Test du Xiaomi Mi 9 SE : un lecteur d’empreintes sous l’écran pour 370€ !

La gamme « SE » de Xiaomi est apparue en Chine avec le Xiaomi Mi 8 SE en 2018. On pouvait y trouver un processeur Qualcomm Snapdragon 710, un écran de 5.88” SUPER AMOLED mais aussi un double capteur photo de 12Mp et 5Mp. Ce smartphone n’était cependant pas disponible en France. Cette année, Xiaomi revient avec son successeur, le Xiaomi Mi 9 SE ! Présenté le mercredi 17 avril en France à l’Élysium de Paris, le Xiaomi Mi 9 SE a tout d’un grand. Avec son capteur d’empreintes sous l’écran et son triple capteur photo pour 370€, il crée une forte concurrence. Nous l’avons eu en main et ci-dessous notre test complet.

Caractéristiques techniques du Xiaomi Mi 9 SE : un très bon smartphone sur le papier

Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

Sortie : Février 2019 (et avril 2019 en France)

Mesures : 147.5 x 70.5 x 7.5 mm (L x l x h)

Poids : 155g

SoC : Qualcomm Snapdragon 712

Écran : Super AMOLED de 5.97″ protégé par du Corning Gorilla Glass 5 (+ capteur d’empreintes sous l’écran)

Stockage : 64 ou 128Go

Mémoire Vive : 6Go

Caméra dorsales : 48 + 13 + 8 MP

Caméra frontale : 20Mp

Batterie : 3070 mAh rechargeable par USB Type-C (Compatible Quickcharge 3.0)

Emplacement SIM : Double Nano SIM

Emplacement Micro SD : Non

Bluetooth : 5.0

NFC : Oui (SIM)

Bandes 4G : B1(2100), B3(1800), B4(1700/2100), B5(850), B7(2600), B8(900), B20(800), B38(2600), B40(2300).

Logiciel : MIUI 10 avec Android Pie 9.0.

Autre : Pas de port casque, capteur infrarouge.

Test vidéo par Technoid

Déballage du Xiaomi Mi 9 SE : Sobre sans mode sombre

Pour l’emballage de ce Mi 9 SE, rien de plus simple, une boîte blanche. Sur la face avant, nous retrouvons le marquage “9 SE”. Il est de même sur les tranches gauche et droite. Une étiquette “Global Version” est collée sur chacune deux tranches. Cette dernière veut tout simplement dire que c’est une version globale qui inclut la rom globale et une compatibilité avec les bandes 4G françaises. Enfin, à l’arrière, vous avez les caractéristiques de l’appareil.

L’appareil est fourni avec une coque transparente noire, un adaptateur USB C vers Jack, un câble USB-C, un adaptateur secteur 12V 1.5A et enfin, un éjecteur SIM. Petite précision, notre exemplaire de test n’a pas de kit mains libres, mais si vous l’achetiez en France, vous devriez avoir des écouteurs en plus dans la boite !

Accessoires Xiaomi Mi 9 SE

Crédit: LCDG

Après tout cela, nous remarquons un détail assez surprenant, le chargeur secteur européen fourni est compatible avec la recharge rapide QuickCharge 3.0 ! Ce n’était pas le cas à l’arrivée de Xiaomi en France l’an dernier.

Chargeur Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

Design : Premium pour son prix mini

Le design du Xiaomi Mi 9 SE est plutôt premium malgré son tarif très agressif. Nous avons ici du verre des deux côtés et de l’aluminium sur le contour. Notre exemplaire de test est en bleu, mais notez qu’une version noire est disponible à l’achat. Ce bleu est d’ailleurs animé par de divers reflets allant du vert jusqu’au violet. Son format est très compact d’où son nom « SE » qui vient sans doute de la marque à la pomme.

Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

Comme de nombreux smartphones chinois, les boutons de volume et d’alimentation sont situés à droite de l’appareil. Le tiroir double sim est lui sur la tranche gauche de l’appareil. Nous constatons que le tiroir SIM est doté d’une protection à l’eau, comme le Oneplus 6, a-t-il une résistance à l’eau sans certification ? Nous n’en saurons pas plus. 

Tirroir SIM Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

L’unique haut-parleur, micro et port de recharge se situent en bas du smartphone. En haut de l’appareil, nous retrouvons un capteur infrarouge qui permet de contrôler une grande partie des appareils qui utilisent ce système de contrôle comme votre télévision. Le triple capteur photo est bien évidemment situé à l’arrière de l’appareil. Nous remarquons d’ailleurs que la caméra principale de 48Mp est entourée par un cercle en reflet. Pour terminer, il nous reste l’écran à encoche « goutte d’eau » et son menton inévitable.

