Test – Zotac Zbox MI533 : Barebone multifonctions silencieux

Zotac est une marque qui est connue pour ses mini-PC, les Zbox. Benjamin en avait parlé en mars dernier dans un article relatant un mini PC aussi grand qu’une carte de crédit : le Pico pi225. Aujourd’hui, c’est un barebone mulitifonctionnel sur lequel nous allons nous pencher : la Zbox MI533. Let’s go !

Zbox MI533-Box Zbox MI533 de côté

Des Zbox en veux-tu en voilà !

Cette marque vend un grand nombre de modèles de mini-PC appelés Zbox et qui sont nommés de la façon suivante :

  • C : ce sont des Zbox sans ventilateurs, reconnu pour ne faire aucun bruit.
  • E : pour Enhanced. Ce sont des Zbox qui sont conçus pour des performances graphiques.
  • M : multifonctionnel, c’est une Zbox M qui fait l’objet du test.
  • O : car en forme de « O » sur la moitié du barebone. Un très très beau design en tout cas.
  • P : pour Pico, c’est un desktop de très petite taille pouvant tenir dans la poche (ou Pocket).
  • R : pour Rack, ce mini PC est destiné à pouvoir s’empiler avec d’autres Zbox R
  • S : est une SteamBox avec SteamOS.
  • Et bien d’autres

Zbox MI533-Box Zbox MI533

Unboxing de la Zbox MI533

Ce mini PC se veut multifonctionnel, alors voyons le contenu de cette boîte de Pandore qu’est le MI533. Une fois ouverte, la boîte comprend :

  • Un Zotac Zbox MI533
  • Une monture VESA
  • L’adaptateur secteur
  • Un câble d’alimentation
  • Une carte de garantie
  • Le CD des drivers de la ZBox
  • La clé USB comprenant ces drivers
  • Une antenne pour le Wifi

Zbox MI533-Unboxing du barebone

Donc, il n’y a pas grand-chose dans cette Zbox, mais cela est amplement suffisant pour commencer ce test. Euh, non, car la Zbox n’est pas fournie avec de la mémoire vive, ni avec de la mémoire de stockage. Il est donc indispensable d’acheter de la mémoire RAM et un disque dur pour utiliser ce barebone.
De plus, s’il n’y a pas de disque dur, il n’y a pas d’OS et nous en parlerons un peu plus loin.

Zbox MI533-Unboxing-le reste

Ouverture et installation du MI533

Alors, pour ouvrir la Zbox MI533, rien de plus simple, il suffit d’appuyer sur les deux boutons apparaissant sur le devant du capot pour le libérer.

Zbox MI533-Bouton pour ouvrir le capot

Ensuite, il faut soulever ce capot. Pour l’installation de la mémoire et du disque SSD, ce n’est pas plus compliqué.

Il faut insérer la barrette DDR4 SODIMM dans le module prévu à cet effet. Attention, selon un angle de 45° jusqu’à son blocage en position horizontale.

Zbox MI533-La Corsair Vengeance DDR4

Ce sera la même procédure pour le disque SSD dans le port M2, que l’on pourra verrouiller avec la vis à cet effet.

Zbox MI533-Corsair SSD MP500

Et enfin, si c’est un disque dur SATA de 2,5 pouces. D’abord, il faudra insérer le disque dur dans le cache plastique à disposition.

Ça y est, on est fin prêt pour le décollage, euh, non, démarrage !

Un petit tour du propriétaire !

Le Zotac est simple et fonctionnel, cela permet d’avoir tout à portée de mains. Et cela sera soit devant soi avec le panneau avant, soit derrière la Zbox avec son panneau arrière.

MI533-La Zbox vue de face

Le panneau frontal possède :

  • Un bouton on/off qui est signalé par la Led bleu de mise sous tension
  • Un port USB 3.1 de type C
  • Le lecteur de carte mémoire type SD, SDHC, SDXC comprenant en son sein un port USB 3
  • Une sortie audio jack
  • Une entrée microphone jack MI533-Le lecteur de carte SD et de USB3.1

Le panneau arrière comporte aussi pas mal de connectiques, dont :

  • L’entrée pour le câble d’alimentation
  • Un port Thunderbolt 3
  • Un port HDMI 2.0
  • Display Port
  • Quatre ports USB 3.0
  • Port RJ45 LAN (1Gb)
  • Le connecteur pour l’antenne Wifi

Zbox MI533-Le Thunderbolt et le HDMI

Les caractéristiques du MI533

Pour l’instant, ce n’est que la préparation du micro-ordinateur, mais ce mini PC, qu’est-ce qu’il a dans le ventre. Il est vendu comme multifonctionnel, donc ce n’est sans doute pas une bête de course comme un ROG ou un Alienware, mais voyons quand même de quoi il est composé comme organes.

  • Processeur : Intel Core i5-7300HQ (c’est un quadcore ayant une fréquence entre 2,5 et 3,5 GHz)
  • RAM : Tout dépend de ce que vous mettrez
  • Type de RAM : Intel Optane 2 DDR4 SODIMM
  • Stockage : selon votre achat SSD type M2 ou SATA 2,5 pouces
  • Ecran : non fourni
  • GPU : Intel HD graphics 630
  • Connectivité : Wifi AC et Bluetooth 4.2

Zbox MI533-Inside Zbox

Des achats à prévoir dans le budget

Alors, ce n’est peut-être rien si vous réutilisez des accessoires de vos anciens PC, sinon il faut prévoir plusieurs achats :

  • Un disque dur SATA ou SSD
  • Une barrette de mémoire RAM
  • Un écran
  • Un clavier
  • Une souris

Zbox MI533-La Zbox de trois-quart

Après, il est utile de savoir qu’il y a un ventilateur pour dissiper la chaleur dans le boitier, mais celui-ci est silencieux. Et c’est à l’usage et dans le temps qu’il faudra voir s’il devient plus bruyant. En tout cas, durant les tests, ce mini-PC est ultra silencieux et cela est sans doute l’effet SSD qui donne à entendre l’absence de bruits en provenance de la Zbox.

Zbox MI533-Inside Zbox-vue de côté

Installation de l’OS Windows

Et c’est un Windows 10 Famille 64 bits qui a été installé. Alors pour la petite histoire, j’ai été estomaqué lors de l’installation.

Tout commence à 11h51, avec l’insertion du DVD dans le lecteur. La Zbox MI533 n’émet aucun bruit, c’est ultra silencieux et c’est le lecteur DVD externe qui rompt cette harmonie. Avec le SSD et une clé USB, cela aurait été mieux pour l’environnement sonore.

Le redémarrage de Windows permet de débrancher le lecteur DVD. Et le seul signal sonore est le bip du Bios maintenant.

On arrive sur la préparation du système par Windows. L’installation proprement dite prend dix minutes à tout casser. Il est utile de préciser que la connexion au Wifi, donc aux mises à jour, est occultée. Cette étape étant plus simple une fois le système Windows opérationnel.

Mais bon, comment comparer ce PC ayant lancé Windows ? A un fantôme, car il ne fait aucun bruit et est uniquement visible par sa LED bleue.

Zbox MI533-Windows 10 64bits

La reconnaissance du clavier Spirit of Gamer Elite-K20 est instantanée, et son remplacement par un mini-clavier se fait de façon aussi transparente. Les souris, USB comme sans fil, sont aussi instantanément prises en charge.
Et ce petit barebone est impressionnant de célérité, que ce soit dans l’installation ou l’exécution, de Mozilla Firefox comme de Chromium.

Bien sûr, les mises à jour système, une fois connectée au réseau se font, mais comme elles sont assez longues, elles se sont faites toutes seules sans surveillance de ma part.

Mise en réseau

Le Wifi sur ce petit PC à une très bonne accroche sur les canaux qu’il utilise, sans doute grâce à son antenne Wifi. Les tests ont été effectués dans mon bureau et je n’ai pas un super débit en Wifi. Alors j’ai mis un répétiteur pour tout mon matériel et il s’avère que la Zbox était très réceptive. Ainsi, la mise en place de la clé Wifi a été rapide et la reconnaissance du réseau autant. Pour pousser un peu plus loin, l’installation de Steam et de Gog pour tester des jeux s’est effectuée rapidement. Les téléchargements de jeux comme Grid 2 se sont bien déroulés.

A l’utilisation

A l’usage, la Zbos se révèle très appréciable, car le SSD et la mémoire DDR4 tirent le maximum de ce mini PC. Ainsi, un jeu comme Grid 2 se révèle hyper fluide et c’est un plaisir d’y jouer sur Zbox. Bien entendu, les petits jeux plus casuals comme Human Ressource Machine ou Evoland 2 sont aussi appréciables.

