Jeux vidéoTest

Test – Death Come True : Suspens et meutres sur Switch

Death Come True est un OVNI vidéoludique. Ce jeu développé par Too Kyo Games et publié par Izanagi Games rappelle les titres FMV des années 90. Mais cette fois avec un vrai jeu d’acteurs. Le jeu est disponible depuis le 17 juillet sur iOS, Android, Nintendo Switch, PlayStation4 et PC.

Death Come True : Die and Retry

Death Come True plonge le joueur au sein d’une intrigue complexe. Mais le tout étant basé sur la découverte, nous n’allons pas vous spoilez. Nous allons vous présenter brièvement l’histoire sans vous gâcher le plaisir de découvrir par vous même. Le jeu indique d’ailleurs en début de partie, de ne pas partager sur les réseaux de vidéos du jeu. Il n’est d’ailleurs pas possible de faire de captures d’écran sur la console. Vous ne verrez dans cet article que le contenu du kit presse.


Vous incarnez Makoto Karaki, un jeune homme se réveillant dans un hôtel par une sonnerie de téléphone. Malheureusement pour lui il ne sait pas ou il se trouve et il est totalement amnésique. Il va alors déambuler dans sa luxueuse suite et découvrir une femme évanouie avec les mains attachées dans la salle de bain. Retournant dans la chambre, il découvre à la télévision qu’il est un tueur en série recherché par la police. Tout d’un coup, quelqu’un frappe à la porte et c’est là que tout commence …

Switch

La mort aux trousses !

Death Come True possède un scenario de qualité qui sait embarquer le joueur dans ce thriller au penchant SF. Il est l’œuvre de Kazutaka Kodaka, le créateur de la série Danganronpa. Pour les néophytes, il s’agit d’une série de jeux vidéo type visual novel très appréciée au Japon.
En terme de gameplay, ce dernier est très simple voir minimaliste. La volonté des développeurs est de couper le moins possible l’immersion dans Death Come True. Les choix se font via de cadres permettant de prévisualiser le choix possible. Il y a également des cadres avec des propositions écrites.

Switch
Pas de panique, le jeu est bien français !

Même si nous faisions référence aux jeux FMV des années 90 plus haut. Dream Come True est très loin d’un nanard de série B ou Z. Outre le scenario de qualité, le jeu des acteurs est bon. On pourrait se croire au cinéma ou devant une série. C’est plaisant et cela aide à l’immersion. Les mises en scènes sont dynamiques et les angles de camera bien choisis. Bon évidemment ce n’est pas du Scorsese mais cela reste convaincant. Pour vous rendre compte, je vous invite à regarder un let’s play de Sewer Shark ou de Night Trap. Vous verrez une sacrée différence.

La grande faucheuse dans la Switch

Dans Dream Come True, vous mourrez très régulièrement, mais nous n’en dirons pas plus. Chaque mort vous permet de collecter des médailles bonus, vous permettant de débloquer divers bonus. Même si le jeu vous offre plusieurs fins possibles, il se boucle très rapidement. Comptez maxi 4 heures pour faire le tour. C’est le principal défaut du jeu.

Dream Come True

Conclusion

Nous avons testé la version Switch et nous avons apprécié ce jeu. Son originalité, la qualité de scénario nous aura fait passé une très bonne soirée. Certes cela fait un rapport prix/temps de jeu pas terrible, peut-être faut-il attendre que le prix baisse un peu. C’est vous qui voyez, mais en tout cas vous passerez un bon moment.

Death Come True

17,99€
7.5

Qualité film

9.0/10

Bande son

8.0/10

Jouabilité

8.0/10

Durée de vie

5.0/10

Points positifs

  • Qualité du scenario
  • Gameplay bien intégré à l'action
  • Qualité des acteurs

Points négatifs

  • durée de vie courte
  • rapport duree de vie / prix
Tags
Death Come True Izanagi Games Nintendo Switch switch Too Kyo Games

Michael

Responsable Pôle JV - Vieux trentenaire bien avancé qui a connu les début de la micro informatique, les vinyles et les walkman auto reverse Bass Boost. Passionné des nouvelles tech, les ordinosaures, le JV, les mangas, les animés. Un peu de nerd, un peu de nolife, un peu d'otaku = 100% moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page