Écran du Xiaomi Mi 9 SE : Beau mais pas assez lumineux

Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

L’une des qualités du nouveau-né de Xiaomi est bien évidemment son écran ! Nous avons face à nous un écran de 5.97” Full HD+ Super AMOLED, le tout protégé au Corning Gorilla Glass 5. Peu de temps après son déballage, nous remarquons immédiatement un petit souci, l’écran manque de luminosité pour une telle dalle. En plein soleil, l’écran est à peine plus lumineux qu’un écran LCD d’un iPhone. Il est de même avec le Mi Note 3 de Xiaomi. Malgré cela, il marque son point au niveau du contraste, elles sont largement supérieures à une dalle LCD ordinaire. Les noirs sont bien évidemment profonds étant donné que les pixels sont éteints. Cette technologie va d’ailleurs permettre l’affichage d’un écran de veille en permanence.

Un lecteur d’empreintes sous l’écran et une reconnaissance faciale

Derrière la dalle Super AMOLED se cache l’un des arguments de vente de l’appareil, autrement dit, son lecteur d’empreintes sous l’écran. Contrairement à celui du Samsung Galaxy S10, il s’agit ici d’un capteur optique et non sonique. Malgré cela, il fonctionne assez bien si la configuration est bien faite. Nous n’avons pas eu de problèmes particuliers, les empreintes étaient reconnues assez rapidement. Nous avons par ailleurs observé que le capteur fonctionne mieux en plein jour que dans l’obscurité.

Lecteur d'empreintes Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

Vous n’êtes pas fan du capteur d’empreintes ? Ne vous inquiétez pas, la marque a tout pensé. Vous avez à votre disposition la reconnaissance faciale configurable depuis les paramètres. Notez seulement qu’il est beaucoup moins sécurisé que le capteur d’empreintes étant donné qu’il utilise seulement la caméra frontale. Cette méthode de déverrouillage ne fonctionne pas dans l’obscurité.

Reconnaissance Faciale Mi 9 SE

Autonomie du Xiaomi Mi 9 SE : Ni trop bon, ni trop mauvais

Pendant notre période de test, l’autonomie du Xiaomi Mi 9 SE était dans la moyenne. Elle n’était ni trop bonne ni trop mauvaise. La batterie était capable d’assurer une utilisation classique pendant une journée. Concernant la recharge du smartphone, pas de recharge sans fil. On se contente ici d’une recharge filaire en USB-C compatible recharge rapide 18W (Qualcomm Quickcharge 3.0). 

Performances du Xiaomi Mi 9 SE : Dans les normes

Pour le successeur du Mi 8 SE, il possède désormais un processeur Snapdragon 712 contre le Snapdragon 710. Au quotidien, cette augmentation des performances ne se ressent pas. Il est capable de faire tourner la quasi-totalité des applications Android aussi bien que le Xiaomi Mi 8 SE. La dissipation thermique en utilisation intensive est plutôt bien faite, le smartphone chauffe peu lors de nos sessions de jeux.  Nous n’avons bien évidemment pas résisté à faire des tests de performance.

Antutu Xiaomi Mi 9 SE

Dans ce test, nous avons utilisé Antutu Benchmark pour avoir une idée de ce que l’appareil propose. Bien évidemment, ces résultats ne sont pas toujours significatifs de la réalité, ils vous permettent seulement d’avoir un ordre d’idée par rapport à d’autres appareils. Ici, avec le Xiaomi Mi 9 SE, nous avons obtenu un score d’environ 178763. Un score qui est proche de ce que la marque met en avant sur son site, autrement dit 187 626. L’appareil se situe, certes en recul par rapport au Pocophone F1 mais il se rapproche tout de même au Honor 10

La version que nous avons testée était une version 6Go de RAM et 128Go de stockage. Ce stockage est d’ailleurs un stockage UFS 2.1. Un détail qui change par rapport à d’autres smartphones, il est beaucoup plus rapide, mais aussi plus durable.

Android Pie accompagné de MIUI 10

MIUI est avant tout une question de goût, beaucoup l’aiment, mais au contraire, beaucoup le détestent. Sur le Mi 9 SE, plusieurs fonctionnalités intéressantes sont disponibles au sein du système. Le premier est l’ajout tout simple d’un mode “Nuit”, il s’agit en réalité plutôt d’un mode sombre. Il va par ailleurs augmenter l’autonomie de l’appareil en utilisant l’écran Super AMOLED. Seulement, cette fonctionnalité ne s’applique pas aux applications tierces comme le fait de nombreux smartphones proche d’Android Stock.

Dark Mode MIUI

Crédit : LCDG

Dans le même thème, un nouvel “Always on Display” apparaît. Bien qu’il ne soit pas aussi complet et personnalisable que celui de Samsung, il y a beaucoup plus de “choix” à votre disposition. Malgré tout, vous ne pouvez toujours pas le personnaliser comme vous le souhaitez.

