Test – Nacon CL-750OM : Le compact original de BigBen

Filiale de BigBen, principalement connue aujourd’hui pour ses périphériques gaming, Nacon propose depuis 2014 une gamme d’accessoires PC. En proposant d’abord des modèles de souris NACON a rapidement abouti à la création d’une gamme complète d’accessoires pour le jeu PC dont le CL-750OM sujet de notre test fait partie.

Première impression :

Développé afin de s’attaquer à l’univers e-sportif, le clavier de Nacon se distingue à première vue par son originalité et son format compact qui, certes, favorise son transport mais ne manque pas de lui faire défaut en utilisation.

En effet, c’est assurément dans un esprit de mobilité qu’a été pensé le clavier. D’ailleurs, cet objectif est atteint par certaines de ses caractéristiques à l’instar de son poids raisonnable ou encore de sa connectique par câble USB-C tressé qui s’avère par la même plus solide qu’un câble traditionnel mais surtout qui est amovible.

Cependant, force est de constater que le poids contenu du périphérique s’explique par la construction de l’intégralité de son châssis composée d’un plastique noir rigide dont les finitions sont critiquables quand bien même recouvert par une plaque métallique destinée à l’habiller.

Esthétique :  

Composé de plastique rigide noir précité, le châssis du clavier semble composé d’un assemblage de plusieurs blocs différents dont les finitions ne s’accordent pas (l’un mat, l’autre brillant) et qui ne sauraient lui conférer une impression de robustesse que l’on retrouve pourtant chez ses concurrents pour une gamme de prix similaire.

Partie haute :

Le clavier se démarque cependant par son design original. A cet effet, au dos, on remarquera deux petits pieds antidérapants qui se déploient à la pression d’un bouton sur la partie latérale du périphérique. Sans être indispensable, cette fonction permet surtout de verrouiller les pieds qui ne risquent ainsi pas de se refermer lors de l’utilisation du clavier.

Ces mêmes pieds sur la partie haute surélèvent légèrement le matériel pour gagner en confort alors que sur la partie basse deux autres patins antidérapants assurent au clavier sa stabilité et protègent par la même votre surface de travail lorsqu’ils ne se décollent pas comme ce fut le cas sur le modèle qui nous est parvenu.

Partie basse :

Sur cette même partie basse, il est possible de d’agrandir le clavier d’un épais repose-poignet, composé de deux parties qui s’assemblent par un système aimanté après avoir été glissé dans un rail et qui rempli convenablement son office

Le rétroéclairage RGB 16.8 millions de couleurs entièrement paramétrable par le logiciel constructeur dédié disponible sur le site de Nacon ou encore la barre espace, scindée en deux, participent également à l’identité du clavier. De plus, ses touches texturées, qui rappellent l’utilisation gaming à laquelle il se prédestine, réussissent à envelopper la mécanique qu’il embarque même si on leur reprochera leur découpe parfois incertaine.

Enfin, le clavier n’embarque aucune connectique tierce (USB et pour casque/micro) malgré l’utilisation gaming qu’il vise.

Mécanique : 

Après un léger temps d’utilisation et d’adaptation la barre espace scindée en deux touches distinctes présente l’avantage d’être accessible par les deux mains lors de la frappe à condition d’adopter le bon placement. A défaut, la position naturelle conduit le pouce à venir appuyer dans l’interstice des deux touches ce qui se conclut soit par l’absence d’espace soit par un double espace puisque les deux touches s’activent simultanément.

D’autre part, le clavier embarque des switchs mécaniques optiques bleus. Il s’agit d’interrupteurs tactiles à clic d’activation lesquels présente un bruit caractéristique. 7 switchs brown, sont également fournis afin de remplacer ceux des touches utilisées en jeu pour les utilisateurs qui préféreraient des interrupteurs tactiles mais sans clic. Sur ces derniers, la pression à exercer n’est pas linéaire : elle augmente progressivement en début de course pour décroitre juste avant l’activation, rendant par la même occasion le retour de frappe sensible.

Fonctionnement d’un switch mécanique bleu

Effectivement, considérés comme les meilleurs pour de la saisie à raison de leur mécanisme, ces switchs sont pour cause plus bruyants. Sans être un véritable défaut du modèle testé puisque n’importe quel autre clavier qui embarquerait une telle mécanique connaitrait le même problème, c’est ici la structure plastique du clavier et sa légèreté qui rendent l’utilisation désagréable.

En effet, le châssis plastique a tendance à accentuer le son du clavier façon caisse de résonance et amplifie par la même le bruit métallique du ressort de chacune des touches.

Conclusion :

Le Nacon CL-750 OM dispose du strict minimum que l’on se peut d’attendre d’un clavier dis gaming, ce qu’il justifie par l’objectif de mobilité qu’il vise.

Cependant, le clavier souffre dans son intégralité d’une finition critiquable et d’une mécanique qui pourrait être maitrisée mais qui s’avère désagréable en utilisation à raison de son châssis tout plastique.

De ce fait, il s’agit d’une référence à conseiller aux joueurs régulièrement confrontés à se déplacer et pour lesquels il se montrera à la hauteur de ce qui en est attendu, tant en terme de mobilité que d’utilisation ponctuelle.

Pour les autres, force est de constater que des marques concurrentes sont en mesures d’offrir du matériel qui semble de gamme supérieure pour une gamme de prix équivalente à l’instar du Alloy FPS de HyperX pour seulement 10€ de plus.

Nacon CL-750OM

~90€
6.5

Esthétique

6.5/10

Performances

7.0/10

Confort de frappe

6.0/10

Points positifs

  • Personnalisation avancée
  • Mobilité / Transportabilité

Points négatifs

  • Finitions critiquables
  • Châssis tout plastique
  • Mécanique bruyante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *