Jeux vidéoTest

Test – Kena bridge of spirits, 5 bonnes raisons d’y jouer… ou pas

Kena est le premier jeu signé Ember Lab, petit studio avec un effectif réduit comparé aux géants tels qu’Ubisoft. Présenté lors de l’officialisation de la PS5, Kena avait surpris par les différents teasing et était donc l’un des jeux PS5 les plus attendus. Kena n’est pourtant pas un jeu AAA, mais la pression sur le petit studio Ember Lab était forte pour ne pas décevoir les joueurs. De plus, le prix est très attractif, car fixé sous les 45 €.

Kena: Bridge of Spirits, un univers envoûtant

Dans ce titre d’Ember Lab, on incarne Kena, une jeune fille qui guide les esprits vers l’au-delà en les accompagnant vers leur dernière demeure. L’intrigue se situe dans une forêt empoisonnée, divisée en plusieurs zones, qui empêche donc ces esprits d’être libérés. Pour libérer ces esprits, Kena dispose d’un pouvoir surnaturel ainsi qu’un simple bâton au début du jeu. Ce bâton va évoluer au fil de l’histoire pour aussi servir de bouclier, d’arc ou de lanceur de bombe. Kena va devoir atteindre la montagne sacrée afin de mener à bien sa mission et ainsi libérer la forêt de la malédiction qui pèse sur cette dernière. Les esprits pourront ainsi aller vers l’au-delà.

Kena decors nocturne

Dès les premiers teasers et visuels Kena: Bridge of Spirits a été considéré comme un film d’animation jouable. Le jeu a donc été très attendu par les joueurs, d’une part sur les graphismes et d’autre part sur la capacité du petit studio à produire un jeu aussi beau. Et c’est une mission complètement réussie pour le petit studio Ember Lab. Les graphismes sont à la hauteur des attentes et font l’unanimité. Les décors sont bien réalisés dans cette ambiance de forêt féérique et enchantée avec des détails précis. Le game design est parfaitement réalisé, on voit immédiatement le soin apporté à l’environnement par le studio. Les effets et les animations sont riches, bien gérés et correspondent à l’ambiance du jeu. Les cinématiques prennent place dans un rythme minutieux et cadencé entre les différentes phases du jeu. Tout cela contribue à une bonne fluidité dans l’histoire et a un déroulé cohérent.

La version PS5 permet d’opter entre une version 4K native à 30 FPS, ou le mode Performance avec 4K adaptative à 60 FPS. Cette dernière reste la meilleure option. Tout cela est agrémenté d’une bande-son envoûtante, qui encore une fois, colle à l’environnement du jeu.

Des compagnons de route

Au cours de son aventure, de petites créatures nommées Rots accompagnent Kena. Ces dernières vont lui apporter de l’aide dans les actions à réaliser afin de permettre d’évoluer dans l’aventure. En effet, il est possible de commander les Rots pour effectuer diverses actions pendant le jeu. Ainsi, on peut commander les Rots pour déplacer des objets, réparer des ponts cassés, bouger des rochers pour accéder à des chemins inaccessibles. Également, ces petites créatures jouent un rôle important dans les combats puisqu’ils vont permettre d’augmenter les capacités d’attaque de Kena, notamment avec des attaques spéciales. À noter que les Rots se découvrent au fil de l’aventure, parfois avec de petites énigmes à résoudre. Le nombre de ces petits compagnons va ainsi augmenter au fur et à mesure, ce qui permet de débloquer de nouvelles capacités en fonction de différents paliers.

Kena et les rots

Tout ceci fait partie d’un scénario parfaitement organisé, qui se dévoile au fur et à mesure de l’aventure. Le jeu comporte beaucoup d’exploration, notamment pour la découverte des collectibles et des Rots. Il est ainsi nécessaire de parfois revenir sur ses pas, car il faut obtenir certaines compétences pour débloquer les collectibles. Le jeu comporte également des points de téléportation dans les différentes zones de la map.

Kena: Bridge of Spirits contient également dans son scénario diverses petites énigmes qui demandent parfois un peu de réflexion. En effets, certains secrets se dévoilent au fur et à mesure de l’aventure et il faut parfois se creuser un peu les méninges pour résoudre ces énigmes.

Kena combat

Concernant la DualSense, la gestion des vibrations est bonne et cela contribue à l’immersion dans le jeu. En effet, outre la traditionnelle résistance lorsque l’on bande son arc, on remarque de petites vibrations qui signalent les Rots cachés à proximité ou une interaction à réaliser. Toutefois, le jeu n’exploite pas pleinement toutes les possibilités offertes par la manette.