Always on Display Samsung and Xiaomi

La marque chinoise parle également d’un nouveau « mode jeu« , mais il n’était pas disponible à l’heure où nous écrivons ces lignes avec MIUI Global 10.2.2.0. Tout n’est pas négatif, une bonne nouvelle qui nous a assez surpris, le Xiaomi Mi 9 SE est compatible avec la certification « Widevine L1 » ! Cette certification vous permet de visionner du contenu qui utilise ce protocole en qualité supérieure. Ici, nous prenons en exemple Netflix qui a besoin du Widevine L1 pour diffuser un contenu en Ultra HD.

Widevine Xiaomi Mi 9 SE

Un triple capteur photo : Zoomer pour reculer

Xiaomi Mi 9 SE

Crédit : LCDG

Sur une grande majorité des « Budget Phone », leur point faible est centré sur la photo. Le Xiaomi Mi 9 SE possède trois capteurs, un de 48Mp (Principal), un de 13Mp (Grand Angle) et un dernier de 8Mp (Zoom x2 optique) ! À l’aide du Mi 9 SE, beaucoup de fonctions sont proposées et on s’y perd assez facilement. Entre le mode 48Mp, le Mode Grand Angle, le Zoom x2, le mode HDR, l’IA… Chacun est différent, mais nous avons eu, sur plusieurs scènes, un résultat assez similaire. Nous les avons testés et voici nos échantillons : 

Étrangement, dans des bonnes conditions, les images prises par le Xiaomi Mi 9 SE se rapprochent assez de la réalité. Généralement, les appareils Xiaomi ont tendance à sursaturer ou alors augmenter la luminosité de l’image volontairement. Au même titre que le Xiaomi Redmi Note 6 Pro, le mode IA est, pour une grande majorité des cas, pas réellement utile. L’un des arguments de vente du Xiaomi Mi 9 SE est au niveau de ses photos à 48MP, et effectivement, l’image est 2x plus grande que les photos classiques. Au lieu d’avoir une photo de 4000×3000 pixels, avec le mode 48Mp activé, la photo fait désormais 8000×6000 pixels tout en gardant le même niveau de détails !

Xiaomi Mi 9 SE image comparison

 

Une autre fonction que Xiaomi met avant, son mode ultra grand-angle de 123°. Lui fonctionne assez bien, l’appareil est bien capable d’avoir un champ de vision plus grand. Nous perdons un peu de détails, mais il est assez minime par rapport à ce qu’il propose en contrepartie.

Il est de même pour le Zoom x2 optique.

Mode Nuit : Tout change dès que la nuit surgit…

Quand la luminosité ambiante change, le résultat lui est bien différent. Il est confronté au même souci que rencontrent les autres, du grain numérique. Pour remédier à ce problème, l’entreprise a mis en avant son mode « Nuit » comme le fait le Google Pixel 3. Après quelques tests, l’image est certes, très claire, mais se détache beaucoup trop de la réalité. Avec le mode manuel, il était impossible d’avoir un bon cliché sans utiliser un trépied. Finalement, le smartphone nous réserve une surprise, le mode IA a pu trouver un bon équilibre. Ainsi, la photo était assez proche de la réalité sans avoir trop de grains.

Des selfies avec 20Mp : Un mode beauté qui gâche tout

Pour prendre vous et vos meilleurs moments en photo, rien de mieux qu’un capteur photo frontal. Ici nous n’avons pas grand-chose à rajouter. Les photos sont détaillées, les couleurs bien gérées et le mode portrait disponible ! Seul bémol, un filtre beauté est toujours présent même après l’avoir désactivé. De plus, il est même possible de re-régler le flou d’arrière-plan après l’avoir prise !

Vidéo : Inutilisable qui propose un ralenti de 960FPS

C’est bien ici que le Xiaomi Mi 9 SE prend un gros coup. Premièrement, l’appareil propose seulement des vidéos en 30 FPS peu importe la qualité de la vidéo. Seulement, cela ne s’arrête pas ici, les vidéos prises par le smartphone ne sont pas exploitables. On obtient d’ailleurs de meilleurs résultats avec le Xiaomi Redmi Note 6 Pro qu’avec cet appareil. En effet, la vidéo à tendance a beaucoup saccadé quand il y a pas mal de détails à capturer. L’appareil propose un mode ralenti en 960 FPS mais il était assez difficile de capturer le bon moment. Pour vous en rendre compte, nous avons mis ci-dessous un échantillon d’une vidéo prise par le Xiaomi Mi 9 SE et un autre du Xiaomi Redmi Note 6 Pro

Audio et Micro

Pendant nos nombreuses heures d’utilisation et de visionnage de contenu, le seul haut-parleur est assez puissant. Et malheureusement, c’est parfois son point faible. À certains moments, au volume sonore maximum, le son sature. Concernant la qualité sonore, elle est plutôt aiguë malgré une présence de basses. Le micro est lui correct pour la plupart des cas.

