vous sont proposées sur Instagram.

Signal explique ainsi : « Nous avons créé des publicités ciblées avec plusieurs variables conçues pour vous montrer les données personnelles que Facebook collecte à votre sujet et dont il vend l’accès. La publicité afficherait simplement certaines informations collectées à propos de l’internaute utilisées par la plateforme ».

Voici quelques exemples :

Ce type de publicité n’a cependant pas beaucoup plus au groupe Facebook. En effet, Signal a annoncé via un communiqué que son compte publicitaire avait tout simplement été désactivé. L’application de messagerie instantanée souligne ainsi que  « Facebook a bien envie de vendre de la visibilité à ses utilisateurs, à moins que ce soit pour dire aux gens comment leurs données sont utilisées ».

La réponse de Facebook ne s’est pas fait attendre

Face à cette accusation, Facebook a rapidement répondu par le biais du site The Information : « C’est un coup de Signal, qui n’a même pas essayé de publier ces publicités — et nous n’avons pas supprimé leur compte pour avoir essayé. Si Signal avait essayé de publier ces publicités, certaines d’entre elles auraient été rejetées parce que notre politique interdit les publicités qui indiquent que vous souffrez d’un problème médical spécifique ou que vous avez une certaine orientation sexuelle, comme Signal devrait le savoir ».

Par la suite, Signal a précisé : « Nous avons vraiment tenté de les publier. Les publicités ont été rejetées et Facebook a désactivé notre compte publicitaire. Ce sont de vraies captures d’écran, comme Facebook devrait le savoir ». Des images prouvant la véracité des propos de l’entreprise ont d’ailleurs été publiées.

Une chose est sure, Signal a réussi un bon coup de communication malgré un refus de cette campagne publicitaire. En effet, l’application a réussi à pointer les dérives de la collecte des données sur les réseaux sociaux. Bien évidemment, l’objectif de Signal à travers tout cela est indirectement de montrer que l’herbe est plus verte sur son service de messagerie avec notamment la confidentialité des messages partagés entre les utilisateurs grâce au chiffrement de bout en bout. Facebook de son côté tarde encore une fois à appliquer cette pratique à ses messageries Instagram Direct ou encore Messenger.


Encore un peu de temps ? Découvrez la nouvelle fonctionnalité de Signal permettant d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis !

Tags
facebook instagram news publicité ciblée signal

Alexandre Scotti

Scotti, 26 ans, rédacteur en chef. Passionné de nouvelles technologies et jeux vidéo indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page