Test – HyperX Alloy Core RGB : Un premier clavier à membrane réussi pour Kingston

HyperX, la filiale de Kingston Technology, a sponsorisé pour la deuxième année consécutive le SXSW Gaming Festival. Il se déroulait le week-end dernier au Texas. Elle a dirigé à cette occasion le panel d’experts sur les e-Sports intitulé « The Great Adoption, Gaming as Entertainment » qui rassemble les points de vue de plusieurs acteurs de la diffusion du e-Sport afin de parler du « Tri-spectacle » en tant que divertissement qui rassemble le sport, l’e-Sport et le monde de la musique.

Par la même occasion, la division gaming de Kingston Technology Company a fourni les équipements nécessaires aux joueurs et streamers présents dont le Alloy Core RGB premier-né à membrane de la gamme de claviers Alloy dont nous avons déjà pu vous présenter une partie des modèles mécaniques.

Première impression :

Véritable ambassadeur de l’e-Sport, comme en témoigne encore la participation de la marque à l’SXSW. Nous pouvons constater qu’il ne fait plus aucun doute quant à l’efficacité des périphériques HyperX qui se prédestinent à des utilisateurs expérimentés.

Pour autant, avec le Alloy Core RGB, HyperX abandonne sa zone de confort et surtout le savoir-faire de ses claviers mécaniques que la qualité précède pour s’essayer à un clavier à membrane.

C’est cependant dans le même esprit de performances que le Alloy Core RGB a été réalisé puisque l’excellente finition et la sobriété du clavier demeurent fidèles à ce dont la marque a habitué ses utilisateurs.

Présenté dans un packaging soigné semblable à celui du Alloy FPS RGB. La marque y présente, là aussi, l’essentiel des caractéristiques de son produit.

Esthétique :

Composé d’un plastique rigide noir mat. L’intégralité du châssis du clavier qui semble fait d’un seul bloc lui confère une impression de robustesse. À l’inverse d’autres modèles de la marque, le châssis initial du Alloy Core RGB n’intègre pas de repose-poignet. La bande du châssis se révèle, en effet, trop courte pour remplir correctement cet office.

Sans être rédhibitoire, cela manquera peut-être aux utilisateurs les plus passionnés qui passeront plusieurs heures sur leur clavier lors de leurs sessions acharnées. En revanche, quand bien même ces sessions s’éterniseraient, il convient de noter que l’utilisation du clavier et le temps ne risqueront pas d’effacer les touches qui font effet d’une gravure au laser.

Alors que tout l’enjeu esthétique consiste, pour les claviers mécaniques, à envelopper ladite mécanique avec les touches du clavier de sorte à ne pas leur donner l’impression de grossièreté, les claviers à membrane se distinguent généralement par la finesse de leur esthétique globale.

Il en est ainsi pour le Alloy Core RGB qui fait effet de lignes travaillées propres aux périphériques HyperX. Si sur les modèles mécaniques de la gamme Alloy de HyperX, les touches qui enveloppent la mécanique du clavier participent à cette impression globale de finesse du produit, ici c’est bien le châssis élancé du clavier qui fait son charme.

HyperX Alloy Core RGB

Au dos, on remarquera le câble tressé qui s’avère par la même plus solide qu’un câble traditionnel. Deux petits pieds antidérapants sur la partie haute qui suffisent à surélever légèrement le matériel pour gagner en confort. Sur la partie basse, deux autres patins antidérapants assurent au clavier sa stabilité et protègent par la même votre surface de travail.

Le clavier n’embarque cependant aucune connectique tierce (ni USB, ni casque/micro).

Mécanique du clavier :

À l’inverse des claviers à mécaniques, les claviers à membranes, comme celui sujet de notre test, ont l’avantage d’être silencieux. Aucune mécanique physique ne s’active à la pression de la touche. De ce fait, il leur est parfois reproché une frappe « molle » et instable à raison de l’absence de retour de frappe sensible qui permet de minimiser le risque de frappe accidentelle, et favorise une saisie rapide.

Ici, l’activation de la touche nécessite un petit effort au départ. Elle descend ensuite directement en butée sur un dôme en caoutchouc.

Fonctionnement d’un clavier à membrane

En l’espèce, le Alloy Core RGB ne fait pas état de ces reproches communs aux claviers à membrane. La frappe, tout en étant plus molle que sur un clavier mécanique, reste sure. Le clavier est réactif et relativement silencieux si bien qu’il est agréable à utiliser même en dehors de l’utilisation gaming qu’on peut lui prêter d’autant que la fonction anti-ghosting permet de presser plusieurs touches en même temps sans erreur d’interprétation par l’ordinateur.

Fonctionnalité du clavier :

D’autre part, les touches du modèle RGB disposent d’un rétro-éclairage personnalisable sur 5 zones du clavier, uniquement configurable depuis la touche dédiée sur clavier qui permet 6 modes d’éclairages et 3 niveaux d’intensité.

HyperX Alloy Core RGB

De l’autre côté se trouvent des touches multimédias qui permettront de gérer le volume du PC, par 2 crans sur 100 à chaque pression. Elles peuvent également de changer de pistes audio. Un bouton pour le mode gaming est également intégré. Il permet la désactivation de la touche Windows et de certains raccourcis. Intuitif, il devient difficile de s’en passer après quelques heures d’utilisation seulement !

HyperX Alloy Core RGB

En revanche, le modèle n’est pas compatible avec le logiciel constructeur HyperX NGenuity. Les fonctionnalités les options de personnalisation sont de ce fait plus limitées que sur d’autres modèles de la gamme Alloy.

Enfin la structure du clavier lui permet de résister aux déversements de liquide jusqu’à 120ml. Sans être complètement waterproof, cela constitue toutefois une véritable sécurité pour l’utilisateur qui renverserait sa boisson sur le clavier !

Conclusion :

Avec un modèle qui reste efficace, accessible et polyvalent, HyperX a réussi ses premiers pas en matière de claviers à membrane. Le Alloy Core RGB propose tout ce qu’il est raisonnable d’attendre d’un bon clavier à membrane dans sa gamme de prix !

HyperX Alloy Core RGB

~59,99€
8.5

Esthétique

9.5/10

Performance

8.5/10

Confort de frappe

7.5/10

Points positifs

  • Silencieux
  • Excellente finition
  • Touches multimédias

Points négatifs

  • Absence de connectiques tierces
  • Absence de support sur HyperX NGenuity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *