Jeux vidéoTest

Test – Switch – Street of Rage 4 : Le retour de la castagne !

Publicité

Le néo-retro est une tendance bien répandue depuis plusieurs mois. De nombreux jeux actuels s’inspirent de ce qui se faisait dans les années 80/90. Vous aviez pu lire sur notre site les tests de jeux tels que : Black Future 88, Cadence of Hyrule ou encore Horizon Chase. Bref, ce ne sont pas les exemples qui manquent. Aujourd’hui, nous allons vous présenter certainement l’un des titres les plus attendus des joueurs de l’âge d’or du JV, Street of Rage 4. Suite de la cultissime trilogie de beat’em up sortis sur la Sega Megadrive dans les années 90.

Street of Rage 4, une si longue attente.

Après 25 ans d’attente et plusieurs projets avortés, la suite tant attendue est enfin là ! Grâce aux studios français DotEmu, Lizarcube et Guard Crush Games. On leur doit notamment des jeux tels que : WonderBoy : Dragon’s Trap, WindJammers 2, Ys Origin, etc. Bref, une vraie équipe de passionnés, cela ne pouvait qu’être de bon augure.

Beat'em up

Cet épisode reprend la trame historique des précédents opus. Après avoir démantelé le syndicat du crime du vil Mister X, nos héros pensaient que la ville serait définitivement sure. Mais cette quiétude ne dura que quelque temps. Car les rejetons de Mister X baptisés les jumeaux Y ont repris les rênes mafieuses de leur paternel. Ils veulent asservir la population grâce à une technologie basée sur le son.

Street of Rage

Nos valeureux héros sont donc de retour, les personnages du premier opus de Street of Rage seront accompagnés de nouveaux personnages. Cherry Hunter est la fille d’Adam Hunter et Floyd Iraia qui est l’assistant du docteur Gilbert Zan, un ancien combattant du crime présent dans le troisième épisode. Il fallait au moins ça pour combattre ce nouveau syndicat du crime.

Publicité
Street of Rage

Un beat’em up riche

Chaque personnage se contrôle différemment, chaque joueur pourra ainsi sélectionner un héros correspondant à ses attentes. On prend plaisir a distribuer des pains tout au long des douze niveaux que composent le jeu. Il est possible de jouer à ce beat’em up à quatre joueurs en local et à deux en ligne. Cela rend les parties encore plus fun.

Beat'em up

Les amateurs de scoring seront ravis, le jeu offre la possibilité de réaliser des combos permettant de faire grimper très vite le score et de débloquer des personnages, mais chut, on ne vous a rien dit.
Comme dans les épisodes précédents, il vous faut parcourir les différents niveaux en cassant du punk, loubard ou autres racailles de bas étage. Mais votre périple n’étant pas approuvé par les forces de l’ordre. Il vous faudra également subir le courroux de la police. Vous affronterez dans les niveaux des sous boss intermédiaires et pour finir le boss final pour espérer passer au niveau suivant. Bref c’est du classique pour un beat’em up.

Beat'em up

Une D.A léchée

Au niveau réalisation, le jeu est vraiment une réussite. Les équipes ont pris soin de rendre hommage aux jeux d’origine. Le coup de crayon est superbe, le chara design des personnages est splendide c’est un véritable comic book.

Street of rage

La bande son est également bonne, on peut juste déplorer une certaine inégalité dans la qualité des productions, mais attention rien de catastrophique. Olivier Derivière à fait du bon boulot beaucoup on critiqué certaines pistes, mais honnêtement il respecte bien l’esprit des jeux originaux. Il a eu la possibilité de réunir plusieurs monuments de la musique du JV : Yuzo Koshiro et Motohiro Kawashima qui étaient les compositeurs des trois premiers opus. Mais également Yoko Shimomura, la célèbre compositrice des thèmes de Street Fighter II et certains de Final Fight l’autre Beat’em up star des années 90.

Beat'em up

La jouabilité est sans défaut, les personnages répondent parfaitement. Vous pouvez enchainer aisément des combos dévastateurs synonymes de scoring élevés.
La durée de vie peut paraitre courte, environ 2h30 pour boucler le jeu en easy. Toutefois, le challenge est beaucoup plus costaud dans les modes de difficulté supérieurs. Et surtout, il y a un grand nombre de contenus à débloquer offrant ainsi une belle rejouabilité du titre.

Beat'em Up

Conclusion sur Street of Rage 4

Street of Rage 4 est une petite pépite, il reste parfaitement dans l’esprit des jeux sortis sur Megadrive. Il est bourré de clins d’œil rappelant les opus précédents. Il y en a d’ailleurs plusieurs dans les images de notre article, saurez-vous les retrouver ?

Street of rage


Certes cette saga ne parlera peut être pas à la génération actuelle des joueurs, mais il aidera fortement à la faire découvrir. D’ailleurs la côte des cartouches de Street of Rage 1,2 et 3 a bondit fortement sur le marché du retrogaming, ce n’est certainement pas un hasard.
Pour faire simple nous vous recommandons fortement ce jeu, il est disponible sur PC, PS4, Xbox One et Switch. A noter que des éditions physiques vont paraitre sous peu.

Street of Rage 4

24,99€
8.5

Graphisme

9.0/10

Bande son

8.0/10

Jouabilité

9.0/10

Durée de vie

8.0/10

Points positifs

  • Beat'em up à l'ancienne
  • Direction artistique
  • La suite tant attendue

Points négatifs

  • Certaines musiques
Publicité
Publicité
Tags
Dotemu JV ps4 Street of Rage 4 switch xbox one

Michael

Responsable Pôle JV - Vieux trentenaire bien avancé qui a connu les début de la micro informatique, les vinyles et les walkman auto reverse Bass Boost. Passionné des nouvelles tech, les ordinosaures, le JV, les mangas, les animés. Un peu de nerd, un peu de nolife, un peu d'otaku = 100% moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page