Alors mes tests ont été un petit peu plus loin, ainsi la visioconférence est fluide. La navigation avec les browsers Mozilla et Chromium est aussi plaisante que de surfer. La décompression à la volée est rapide et le rendu des vidéos est très bon. Les tests de LibreOffice et GIMP montrent un très bon petit PC qui lance ces applications bien plus rapidement dès le second lancement. Et qui permet de les utiliser. Même le rendu et la visualisation avec un logiciel 3D est possible, bien sûr le temps de restitution de la visualisation dépend de l’importance de la 3D.

Enfin le streaming est bon, donc Netflix se prête bien à cette petite box que l’on peut fixer derrière un téléviseur ou un moniteur.

Un autre fait à savourer est le côté très silencieux si l’on s’équipe du SSD, c’est même l’absence de bruits qui va surprendre. Ce qui est on ne peut plus normal, car comme dit plus haut, ce barebone possède un ventilateur ultra silencieux. Par contre, si le disque dur est un SATA de 2,5 pouces, il faut s’attendre à quelques grattements.

Comme tout barebone, il y a dissipation de la chaleur et sur celui là c’est par le côté gauche que cela s’échappe. Ainsi souvent une température de 40° va s’échapper. Mais si c’est dans une utilisation bureautique cela ne sera même pas perceptible.

Installation de l’OS Ubuntu

Comme l’installation de Windows, elle ne dure pas dix minutes, même plutôt huit. C’est une vraie fusée cette ZBox. Et alors, comment se comporte le Ubuntu 10.17 ? Et bien, très véloce et répond aussi, voir plus rapidement que Windows. Pour l’avoir testé sur pas mal d’applications, le Libre Office s’ouvre presque instantanément. Et les fonctionnalités sont bien gérées. Il reconnait même la machine.

Donc c’est un mini PC qui n’a pas oublié d’être compatible avec Linux et les logiciels libres. Un bon point pour lui. Les tests de jeux s’avèrent concluant, quoiqu’il faille reconnaître que ce sont des Heroes 2 et autres jeux plus en 2D qui ont été lancés. Après, il aurait fallu que j’installe Wine, mais je n’ai pas eu le temps. Donc pour conclure, Linux est bien supporté et cela en fait un PC assez véloce.

This is the End, my Friend

Enfin, la fin du test se profile, pour résumé, la ZBox MI533 porte bien son nom en étant multifonctions. C’est un barebone qui n’est pas d’entrée de gamme et va rivaliser avec les moyens gammes. Il lancera facilement des jeux 3D pas trop gourmand en ressource. Ce n’est pas un PC gamer, mais il ne le prêtant pas, c’est plus un couteau Suisse.

Conclusion

Après, pour de l’utilisation quotidienne comme la bureautique, surfer sur le web et travailler ses comptes, il est parfait. Car il se fondra dans le décor ou ne se verra pas. De plus, il est silencieux et pratique avec tous ces ports accessibles. Même derrière un écran, il se révélera utile, à l’instar d’un professionnel qui veut un petit PC caché qui fait tourner ses publicités ou reportages.

Par contre, il ne faut pas oublier qu’il est nu et qu’il faut prévoir l’ajout du disque dur et de la mémoire comme vu précédemment.

Pour finir, le Zotac Zbox MI533 est en vente en ligne entre 472€ et 599€ (prix moyen 550€). Disponible chez LDLC. 

Avis du Zotac-Zbox MI533

Avis du Zotac-Zbox MI533
8.6

Design

8.0 /10

Performance (bureautique)

9.5 /10

Performance (jeux)

8.0 /10

Silencieux

9.5 /10

Packaging

8.0 /10

Dissipation thermique

8.0 /10

Ergonomie

9.0 /10

Points positifs

  • Ultra silencieux
  • Peu d'encombrement
  • Multi-fonctionnel
  • Bonne dissipation thermique

Points négatifs

  • Pas de RAM, ni stockage (à rajouter au budget)

Ayant atteint la jeune quarantaine, j’ai vécu les débuts du jeu vidéo des années 70, le Super 8 et les disquettes 5’1/4. Bref un jeune geek avant l’heure, mais comme les autres compères du Café du Geek, je suis passionné des nouvelles technologies, de retrogaming et de jeux vidéo, de livres et de bd, ainsi que de demoscene. Mais comme disait K. Dick, la réalité n’est qu’un point de vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.