Actu

Google Stadia ferme déjà ses studios de jeux vidéo

Il n’est pas facile de se faire un nom et une place dans un domaine dominé par Sony, Microsoft et Nintendo même quand on s’appelle Google. Le géant mondial du numérique qui ambitionnait révolutionner le monde des jeux vidéo en lançant Stadia au début de l’année dernière, ne voit toujours pas son projet décoller. Un retard d’envol qui ne semble pas surprendre de nombreux analystes qui trouvaient la technologie du projet immature et étaient très curieux de voir son aboutissement dès son annonce. Leur scepticisme se serait-il confirmé en si peu de temps ?

Google Stadia

Un lancement rempli d’espoir

L’année 2020 avait démarré chez Google avec pleins de rêves en vue. Parmi eux, se trouvait Google Stadia avec un premier studio de développement de jeux vidéo au Canada (Montréal). Le géant de l’Internet avait parié sur le cloud gaming qui jusqu’à cette période n’avait pas encore connu de succès probants dans le domaine. Placé sous la direction d’une ancienne dirigeante d’EA Sport et d’Ubisoft, le projet s’était montré très ambitieux avec l’ouverture d’un second Studio à Los Angeles (Playa Vista) puis l’acquisition de Typhoon, un studio indépendant. Tout laissait croire que Google s’imposerait très vite dans le segment des jeux vidéo et pourrait même concurrencer avec les Sony, Microsoft et Nintendo. Mais, le rêve n’aurait finalement été que de courte durée.

BANDEAU PUBLICITE

Google Stadia : est-ce au final un feu de paille ?

La promesse faite par Google de révolutionner le monde des jeux vidéo n’aurait donc pas été tenue par la Firme. C’est ce qui ressort de l’annonce faite par sa plus haute personnalité administrative. Cette dernière a annoncé l’arrêt des investissements à la création de contenus par Stadia Games & Entertainement (SG&E). Un communiqué qui signifie la fermeture prochaine des studios de jeux vidéo Google Stadia. L’importance des investissements et l’augmentation exponentielle des coûts qui ne sont pas comblés par les ventes auraient donc eu raison des ambitions de l’entreprise. L’analyse de faisabilité aurait donc été biaisée par le groupe qui abandonne dès les premières difficultés. Mais, Google ne s’avoue pas vaincu et compte poursuivre avec Stadia et le cloud gaming pour offrir aux joueurs davantage de choix en termes d’écrans de jeu.

Publicité
Publicité
Tags
google Stadia

La Rédaction

Le Café Du Geek se mobilise avec toute sa rédaction pour vous proposer de l'actualité fraiche et pertinente. L'actualité geek et High-Tech en temps réel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Bouton retour en haut de la page