Réseau et Wifi

Côté réseau, le petit frère du Xiaomi Mi 9 est lui aussi compatible 4G avec les bandes de fréquences B1(2100), B3(1800), B4(1700/2100), B5(850), B7(2600), B8(900), B20(800), B38(2600), B40(2300). L’accroche réseau est plutôt bonne. Dans le métro parisien, j’ai pu avoir une connexion 4G sans trop de souci. Le débit est lui aussi très honorable. La compatibilité avec la B20 est une spécificité de la version Globale.

Nous avons cependant constaté un problème au niveau du Wifi, ce dernier a tendance à couper au mauvais moment, c’est à dire dans les sessions de jeu. Il a aussi du mal à réceptionner le réseau quand je m’éloigne de la box internet alors que nous n’avons pas ce souci avec un iPhone. Ce problème est d’ailleurs monnaie courante sur les appareils Xiaomi pour une raison que nous ne connaissons toujours pas à l’heure actuelle. Il est probable que cela soit corrigé sur MIUI 11.

GPS, Bluetooth 5.0 et NFC compatible Google Pay

La toute nouvelle perle de Xiaomi a été mise à de rudes épreuves. Contrairement au Xiaomi Mi 9, la version SE ne bénéficie pas du double GPS. C’est pourquoi nous nous retrouvons avec une unique bande GPS qui est capable de réceptionner les satellites A-GPS, GLONASS, BDS et enfin, celle en Europe, la GALILEO. L’absence d’une double bande ne pénalise pas réellement son utilisation. Au contraire, l’appareil s’en sort plutôt bien. Dans plusieurs endroits y compris dans les bâtiments, il a été capable de restituer une localisation correcte. D’ailleurs, la double fréquence n’est pas réellement utilisée par Google Maps ou d’autres services.

Côté Bluetooth 5.0 et NFC, rien à ajouter. La connexion Bluetooth est très stable, les coupures sont absentes. La portée est elle aussi très bonne même avec un appareil Bluetooth 4.2. La portée que j’ai pu avoir était d’environs 15-17m. Pour le NFC, ce dernier supporte l’utilisation de la SIM NFC. Le smartphone est donc compatible avec les services de paiements, mais aussi, par exemple, la validation du passe Navigo sur smartphone !

NFC Xiaomi Mi 9 SE

Conclusion

Sur le papier, le Xiaomi Mi 9 SE a tout d’un grand. Mais au prix de 370€, il a bien fallu faire des sacrifices. Ici, ils sont notamment au niveau de la partie vidéo qui est vraiment peu exploitable à l’heure actuelle, mais aussi du côté de l’écran où la luminosité est parfois insuffisante. Bien sûr, tout n’est pas mauvais. On note la présence d’un stockage UFS 2.1, d’un Qualcomm Snapdragon 712 mais aussi d’un lecteur d’empreintes sous l’écran. Son format compact peut également beaucoup plaire. À ce tarif agressif, il fallait s’attendre à ces dilemmes. Malgré tous ces abandons, nous recommandons chaudement ce nouveau-né de Xiaomi, autrement dit, le Xiaomi Mi 9 SE.

Xiaomi Mi 9 SE

369€
8.6

Design

10.0/10

Écran

9.5/10

Autonomie

8.0/10

Performance

9.5/10

Logiciel

9.0/10

Caméra

5.0/10

Audio

8.5/10

Connectivité

9.5/10

Points positifs

  • Connectivité complète
  • Capteur d'empreintes sous l'écran
  • Performant
  • Beau Design
  • Stockage UFS 2.1
  • Double SIM

Points négatifs

  • Écran peu lumineux
  • Coupures Wifi fréquentes
  • Vidéo Inutilisable

Passionné de Technologie, d'Aquariophilie et de Musique, je suis spécialiste Xiaomi et des autres chinoiseries. Vous pouvez me retrouver sur Twitter : @PatIncognito

2 Comments

  1. gg Reply

    Vous avez filmé en 4K or le problème ne vient pas de la qualité d’image mais de la stabilisation électronique présente seulement en 720p et 1080p.

    1. Patrick LIN Post author Reply

      Bonjour et merci pour votre commentaire !

      Le problème ne vient pas d’ici, le problème était encore plus prononcé en 1080 et 720P, ça devait être de loin le pire smartphone en vidéo que j’ai vu de leur part..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *