ActuCinéma

Le Festival de Cannes s’invite au Festival de Deauville

Publicité

Quelques films du Festival de Cannes vont avoir la chance d’avoir droit à une projection publique, grâce à une collaboration avec le festival du cinéma américain de Deauville.

C’est dans un communiqué intitulé L’heure de la Croisette publié le 28 juillet dernier que le festival a annoncé pour l’édition de cette année la projection publique de 10 films sur les 56 titres de la sélection officielle 2020 du festival de Cannes. Selon ce communiqué, ces projection se feront en présence du délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, et de son président, Pierre Lescure. De plus, de nombreuses équipes de films seront présents pour échanger avec le public.

Une annonce exceptionnelle et surprenante de la part d’un festival dédié au cinéma américain qui diffusera en parrallèle aux films cannois plus de 70 films américains.

Enfin, toujours dans ce communiqué, nous retrouvons une déclaration de Thierry Frémaux qui se dit « très heureux » de la diffusion de ces films :

Publicité

Une ville, des plages, un pay­sage ? Non, ça n’est pas Cannes, c’est Deau­ville. Celle qui accueille l’un des plus anciens fes­ti­vals de ciné­ma de France pren­dra excep­tion­nel­le­ment des allures de Croi­sette en cette année si spé­ciale pour le ciné­ma. Avec Pierre Les­cure et les équipes de Cannes, nous sommes très heu­reux de l’hospitalité qui nous est offerte pour pro­je­ter les films de la Sélec­tion offi­cielle sur les planches de Deau­ville. Nous par­ta­geons avec Bru­no Barde une exi­gence iden­tique pour le ciné­ma, une même pas­sion pour les artistes, une tra­di­tion sem­blable de géné­ro­si­té et d’ouverture au monde.

Thierry Frémaux

Les dix films de la sélection officielle cannoise qui seront projetés à Deauville

ADN de Maïwenn (Polisse, Mon roi)

Neige est une femme divorcée et mère de trois enfants. Vivant dans une famille nombreuse aux rapports dysfonctionnels, elle peut compter sur son ex François mais surtout sur grand-père Émir. Neige admire son grand-père qui l’a élevé et qui l’a protégé de la toxicité de ses parents. Malheureusement, ce dernier meurt et sa mort va provoquer une profonde crise identitaire chez Neige qui va vouloir connaître son ADN…

Nous retrouverons Maïwenn au casting, mais aussi Louis Garrel, Marine Vacth ou encore Fanny Ardant.

ADN de Maïwenn

Ammonite de Francis Lee (Seule la terre)

Le nouveau film du réalisateur de Seule la terre se déroule en 1840. Il nous raconte l’histoire vraie de Mary Anning, paléontologue autrefois renommée mais désormais retirée dans le sud de l’Angleterre. Elle vit avec sa mère et vend des ammonites à des touristes fortunés. Parmi eux, une certaine Charlotte avec qui elle aura une histoire d’amour…

Kate Winslet et Saoirse Ronan dans Ammonite de Francis Lee

Des hommes de Lucas Belvaux

Adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier, ce film avec Gérard Depardieu, Catherine Frot et Jean-Pierre Daroussin parle du traumatisme de la guerre d’Algérie. C’est le soixantième anniversaire de la sœur de Bernard, ancien combattant en guerre d’Algérie. Durant cet anniversaire, il va avoir une altercation raciste avec un invité qui va faire ressurgir ce passé traumatisant.

Affiche du film Les hommes de Lucas Belvaux

Les deux Alfred de Denis Podalydès

Alexandre est un chômeur qui a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux enfants et à être autonome financièrement. Mais la start-up qui veut l’engager à l’essai, The Box, a un politique aussi stricte que sa patronne Séverine : « Pas d’enfants !« . Mais heureusement, il pourra compter sur l’aide d’un certain Arcimboldo pour qu’il puisse obtenir ce travail en mentant.

Sandrine Kiberlain et les frères Podalydès dans Les deux Alfred de Bruno Podalydès

A Good Man de Marie-Castille Mention-Schaar

Aude et Benjamin s’aiment et vivent ensemble depuis 6 ans. Ils veulent un enfant, mais Aude ne peut pas le porter. C’est Benjamin qui le portera. Car avant d’être Benjamin, il était Sarah.

Nous retrouvons au casting de ce film Soko et Noémie Merlant.

Publicité
A Good Man de Marie-Castille Mention-Shaar

Last Words de Jonathan Nossiter

Dans ce drame futuriste situé en 2085 avec Charlotte Rampling et Stellan Skarsgård, la Terre n’est plus qu’un immense désert. Les cinq derniers survivants se rejoignent à Athènes. Et si l’Humanité parvenait à trouver la plénitude alors même que tout s’écroule et qu’elle est condamnée ?

Last Words de Jonathan Nossiter

Peninsula de Yeon Sang-ho (Dernier train pour Busan, Psychokinesis)

Ce film est la suite de l’excellent Dernier Train pour Busan. Nous sommes en Corée du Sud, quatre ans après la propagation d’une mystérieuse épidémie introduite dans le film précédent et transformant les gens atteints en zombies. Zombies qui ont désormais envahi toute la péninsule coréenne… Un groupe de soldats doivent y retourner et découvrent une bande de survivants se révélant plus dangereux que les zombies.

Peninsula de Yaon Sang-ho

Rouge de Farid Bentoumi

Nour (Zita Hanrot) vient d’être embauchée comme infirmière dans l’usine chimique de son père. Une journaliste arrive un jour dans l’usine pour mener l’enquête sur la gestion des déchets. Nour et cette journaliste vont découvrir que l’usine cache des secrets bien lourds. Nour est désormais confronté à un dilemme : ne rien dire ou trahir son père pour dévoiler la vérité.

Zita Hanrot et Sami Bouajila dans Rouge de Farid Bentoumi

Slalom de Charlène Favier

Lyz (Noée Abita) vient d’intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred (Jérémie Renier), ex-champion, est son entraîneur et lui apporte tout son soutien. Malheureusement, Lyz va se retrouver sous l’emprise de Fred…

Affiche de Slalom de Charlène Favier

Teddy de Ludovic et Zoran Boukherma

Le dernier film de la sélection est un film d’horreur avec Anthony Bajon et Noémie Lvovsky. Dans les Pyrénées vit un loup qui attise la colère des éleveurs locaux. Teddy a 19 ans, est sans diplôme et vit chez son oncle dans un petit village. Sa copine Rebecca va passer son bac. L’été approche, mais près des bois, lors d’une nuit de pleine lune, Teddy se fait griffer par une bête… Et c’est ainsi qu’au fil des jours, Teddy sera pris de violentes pulsions animales.

Anthony Bajon dans Teddy des frères Boukherma

Publicité
Source
festival-deauville.comAllocinéSenscritique
Tags
2020 adn ammonite cannes cinéma deauville film peninsula teddy

Matteo.S

Universitaire à Rennes, j'aime bien le cinéma. Oui, j'aime bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page