5 bonnes raisons d’y jouer

Les graphismes sont tout simplement sublimes et dignes d’un jeu AAA. Agréable à regarder aussi bien qu’à jouer, le jeu profite de superbes décors et animations dignes d’un film d’animation Pixar. Tout est en place de ce côté pour passer un bon moment.

L’ambiance de Kena: Bridge of Spirits est tout comme ses graphismes, envoûtante. On y retrouve un peu de touches Zelda avec un univers mystique. C’est le genre de jeu qui fait que l’on s’immerge totalement dedans.

La jouabilité de Kena: Bridge of Spirits est également très bonne, on ne trouve pas de bug de caméra ou de mauvais placement de personnage que l’on peut pourtant trouver sur de gros titres AAA. Là encore le studio a frappé fort.

Les énigmes présentes tout au long du jeu sont assez diverses et variées. On ne ressent pas de redondance et il faut bien l’avouer, elles ne sont parfois pas évidentes, voire assez difficiles pour certaines.

Un autre bon point est la présence des collectibles répartis sur différentes zones. En effet, pour chaque zone de la map, il y a différents types de collectibles, qui ne sont toutefois pas obligatoires, mais intelligemment placés. Certains de ces items vont en effet permettre d’augmenter les capacités de Kena pour mieux gérer l’aventure.

5 bonnes raisons de ne pas y jouer

La durée de vie de l’histoire principale est malheureusement trop courte, le jeu est vraiment très bon et on en voudrait encore plus. Bémol toutefois, car si l’on se lance dans la chasse aux collectibles, cette durée augmente considérablement.

Si les énigmes sont plutôt sympas et bien faites, certaines sont assez difficiles et tranchent avec le reste. Effectivement, certaines ne sont pas très claires, mais on trouve toute l’aide nécessaire sur la toile si besoin.

L’exploitation DualSense n’est pas à son summum. Malgré la présence de vibrations et d’un peu de gestion des gâchettes adaptatives, le jeu n’exploite pas tout le potentiel de la manette, c’est dommage d’autant qu’il s’y prête.

Les combats de boss sont bien dosés en termes de difficulté, toutefois, on sent un paterne assez récurent en fonction des différents types d’ennemis. Une IA un peu plus évoluée aurait rendu la difficulté plus attractive.

Proposer plusieurs choix de mode d’affichage devient récurrent dans les jeux et Kena n’échappe pas à la règle. Faire un compromis entre la qualité d’affichage et le framerate n’apporte pas d’intérêt, il suffit de proposer le meilleur mode optimisé au jeu.

Conclusion

Avec Kena: Bridge of Spirits, Ember Lab frappe fort. Gameplay efficace, graphismes sublimes dignes d’un jeu AAA. L’ambiance du jeu est prenante et on s’y plonge totalement. De plus la jouabilité est excellente, sans présence de bug de caméra ou autre. Le game design n’est pas sans rappeler un petit air de Zelda dans cette ambiance de paysages féériques.

C’est un premier jeu parfaitement orchestré par le petit studio qu’est Ember Lab, une véritable réussite. Kena: Bridge of Spirits est sans aucun doute la pépite 2021. Le jeu est disponible en version numérique au prix de 39,99. Une version physique à 44,99 est prévue prochainement.

En partenariat avec

Kena: Bridge of the Spirits (PS5)

Amazon.fr Neuf 42.49 € Voir l'offre
Fnac Neuf 49.99 € Voir l'offre
Micromania Neuf 49.99 € Voir l'offre
eBay Neuf 50.71 € Voir l'offre
Produit disponible sur

Kena Bridge of Spirits L'edition Deluxe (PlayStation 5)

45,99 €
Voir l'offre

Encore un peu de temps ? Découvrez notre article Test : Ratchet and Clank Rift Apart – 5 bonnes raisons d’y jouer… ou pas !

Kena bridge of spirits

44,99€
9.5

GRAPHISMES

10.0/10

BANDE SON

9.5/10

JOUABILITÉ

10.0/10

DURÉE DE VIE

8.5/10

Points positifs

  • Graphismes
  • Gameplay
  • Scénario
  • Prix

Points négatifs

  • Durée de vie un peu courte
  • Bande son un peu répétitive
Tags
jeux vidéo PS5

Xavier

Geek, gamer et adepte de bonnes séries

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page